Ma Famille

Je rattrapais mon retard de podcasts ces derniers jours, et notamment ceux de France Culture avec « Du Grain à Moudre » qui est une émission dont j’ai déjà parlée quelques fois ici. J’ai été marqué par cette émission du 19 mai que vous pouvez écouter librement sur le site : « Peut-on encore parler de nouvelles familles ?« . On y entend Brice Couturier et Louise Tourret (dont je n’aime vraiment pas la diction lorsqu’elle introduit les émissions) qui parlent et posent des questions à Christine Boutin et d’autres invités (René Frydman et Jacques Braunstein) sur le thème de la famille. Ils évoquent notamment la définition même de famille, et plus précisément ensuite la position des homosexuels avec le mariage.

Eh bien tout cela vous donne furieusement envie de marcher dans la rue et de crier encore plus haut et fort pour obtenir cette égalité, cette simple équité pour laquelle nous militons depuis si longtemps. Les propos de Boutin ont le mérite d’être clairs et assumés, et tout aussi choquants pour moi évidemment, et surtout on sait contre quoi on doit continuer à lutter ! Comment une personne intelligente et lettrée peut proférer des choses pareilles…

D’abord sur la définition de la famille, elle explique que c’est un homme et une femme, point final. Donc exit les familles monoparentales et c’est encore clairement exprimé (sans dissimulation au moins), une famille ce ne sont pas des enfants, c’est un homme et une femme, pas deux homosexuel(le)s non plus rassurez-vous.


Extrait du Grain à Moudre du 19/05/2011 – France Culture

Ensuite, Brice Couturier se focalise un peu plus sur les homos. Il évoque le changement de moeurs entre des homos qui voulaient plutôt avant se détacher de la société et montrer leur différence, et qui aujourd’hui sont aussi sur ce créneau d’intégration familial et d’adhésion à des valeurs traditionnelles. L’autre invité répond d’abord à l’assertion précédente de Boutin en expliquant que les enfants de familles monoparentales sont déjà bien assez abîmés par la vie pour qu’on leur retire en plus cette notion de « famille », mais ensuite elle poursuit en revenant sur ce qu’elle pense exactement des homos et le mariage.


Extrait du Grain à Moudre du 19/05/2011 – France Culture

Déjà sur la remarque de base de Brice Couturier, je crois qu’on peut en effet voir ce genre de choses quand on ne fait que regarder la surface. Oui c’est vrai que les pédés militants et revendicatifs d’il y a vingt ans peuvent en apparence avoir cédé la place à des pédés plus policés et ayant des désirs relativement hétéronormés. Je pense moi que c’est une phase qui se succède à une autre, et une visibilité plus importante de deux mouvances différentes à deux époques. C’est d’ailleurs plutôt logique d’avoir d’abord vu une lutte et un militantisme de base qui étaient lié à un désir de reconnaissance, d’émancipation et de tolérance. A présent, qu’au moins sur une partie de la société, les homos sont moins victimes des préjugés de base, voire considérés comme des citoyens comme les autres, il est évident que l’intégration poursuive son chemin. Les homos dans un premier temps devaient déjà lutter pour exister, donc les non-militants et les hétéronormés étaient simplement inexistants… Aujourd’hui, les militants sont toujours là mais les médias leur donnent moins de couverture, tandis que les homos sont énormément plus visibles. Il n’y en a pas plus hein, mais moins de honteuses, et plus de mise en lumière des couples, des familles étendues, recomposées, homoparentales etc. Avec cela vient aussi une naturelle volonté d’égalité…

Et Christine Boutin reprend elle ce sujet des homosexuels et de la volonté de « famille ». Elle explique ipso facto que les homos ne sont pas intéressés par le mariage, car ils ne se pacsent pas, et que le PACS est contracté par plus de 90% d’hétéros.

J’ai été agacé par l’émission car personne n’était pour opposer un autre discours. J’ai bien compris qu’il était très difficile de répondre à une personne qui pose ainsi ses règles et ses normes, quand on a un peu d’humilité et de tempérance, mais c’était vraiment terrible d’entendre une Boutin poser en règles absolues ses dogmes étroits et pudibonds. En fait, tout a été plus ou moins dit à côté de la plaque à mon avis. Et j’hallucine tout de même sur le fait que personne n’ait pu affirmer que des homos, des familles homoparentales et des familles monoparentales pouvaient aujourd’hui former des vraies familles !!! Comment peut-on édicter des choses aussi limitatives et ostracisantes ?!

Ensuite, ces explications sur le mariage sont juste incroyables. Déjà parce qu’il faudrait aussi se poser la question du nombre de personnes qui ne se pacsent pas parce qu’ils n’acceptent pas un sous-mariage (dont je fais partie), astucieusement récupéré par des hétéros voulant officialiser une relation (et payer moins d’impôts) sans dépenser des sous pour un mariage répondant à des normes et rituels usuels plus strictes. Mais surtout la vraie question, c’est encore une fois l’égalité putain de merde !!!! Je veux avoir le droit de ne pas vouloir me marier, c’est aussi simple que cela !

La famille, c’est aussi la reconnaissance de mon couple par mes parents et les siens, ce sont nos parents qui se fréquentent et s’estiment. La famille ce sont mes collègues qui me demandent des nouvelles de mon chéri comme j’en demande de leurs maris et leurs enfants (arfff oui ce sont des copines de taf évidemment, huhu). Et puis c’est une notion mouvante et originale, qui doit se réinventer et trouver son souffle dans notre société avec ses évolutions, ses errements et même ses erreurs.

3 Commentaires

  1. « il faudrait aussi se poser la question du nombre de personnes qui ne se pacsent pas parce qu’ils n’acceptent pas un sous-mariage (dont je fais partie) » : Bienvenue au club !
    Je crois que nous y sommes nombreux, et c’est bien de le dire…
    Quand je pense que je me suis fait regardé de haut par deux pacsés homos parce que Jièm et moi n’avons aucun lien civil officiel, alors qu’eux ils étaient « reconnus par l’état »… J’avais juste envie de leur dire que je les tondrai volontiers à la libération ! J’ai préféré vomir intérieurement…

    Sinon pour en revenir à Boutin, après avoir vomi, j’ai bien ri… Elle, qui nous a servi il y a quelques temps qu’elle avait changé et qu’elle était plus ouverte… Je pouffe… On dirait que l’huitre s’est pris une giclée de citron et qu’elle vient de se refermer…

    Oui, tous les jours nous avons des raisons de marcher.
    RDV le 25 juin.

  2. tu sais déjà ce que j’en penses, égalité pour tous, point. En fait les couples différents du couple hétéronormé sont déjà égaux à ce couple dans les faits, il ne manque plus que certains (et surtout certaines grosses connes comme Dolorès Ombrage) ouvrent un peu les yeux.

    j’ai discuté récemment sur twitter avec un type et ça m’a fait hurler de rire, en gros je lui expliquais les bases du bon sens, à savoir que pour un enfant l’important c’est d’avoir DES référents masculins et DES référents féminins, et que tous les enfants d’hétéros ont également été influencés en bien par leur cousin ou ont admiré leur oncle. Il m’a répondu que « forcément maintenant ouais avec tous ces bébés éprouvette là »
    tu seras donc content d’apprendre que les enfants avant l’invention de la procréation médicalement assistée n’avaient pas de cellule familiale et sociale autour d’eux.
    Ensuite aux réactions du type j’ai répondu que l’homosexualité existe dans des milliers d’espèces mais que l’homophobie existe dans une seule. Et là j’ai failli me faire pipi dessus de rire : (très énervé le type ) oui mais une seule espèce sur terre vit en société organisée donc ne déplace pas le debat ! et les homos n’ont jamais été empêchés de baiser avec qui que ce soit ils font ce qu’ils veulent !!!

    bouhahahahaha :rigole: . Une seule espèce sur terre vit en société organisée, je ne l’avais jamais entendue celle là. THE boulet de compétition. Quant au fait que les homos n’ont jamais été persécutés pour leurs pratiques sexuelles, ah bon ?! le mec a une mémoire très sélective qui exclut armadinedjad, le triangle rose et les bûchers…
    Il a continué en affirmant que toute façon les homosexuels étaient incapables d’avoir des enfants enfin !!!
    Ah bon (bouarf), être homo ça rend stérile ? Eolas l’a très bien expliqué sur le fait que les homos ne peuvent pas se marier selon la loi. ils ne peuvent simplement pas se marier… l’un avec l’autre :D. les enfants c’est pareil, les membres d’un couple homo peuvent tout à fait faire tous les enfants qu’ils veulent. (et on est bien d’accord que le vrai problème est que la loi reconnaisse le conjoint comme second parent, mais je crois que le type n’envisageait même pas l’idée : pour lui les homos sont deux personnes stériles par choix quoi. mais bien sûr :rigole: )

    c’est là que j’ai vu une fois encore que pour une frange de cette population catho, les drames et le rejet (voire la destruction) vécus par les gays, lesbiennes, bis et trans n’existent tout simplement pas. Ne sont jamais arrivés. Alors forcément le droit à une égalité leur paraît si choquant, pauvres petites choses : des gens qui choisissent directement la perversion voudraient avoir les mêmes droits que les bons méritants qui choisissent de vivre dans les lois de dieu, manquerait plus que ça enfin :rigole: …

    C’est consternant, et surtout je trouve terrible que des gens avec tant d’oeillères et d’ignorance prétendent voir très loin, et pas seulement pour eux même en plus :tresgene:

    Marcher c’est bien et très important mais je pense qu’il est urgent aussi d’expliquer, de débattre, démonter les dogmes.

    Il faut demander des preuves et exiger que ces gens reviennent sur le terrain de l’argumentation pour oser ôter des droits à ds humains, plutôt que de les laisser sur le terrain du soi disant « fait évident » qui voudrait que ces humains n’aient pas les mêmes droits. Je suis comme toi, choquée par la composition de l’émission sans point de vue opposé et finalement, sans débat ! :mur:

    Le droit de contracter des promesses lors d’un mariage, d’élever des enfants, de vivre heureux dans la formule familiale qui leur convient entre leurs choix et les aléas de la vie, les LGBT l’ont par nature comme les êtres humains qu’ils sont. Ce n’est pas qu’on doit savoir s’il « faut le leur accorder », on le leur a pris surtout oui ! Et ça doit cesser ! :rigole:

  3. Si l’aîné de mes frères pouvait revenir sur terre, il pourrait lire et parler, manifester surtout ! et trouverait le monde changé …

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages