Journée internationale contre l’homophobie (IDAHO 2012)

Rapport SOS Homophobie 2012

Comme l’année dernière, je voulais évoquer cette journée mondiale de lutte contre l’homophobie. J’ai reçu le rapport de SOS Homophobie et je l’ai lu malgré le moral à zéro que ça me colle à chaque fois. En effet, relire les mêmes insultes, et de nouveau imaginer toutes ces agressions, ou toutes ces personnes qui se font tancer encore et encore pour leur orientation sexuelle, est bien déprimant.

On oublie facilement qu’on est la cible d’homophobie, mais je me disais qu’il n’y a pas une année sans que j’ai à subir cela. Oui je peux facilement me rappeler d’un « pédé » lancé par ici, ou d’une remarque homophobe (ordinaire ou pas), d’un regard soupçonneux ou carrément agressif parce que je fais un bisou à mon chérichou dans le TGV ou ailleurs. Bref, on apprend tant à en faire l’impasse qu’on ne s’offusque même pas de cela. Et on oublie aussi tellement tous les efforts qu’on fait pour être discret, pour « que ça ne se voit pas », pour ne pas se montrer, pour éviter moqueries, insultes ou agressions. Et moi au-delà de ça, je suis un énooooorme pétochard, et je renonce à afficher ma tendresse pour mon copain simplement parce que j’ai peur.

Et ça c’est pour un bon gros pédé parisien de 35 ans en couple depuis 5 ans, out à la famille comme au boulot, et comme vous pouvez le constater dans ces pages, plutôt à l’aise dans ses baskets. Alors imaginez ce qu’est l’homophobie pour d’autres populations plus fragiles… C’est une véritable épée de Damoclès qu’on a appris à oublier, ou à faire avec parce qu’il faut bien vivre.

Pourtant les choses vont mieux, ou c’est l’impression globale que l’on peut en avoir, et c’est vrai. Mais ce qui m’inquiète c’est que les évolutions et les progrès en la matière ressemblent un peu à l’évolution de notre société ces dernières décennies. La fameuse fracture qu’on nous ressort en politique à toutes les sauces est aussi vraie dans ce domaine. Donc ça va mieux pour une frange, mais c’est de pire en pire pour d’autres. Ainsi la moyenne est plutôt bonne et je pense que la moyenne des gens est moins homophobe qu’avant, mais cette progression globale cache des disparités et une hétérogénéité qui est le véritable risque sociétal. Ainsi il est plus dangereux aujourd’hui qu’hier de faire son coming-out dans certaines communautés ou régions de France…

Politiquement aussi, on n’est pas à l’abri d’une régression quand on voit de nouveau poindre des idées du genre « vivons heureux, vivons cachés », et que l’on arrive encore à nous servir des justifications argumentées contre le mariage gay et l’adoption. C’est vraiment honteux mais surtout cela me paraît tellement incompréhensible et rétrograde d’y être opposé. Et encore une fois, je ne veux que l’égalité, je veux avoir le droit de ne pas vouloir me marier ou de ne pas vouloir avoir d’enfant, et sentir que mon couple est bien à l’égal en droit à celui formé (jadis) par mes parents.

Bon tout de même il y a un point positif à l’homophobie, et il faut bien le célébrer : Ben Cohen et sa fondation contre le « bullying ». Bah oui quoi, on a de la chance d’avoir un tel ultra-über beau gosse de rugbyman hétéro qui se dresse ainsi concrètement avec toute sa gayfriendliness et qui est un des chantres de la lutte contre l’homophobie. Cette année encore, il fait des siennes et continue à mener son combat pour nous.

Deux pédébédéblogueurs (ouai on se sous-communautarise très facilement huhuhu) ont lancé un site pour célébrer ce 17 mai à leur manière en proposant à une kyrielle de bédéblogueurs de participer en dessins à cette journée mondiale de lutte contre l’homophobie. On y retrouve des strips de blogueurs que vous connaissez sans doute dont Jéromeuhchou et celui que je surkiffe depuis quelques années : Pochep. Les planches ainsi réunies sont souvent bien senties et donnent un peu de baume au coeur.

Enfin un dernier clin d’oeil à ce cher Orpheus qui a écrit un billet qui vaut le coup d’oeil, et a concocté un jukebox bien sympathique pour l’occasion.

Rapport SOS Homophobie 2012

3 Commentaires

  1. Il m’a fallu plusieurs visites, mais ce projet 17 mai m’a bien fait rire et réfléchir.
    C’est génial la bd, ça vaut de très longs discours.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages