Jeanne Cherhal & La Secte Humaine à la Maroquinerie

Jeanne Cherhal & La Secte Humaine à la Maroquinerie

La dernière fois, j’avais été déçu par Jeanne Cherhal au Bataclan, et tellement déçu d’avoir été déçu… Pfff. Pourtant je gardais encore de son concert en piano solo à La Maroquinerie un souvenir extraordinaire, et donc j’avais énormément d’attente pour ce concert.

Ah là là, quelle soirée, quelle performance, quelle artiste, quelle merveille !!!!!!!!!! J’ai été totalement réconcilié avec ma chère Jeanne Cherhal, vous l’aurez deviné. Le concert était extraordinaire, beaucoup plus acoustique et en finesse par rapport à ce que j’avais vu au Bataclan. Pourtant il s’agissait du même concert mais qui était adapté à la petitesse de l’endroit (elle est vraiment chouette cette salle de concert d’ailleurs). Avec de modestes mais chouettes effets scéniques, la chanteuse propose un spectacle formellement réussi, en plus d’un tour de chant qui m’a laissé extatique et ravi.

J’ai notamment eu droit pour la première fois à La Station qui reste ma chanson préférée.



Comme on peut le voir sur les photos, il y a aussi eu quelques invités, dont JP Nataf, mais aussi la soeur de Jeanne, Lise Cherhal, et une magnifique découverte en la personne de Karimouche. Cette dernière chanteuse a vraiment étonné tout le public, et en écoutant quelques chansons d’elle, je me dis qu’on en entendra peut-être parler dans quelques temps. Jeanne Cherhal nous a offert une de ses performances a jongler entre moments plus rythmés, ou bien plus tendres et intimes. Elle a gardé ses habitudes à fanfaronner, à s’affaler en haut d’un piano pour pousser la chansonnette, à dire beaucoup de conneries, et à fusionner avec un public qui connaissait plutôt très bien ses chansons. Ah là là, c’était superbe. Vivement la prochaine !!

Jeanne Cherhal & La Secte Humaine à la Maroquinerie

5 Commentaires

  1. Comme toi j’avais été déçu – disons dérouté – du Bataclan.
    Par rapport aux tournées L’eau et Douze fois par an, ça change !
    Mais je l’avais revu à Neuilly pendant la fête de la musique, et elle m’avait réconcilié.
    Pirouette, émotion, chante, blague, elle restera la première artiste pour qui j’ai eu le coup de coeur sur scène.

  2. Muahahah, après t’avoir croisé au concert de Juliette hier, je ne pensais pas que j’aurais pu te croiser (mais ne t’ai pas vu dans l’obscurité de la Maroquinerie) à celui de Jeanne Cherhal…

  3. Elle chante dans l’opéra _The Second Woman_ (création au Théâtre des Bouffes du Nord) jusqu’au 13 mai… J’ai plutôt bien aimé ce spectacle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages