L’ingénierie de l’orifice et de la rondelle

Qui dit nouveau boulot, dit immersion dans un nouvel univers sémantique, et puis au-delà du jargon je m’intéresse depuis quelques jours aux procédés techniques et d’ingénierie qui font marcher la boutique. J’ai toujours adoré découvrir des applications scientifiques et techniques. Et là c’est encore plus marrant de constater comme un bien de consommation courant si banal et peu onéreux peut reposer sur des processus industriels si complexes et délicats.

En revanche, en termes de vocabulaire, c’est à peu près de cet acabit là :

(Vous pouvez cliquer pour agrandir.)

Capture pdf du boulot

Depuis ce matin, ça chauffe, ça passe par des rondelles et des orifices en tout genre, et vas-y que je te refroidis, avant de te presser et de te limer, et de t’emboutir et j’en passe et des meilleurs. Je ne peux pas m’empêcher de rigoler intérieurement, et surtout de constater mon imagination toujours aussi vivace et créative.

8 Commentaires

  1. Une imagination vivace, tu m’étonnes. Etant donné les films diffusés à ton Nouvel An, ton imagination a l’air d’être bien « entretenue ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages