9

Je l’oublie régulièrement mon bloganniversaire (le 3 avril), et là j’ai encore 3 semaines de retard, mais voilà on y est !! Cela fait 9 ans que je blogue !!! Et je suis encore là putain de sa mère sa race ! Huhuhu. Ouai ouai vous savez ce qu’on dit, les blogs sont morts et ce n’est pas faux, ils sont au moins bien moribonds dans leur forme originelle, et se sont surtout les blogueurs qui se sont transformés. Ces derniers ont renoncé à la vocifération bloguesque pour des supports plus simples à gérer, mieux connectés aux réseaux et surtout à la facilité du partage. Après tout c’était bien un des principes de base du blogging : partager des liens et des contenus.

Non seulement les blogueurs se sont réfugiés dans ces espaces de partage et convivialité en ligne, mais ces sites sont aussi devenus les plus visités au monde par tout un chacun. Ainsi les contributeurs d’avant sont devenus rapidopartageurs et microratiocineurs, mais les simples surfeurs du dimanche les ont rejoint sur les mêmes espaces virtuels. Tant mieux pour la popularité et l’intensité des échanges, tant pis pour l’orthographe et une certaine uniformisation des comportements en ligne.

Cette baisse de régime me concerne aussi directement… manifestement. Même si je ronge souvent mon frein et je me refuse à écrire des textes qui pourraient certainement heurter famille ou amis qui lisent à présent régulièrement ce blog. Pfff. Donc je me contente, et vous aussi, de ces chroniques de mon quotidien culturel, ce que je lis, je vois, j’écoute… Quelques petits posts qui sortent des sentiers battus de temps en temps, je pense qu’il ne faudra pas espérer plus. Mais je sais, et j’aime cela, que certains et certaines lisent parfaitement entre les lignes et savent pertinemment me lire au delà de la surface bien lisse des choses. Mais comme « tout le monde », j’ai le réflexe touiteur et facebook pour poster mes photos en instantané ou partager mes états d’âme(érique).

Cela n’empêche que j’aime toujours cet espace où mon expression reste libre dans le fond comme la forme. Je m’étais depuis quelques années déjà donné cette cible des dix ans de blogging. J’espère bien au moins durer jusque là et même encore plus. On verra bien où tout cela nous mènera au final. J’aimerais dire que mon boulot ou mon chérichou ne me laissent plus autant de temps pour écrire, mais ce ne sont que futiles et fausses excuses. J’écris moins, je lis moins, pfff. Alors je m’oblige, je m’astreins, et cette gymnastique du récit de soi ou de la lecture de bouquin, comme n’importe quel sport, est d’abord douloureuse et source de courbatures, puis un véritable plaisir avant de redevenir cette délicieuse et addictive camelote.

(Bon maintenant faites moi un coucou à la caméra tiens !!!)

16 Commentaires

  1. Mais oui on va les atteindre les dix ans ! :) Putain dix ans de vie sur la toile quoi, à l’époque ça me paraissait inaccessible, un tiers de nos vies livré en pâture. Nous y sommes presque.

  2. Le blog reste imbattable quand on veut exposer en plus de 140 caractères et autrement qu’en relinkant une vidéo tes états d’âme Matoo. Le blog impose une pause plus longue qu’une page facebook. Et le smiley qui gerbe me manque vraiment beaucoup Matoo :protection: (mais moins que la pom pom girl :xpleure: )

  3. J’y pense, je crois bien que mes premiers premiers pas sur Ublog dataient aussi d’avril 2003. C’qu’on est vieux, mon pôôôvre !!!

    J’espère que tu continueras bien au delà des 10, va !

    Je t’embrasse bien fort.

  4. Heureux de ne pas être le seul à oublier mon bloganniversaire :yeuxlove:
    Joyeux anniv cher Matoo. Tu as ouvert la voie à la plupart d’entre nous et pour ça tu mérites une :fleur1:
    Déjà 5 ans et demi pour moi. Et qu’est-ce que j’ai pu écrire comme conneries quand j’y pense… Le pire, c’est que je suis attaché à ces conneries.
    Vive le blog. Vive ton bloganniv’. Dans neuf ans tu seras majeur. ;-)

  5. 9 ans. Coup de barre à mine dans ma gueule. Et quand je relis mes textes de février 2003, outre le deuxième effet coup de boule, j’avoue que j’ai parfois un peu de mal à remettre dans le contexte…

  6. Ton analyse sur la désaffection des blogs est très intéressante mais je pense surtout que ceux-ci permettent plus de profondeurs dans les relations et dans l’expression et je regrette qu’ils soient remplacés par des biais plus superficiel et artificiel. Des amitiés plus facile, des billets qui ne valent pas mieux que la bise d’un matin de printemps ; bon des instantanés ont leur charme aussi mais il ne faut pas ce ne soit que cela.
    Continue Mattoo si tu peux et veux à déverser à ton rythme ton humour ou ton humeur sur ce support le plus longtemps possible.

  7. FAI de DIEU, délire pour rire à lire, à télécharger ou à commander chez TheBookEdition
    Dans les années 80, la vague informatique enfle,se tsunamise et envahit notre pays. Les jeunes générations n’ont aucun mal à surfer dessus, par contre les générations antérieures se munissent de bouées, certains coulent, d’autres, comme Georges vont faire une expérience tout à fait hallucinante….

  8. Ben tien, mois ca fait plus de 8 ans aussi que je blog et dans mes souvenirs tu es l’un des permiers blogs que j’ai lu :yeuxlove: et que je lis toujours mais j’exige le retour des vrais notes de Matoo comme la poubelle qui pue ou les cafards :rigole:

    Par contre tu es des photos très #NSFW dans l’album de ta caméra :rigole: :rigole: :rigole: :rigole: :rigole:

  9. Bravo pour ces neuf ans ! C’est forcément impressionnant pour une jeune crotte bloguesque comme moi, a fortiori au vu de tous ceux qui ont laissé tomber en cours de route ! Peu importe le rythme, savoir que tu vas revenir bientôt pour un post, c’est déjà cool, et ça manquerait si tu arrêtais. Alors, de la part des lecteurs du dimanche :

    You’re our hero Matoo !!

  10. Bon si j’avais continué à blogger sur le Leto Blog, il aurait eu 7 ans malgré les migrations successives (over-blog, dotclear, wordpress).

    Bravo à toi de tenir le flambeau, c’est bien pour ça que tu es le pape des pédéblogueurs frenchies :D

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages