La maison de Pierre (à Vergèze, entre Nîmes et Montpellier)

Piscine de la maison

C’est en lisant le post de CDDB qui évoquait cette maison d’hôte que j’ai pensé que l’on pouvait aussi tester l’endroit dont les photos m’avaient bien tapé dans l’oeil. La maison de Pierre mérite bien toutes les bonnes critiques que l’on peut lire sur Gay Provence à son propos.

Je sais que pour certains l’idée d’aller dans un endroit gay est déjà très ghetto, mais manifestement je vois les choses différemment. C’est pour moi l’occasion de rencontrer des homos localement et souvent des personnes avec lesquelles on va pouvoir facilement lier connaissance, sans se cacher, sans faire semblant d’être des compagnons de voyage, mais au contraire avec cette douce sensation d’arriver dans un hâvre où je suis en couple et reconnu comme tel. En plus, il s’agit souvent d’un excellent accueil avec beaucoup de flexibilité dans les prestations proposées, et des endroits dont le rapport qualité/prix est indiscutable. En plus de cela, y’a souvent de la bonne musique et des bons plats !! (Voire des mecs à poil dans la piscine… huhuhu.)

Je sais que tout pourrait être aussi qualitatif dans un endroit lambda, mais on n’est vraiment pas certain de toutes ces petites choses qui rendent un séjour vraiment agréable et sans souci.

Plutôt que de vous renvoyer sur les photos du site qui sont évidemment très vendeuses, voilà les miennes qui, je pense, rassurent tout autant sur le petit eden que représente cette maison. Il s’agit d’une grande maison en pierre qui est entièrement rénovée et rutilante, avec une décoration plutôt chaleureuse et bien marquée (ce n’est pas un univers au design sobre ou contemporain). La maison débouche au rez de chaussée sur une terrasse avec une piscine tout en longueur (totalement à l’abri des regards), où l’on prenait les petits-déjeuners le matin.

Piscine de la maison

Si l’on se retourne et qu’on regarde vers la maison, on peut voir la table à manger, les hamacs et l’immense arbre (Sophora) qui donne de l’ombre et de la fraîcheur à toutes les pièces.

Vue de l'extérieur en regardant la maison

Ensuite, les deux petits salons en enfilade où l’on peut squatter en toute liberté et quiétude.

Vue du premier salon

Vue du second salon

Lorsqu’on entre dans la maison, voilà l’entrée :

Entrée de la maison

Et à gauche la cuisine où l’un des deux hôtes, Reginaldo, nous préparait de sublimes petits-déjs quand on se levait donc vers 11h (!!). On avait droit à madeleines et gâteaux frais tous les matins, avec viennoiseries, jus, yaourts de la yaourtière et tutti quanti.

Vue de la cuisine

On monte les escaliers pour trouver les chambres. Voilà celle que nous avions louée.

Vue de la chambre

Le bémol, et on le voit bien sur la photo, c’est que la chambre est assez sombre puisque l’arbre que l’on voyait en bas est juste devant la fenêtre.

Vue par la fenêtre de la chambre

Malgré tout on n’a pas été gêné par cela, d’abord parce qu’on n’a pas passé des masses de temps dans la chambre (huhu), mais surtout parce que l’avantage de cela c’est qu’on a une pièce qui conserve une saine fraîcheur pour des nuits qui peuvent être bien chaudes (pas de clim évidemment).

Et notre pièce préférée avec l’immense salle de bains attenante (plus grande que la chambre) et sa majestueuse baignoire qui trône en plein milieu (juste en face, il y a aussi une cabine de douche en plus).

Salle de bains attenante à la chambre

Inutile de vous dire que nous avons passé cinq jours parfaitement à l’aise et bien salutaires !! On va pouvoir retourner au confort plus spartiate de nos petits hôtels à deux sous et à notre progression routière vers de nouveaux horizons.

La localisation précise de l’endroit :


Agrandir le plan

11 Commentaires

  1. « c’est pour moi l’occasion de rencontrer des homos localement […], sans se cacher, sans faire semblant d’être des compagnons de voyage ».
    J’espère bien que même quand tu vas dans des endroits hétéros, tu n’as pas besoin ni même l’idée de te cacher, ou de faire semblant d’être un copain de voyage ! Cela dit, je te rejoins sur le plaisir de se retrouver dans un lieu où l’on est sûr de ne pas avoir de regards en coin, voire de remarques désobligeantes…

  2. J’ai connu un site de ce genre en Autriche à l’accueil inoubliable et où même la télé pour adultes était pour « nous ». Ce très agréable de se retrouver dans un spot gay au milieu de nul part :ghost:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages