L’Or des Incas à la Pinacothèque de Paris

L'Or des Incas à la Pinacothèque de Paris

Aïe, aïe, grosse déception pour cette exposition… On y voit une profusion d’œuvres plus magnifiques les unes que les autres, mais les explications sont le plus souvent absentes ou parcellaires. Il y a bien des grands textes indigestes et trop longs sur des pans de mur, mais qui ont l’air d’être recopié de bouquins d’histoire d’une antédiluvienne université, et presque rien sur les pièces incroyables présentées en vitrines (à part l’époque et la matière). Tandis qu’on est invité à consulter son audioguide ou son application iPhone, le clampin moyen comme moi reste sur sa faim. Et comme j’aime bien faire des expos avec des amis, je n’ai pas spécialement envie de me retrouver avec des écouteurs en solo…

Au contraire, j’aime que les expos puissent non seulement (pour le prix d’une entrée à 10 euros) me permettre de pénétrer dans le musée, mais aussi d’y recevoir le minimum d’explications et d’accompagnement pédagogique qui vont avec les œuvres présentées. Mais là ce n’était vraiment pas le cas…

Et pourtant c’est une invitation au voyage et un vrai passage dans les « Mystérieuses Cités d’Or » avec des pièces superbes et qui décrivent tout ce que cette civilisation comptait d’artisanat et de maîtrise du métal et de la joaillerie. Avec en conclusion, une flippante momie très Rascar Capac qui m’a glacé d’effroi. On y croise aussi des quipus (sans Zia) et mille autres surprises. Malheureusement, je suis ressorti de là tout aussi ignorant, et je le regrette amèrement…

L'Or des Incas à la Pinacothèque de Paris

8 Commentaires

  1. La Pinacothèque, tout comme le Musée du Luxembourg, se spécialise dans les petites expos, faites avec titres ronflants, matraquage publicitaire, et grosse boutique de produits dérivés à la sortie. C’est conçu pour un public de consommateurs pressés, pas d’érudits et pour un retour maximum sur investissement. Si le sujet t’intéresse, va voir le Musée de l’Or à Lima (ou à Bogota, mais je ne l’ai pas visité celui-là), tu y verras, littéralement, mille fois plus d’objets. Mais les explications, là aussi, datent des années 1030. :rigole:

  2. Je comprends que cette expo puisse décevoir. Effectivement, ça peut sembler un peu fouillis et faut lire un max de truc à droite et à gauche sur les murs… Pourtant, j’avoue que j’ai apprécié:
    D’abord, c’était la première fois que je prenais le temps d’aller à une expo sur cette thématique (moi inculte? ok maybe…)
    Ensuite, cette expo est une réussite quant à la vulgarisation de l’information sur les supports off et online. J’ai trouvé l’information est subtilement répartie entre les murs (histoire du peuple), les signalétique près des objets (description succincte des objets) et l’application iphone (pour un complément d’info, mix historique et technique). Il est probable qu’à l’avenir de plus en plus de musées vont appliquer ce model de transmission de l’info.
    A+
    claurentk (visiteur ponctuel depuis l’an dernier ;)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages