Contagion

Contagion

J’ai lu pas mal de critiques partagées sur le sujet, du très pour et du très contre. Habituellement je suis un peu sévère avec Steven Soderbergh, mais là j’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé. Son film utilise tous les ressorts du documentaire pour rendre l’oeuvre en question aussi plausible qu’horrifiante.

On se retrouve avec une histoire classique à la « Alerte ! », mais sur un fond moins hollywoodien et plus sur le thème « Et si H1N1 avait été un virus ultra violent et mortel, comment ça se serait passé ? ». Ajoutons à cela une brochette de comédiens et comédiennes complètement dingues avec entre autre Jude Law, Marion Cotillard, Matt Damon, Laurence Fishburne, Kate Winslet, Gwyneth Paltrow etc. Et le tout est un déroulement ultra énergique et syncopé, au rythme effréné correspondant à celui de la maladie et de l’épidémie, et une caméra qui vous rend paranoïaque en moins de deux. D’ailleurs j’étais malade et je toussais, et j’ai bien cru que mes voisins allaient m’euthanasier avant la fin du film.

Donc c’est un peu un film d’horreur mais qui joue avec le spectateur en lui renvoyant l’exact et sombre portrait de ce qu’il deviendrait, lui et sa « grande civilisation », si une telle maladie devait nous tomber dessus. Oh on trouverait bien un antidote, mais il faudrait du temps, et les premiers à en bénéficier seraient des officiels et des nantis… Le film est d’un cynisme absolu, mais il frappe par la crudité et la justesse apparente de son propos.

Steven Soderbergh est très bon sur ce coup à beaucoup de niveaux… Impeccable mise en scène, très bon montage, une histoire sur les chapeaux de roue, et un talent dingue pour nous faire rentrer dans ce cauchemar éveillé. Là où cela fonctionne aussi très bien c’est dans la capacité à tuer des stars en cinq minutes. Et il n’y a pas à dire c’est d’une redoutable efficacité. Le film commence par cette chère Gwyneth que j’adore, et cinq petites minutes plus tard, elle meurt dans d’atroces souffrances. Et là ça vous fait quelque chose parce que merde c’est Gwyneth !!! Vous la « connaissez » c’te meuf, et ça vous touche de la voir mourir ainsi ébola staïle !! Il y en a quelques autres aussi qui clamsent de manière similaire et vraiment le fait que ce soit des héros hollywoodiens qui normalement live happily ever after contribue à vous sensibiliser et vous rapprocher encore plus des victimes VIP de l’épidémie.

Les comédiens sont tous aussi plutôt bons, et on se retrouve vite happé par le film, à la fois pour savoir comment ça va se terminer, mais aussi pour en savoir plus sur cette galerie de personnages secondaires (notamment Jude Law en blogueur représentatif des nouveaux « leviers d’influence »), et comment ils sont liés les uns aux autres. Enfin on veut savoir qui est le patient zéro, mais on en saura encore plus en étant les témoins de l’émergence même de la souche virale (moment assez extraordinaire).

Le côté documentaire a quelques aspects arides, et le fil de l’histoire est somme toute classique, sans des rebondissements d’ailleurs tonitruants dans son intrigue. Mais ce qui est montré est tellement « fort » que cela suffit à faire un bon film de genre.

Contagion

4 Commentaires

  1. J’aime à penser que le film « catastrophe » (de base) puisse être à ce point complétement renouvellé dans sa forme ! j’ai bien aimé également (bon, c’est pas Le film du siècle mais qui ouvre bien des perspectives !)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages