« Micro » de Pierre Rigal au Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis

"Micro" de Pierre Rigal au Théâtre Gérard Philippe de Saint Denis

Pierre Rigal est un danseur et chorégraphe assez connu (que je ne connaissais pas, mais c’est normal) et il crée là un spectacle très personnel et intimiste qui ne laisse vraiment pas insensible. Il y a beaucoup de bonnes choses et de trouvailles, une réflexion intéressante sur les liens entre musique, concert, musiciens et danse, mais au final je n’ai pas été totalement emballé par « Micro ».

La scène figure d’abord seulement le chorégraphe qui mime un chanteur, un peu comme un gars qui se prend pour une star avec son micro devant son miroir… Début assez cocasse donc, rapidement suivi par une plongée de l’autre côté du miroir justement, et un scène qui se révèle avec ses instruments de musique. Les instrument s’animent à leur tour, les larsens maladroits deviennent morceaux de rocks enlevés, et les musiciens sortent littéralement de leurs guitares, batteries et autres enceintes et amplis. Pierre Rigal circule dans cet environnement, mène la danse et se fait parfois dépasser par son environnement musical tonitruant. Il fait montre d’une grande créativité dans ses pas et son occupation de l’espace, avec un show global assez pétulant : fumée, éclairages stroboscopiques, kyrielle de micros, instruments, barres métalliques… On se croit vraiment dans un concert de rock mais passé au prisme onirique d’un mélomane danseur chorégraphe.

Tout cela fonctionne bien, et dans le concept et formellement, avec un Pierre Rigal qui assure grave dans ces domaines. Mais là où le bât blesse pour moi, ce sont les longueurs et les moments un peu opaques ou cryptiques qui m’ont laissé sur ma faim. Il ne danse pas vraiment avec le « niveau d’attention chorégraphique » auquel je m’attendais, et les morceaux de rock en tant que tels ne m’ont pas non plus paru extraordinaires. Du coup un peu déçu pour la danse, un peu déçu pour la musique, la fusion des deux ne m’a conséquemment pas convaincu à 100%. Et il y a des longueurs avec des répétitions et des moments qui m’ont clairement dérouté, j’ai fini par perdre complètement le fil, et la simple beauté formelle du spectacle n’a pas été suffisante pour me raccrocher aux wagons.

En revanche, j’ai aimé assister à cette oeuvre et j’ai été sensible à la démarche du chorégraphe. Il y a vraiment pléthore de qualités là-dedans, mais je suis sorti avec un sentiment d’inachevé et de frustration par rapport à un spectacle qui, pour moi, n’a pas réussi à trouver sa « tonalité ».

"Micro" de Pierre Rigal au Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages