Le casse du siècle (ou pas)

La table de chevet

Gros stress mercredi soir alors que je rentre chez moi vers 19h, et que je reçois un coup de fil dans le métro. Un de mes voisins me dit d’arriver le plus rapidement possible car notre appartement a été cambriolé, mais à priori ils ont récupéré les ordinateurs qui avaient été dérobés. Bon, je ne comprends pas grand-chose, mais l’adrénaline monte illico !!

J’arrive chez moi, et mes deux voisins du quatrième sont là, ils m’expliquent qu’un type est entré par la fenêtre de la chambre, via une fenêtre de la cage d’escalier (condamnée à présent). En effet, assis sur le rebord, il a dû donner des coups de pied et réussir ainsi à fracturer le chambranle de la fenêtre (qui comme par miracle est restée intacte). Mais comme précédemment, une reconnaissance avait été faite dans l’immeuble, et que le type, à la mine carrément patibulaire (mais presque), était allé frapper chez mes voisins (excuse pour voir si les gens étaient là), ils ont sorti une tête quand ils ont entendu des coups sourds plus bas. Ils l’ont alors aperçu avec un sac et sortant d’un angle étrange (la fenêtre… ce n’est pas précisément classique) de l’escalier. Après altercation et menaces du voleur, le gars est descendu en bas de l’immeuble et a posé le sac avec les objets volés dans un recoin de l’immeuble voisin (certainement pour éviter un flagrant délit, et pour récupérer plus tard les biens). Poursuivi par mes voisins, le type s’est enfui, et ces derniers ont récupéré nos deux ordis portables.

Plus de peur que de mal donc, mais toujours ce petit traumatisme d’imaginer qu’un type puisse pénétrer dans son appartement, fouiller et piquer des choses. Et puis encore plus bizarre une veille de jour férié à 18h45, avec mes deux voisins au 4ème, un troisième qui était en bas, le patron du restaurant du rez-de-chaussée, et à peu près tout Ménilmontant qui prenait l’apéro. Le type avait dans les quarante-cinq ans, et d’après les témoins, paraissait sacrément défoncé.

En y réfléchissant, on n’a vraiment rien de précieux dans cet appartement, en tout cas pas d’argent ou de bijoux ou de choses facilement monnayables. Il y a évidemment quelques machins high-tech qui se revendent bien (iPad notamment), mais heureusement le voleur n’a pas eu le temps de bien regarder les choses, et il devait vraiment pas être très clair… Et ce qui est drôle, au final, c’est de suivre un peu le parcours du cambrioleur dans l’appartement.

Le « pauvre » est tombé de Charybde en Scylla, et en revoyant avec mon chérichou les différentes choses ouvertes ou fouillées, on s’est dit que le gars avait vraiment dû se demander comment il allait s’en sortir. En effet, vous vous souvenez peut-être de nos armoires respectives, et notre voleur a commencé par celle de mon amoureux. Mais ensuite (rapidement, j’espère pour lui), il a voulu passer aux tables de chevet (celle de ma moitié), qui ne contiennent vraiment rien mais alors rien de valeur chez nous. Et surtout, la poignée est complètement désolidarisée du tiroir, ce qui fait que la façade avant reste toujours dans la main (pour tomber sur deux kleenex séchés, une poupée vaudou, un cadre avec une photo de la grand-mère et trois factures à la con).

La table de chevet

Ensuite, il s’est attaqué à mon antédiluvienne commode que j’adore, mais qui a un tout petit défaut : les boutons des deux premiers tiroirs ne tiennent pas du tout, et si vous voulez ouvrir un tiroir, bah il faut pas tirer dessus (oui je sais, c’est pratique, mais y’a une technique de Sioux). Il a bien essayé hein, mais manque de pot il s’est arrêté avant d’ouvrir les tiroirs du haut qui eux s’ouvrent sans souci.

Ma super commode que j'adore

Et sa dernière tentative dans la chambre, c’était un des petits tiroirs du haut, et là bingo !!! Ça s’ouvre sans que rien ne reste dans les mains !! Mais bon… Il n’a rien touché, et il n’a apparemment même pas ouvert les autres…

Gode anti-cambrioleur

Dans le salon, à vrai dire c’est un peu même combat, et dans un des placards qui me sert de range-bordel (Bel oxymore ! Oui moi aussi j’ai besoin de mon placard à bordel !) il a réussi à trouver et à subtiliser une superbe paire de jumelles de théâtre qui étaient à mettre à la poubelle !! (Il a laissé mon ancien iPhone et Android…)

Mon Range-Bordel

Bref, le vol des deux portables (nos ordis sont souvent posés sur la table dans le salon) n’était bien sûr pas anodin mais pas des plus judicieux. J’imagine toutefois qu’avec plus de temps et de jugeote, on aurait été bel et bien dépouillé, et il y avait de quoi faire (même s’il vaut mieux que nos voleurs soient épaulés par des consultants geeks)…

Les policiers (deux bombes !!!) sont venus dans la soirée pour constater le vol, et ont halluciné de la réaction de mes voisins, qui ont en effet été particulièrement valeureux et très cool. L’Identité Judiciaire (Les Experts Paris Onzième) est aussi venue, mais apparemment il n’y avait rien d’exploitable (je n’ai pas montré le gode !!). Avec ces deux derniers agents, on a discuté et pas mal plaisanté. C’était assez surréaliste, l’un m’a souhaité un très joyeux anniversaire après lui avoir tendu ma carte d’identité, et j’ai fini en conseillant l’un sur un vidéoprojecteur HD, tandis que chérichou expliquait les avantages de la nouvelle Freebox ou la jouabilité de son dernier jeu PS3 au second.

En attendant, je flippe un peu sur un éventuel retour, mais j’espère que le maigre butin final (rien du tout) les auront définitivement démotivé. Ce n’est jamais agréable de constater un truc pareil, et ça met surtout dans un climat d’insécurité qui est très chiant.

15 Commentaires

  1. Pour tes statuettes tu t’es inspiré de Liliane Bettencourt ?
    Bon courage, je vivrais ça assez mal. Raison pour laquelle chez nous on a une alarme.

  2. Eh bah ! Décidemment j’ai l’impression que tous les appartements accessibles depuis les cours intérieures sont cambriolés, et les premiers étages mangent pas mal.

    Autant en province quand tu te fais cambrioler tu peux penser que tout est parti avec les manouches du coin, autant à Paris tu sais que si t’es pas milliardaire c’est surement un toxico en manque qui a essayé de se faire 200€ facile pour s’acheter de quoi tenir une semaine.

    Au travail on a été cambriolé, avec plus ou moins la même intelligence méthodique (càd rater l’essentiel qui est sous ton nez et repartir avec deux trois trucs de valeur moyenne), et ils sont revenus effectivement la semaine d’après. Parce que tout le monde sait que tu fais pas installer une alarme dans les 24h qui suivent… !

    Bon courage pour le rangement ! La prochaine fois laissez le gode sur le rebord de la fenêtre, il préfèrera peut-être aller chez les voisins ^^

  3. Les junkies sont les pires car ils cassent sans vergogne et surtout ils sont en manque très souvent.
    Une équipe à la campagne m’a plusieurs fois pillé et la dernière fois en me défendant je me suis fais cogner avec une batte de baseball !
    Le sentiment d’insécurité est le plus long à dissiper.

  4. Le cambriolage de l’appart’ de Garfieldd en 2005 m’avait laissé une impression de catastrophe sans bien savoir l’expliquer, mais là, vous avez eu du bol et la poupée vaudou a dû le perturber …

  5. Le cambriolage est à la mode dans le quartier. J’en ai fait les frais en janvier … mais n’ai rien récupéré contrairement à toi (Salauds de voisins ! Cela dit, je les comprends).
    Bon courage !

  6. j’avoue je rigole comme une baleine, pas pour le fait que tu te sois fait cambrioler ça c’est affreux :rogne2: . quand on m’a piqué des trucs j’ai vécu ça comme un viol, mais je suis très territoriale et très tanière. Non donc, là je rigole comme une baleine à cause de tes photos, je vois bien le pauvre type défoncé dans l’appartement de l’horreur :rigole: , quand il arrive enfin à ouvrir quelque chose c’est pour tomber sur un gode énorme :rigole: . Sérieux il a du se demander où était Marcel Beliveau :ghost: :rigole: :rigole: :rigole:

  7. ben t’as de chouettes voisins ! tu penses à faire quoi pour les remercier ? si tu les invites à diner un soir à la maison, y faudra penser à ranger le gode…

  8. Mais mais … deux policiers super bien gaulés, et t’as pas sorti le gode ?!?! Ca aurait pu finir en partouze avec un peu de chance, digne des meilleurs films Bel Ami … ! ;-)

    Bravo à tes voisins en revanche

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages