The amazing Spider-Man

The amazing Spider-Man

Spider-Man bénéficie déjà d’une superbe trilogie signée Sam Raimi qui avait incroyablement satisfait et la critique et le public. Les deux premiers surtout étaient excellents, et j’aime aussi le troisième même si le concept commençait franchement à prendre l’eau (mais Venom quoi…). Donc c’était drôlement couillu voire gonflé de venir ainsi en repartant de zéro à peine dix ans plus tard. Evidemment les effets spéciaux se sont améliorés, mais à l’époque on était déjà pas exactement non plus à l’ère des animatronics (que j’adore).

Eh bien Marc Webb a osé, et il aurait franchement dû s’abstenir. Ce n’est pas que c’est un navet (mais pas si loin), mais le film est juste un cran en dessous de ce qui avait été fait, et donc m’est apparu incroyablement fade, souvent complètement à côté de la plaque, et fréquemment risible. Là où Tobey Maguire incarnait le Peter Parker lycéen fragile, adolescent impopulaire et perclus de remors, on trouve un Andrew Garfield quasi-star de son bahut, et qui se la joue comme un d’jeunes qui n’en veut. Outre cela, l’histoire a été largement remaniée (mais ça à la rigueur, c’est le droit de celui qui adapte), et a gagné en incohérences, hollywooderies inutiles et blockbusterisation extrême.

Bon sinon l’image est léchée, et évidemment les effets spéciaux sont excellents. Mais cela ne rattrape pas la pauvreté des dialogues, les rebondissements téléphonés et des scènes d’une incrédulité à se rouler par terre. Nous avons tout de même Gwen Stacy qui est stagiaire dans un laboratoire mais qui a accès avec son badge à TOUT le building, même les planques ultrasecrètes, d’ailleurs elle est stagiaire mais assistante du PDG, et elle raconte même à Spider-Man qu’elle peut aller préparer un antidote « anti virus qui transforme tout le monde en lézard » parce que « je l’ai déjà souvent fait pour le professeur ». [sic] Sick plutôt.

Vous l’aurez compris ma conclusion c’est Sam Raimi Rules et on oublie ce succédané. Bien essayé, mais non merci je garde le vieux. (Mais Andrew Garfield est baisable à mort… Ok ok.)

The amazing Spider-Man

1 Commentaire

  1. Hmmm… en effet, on m’avait déconseillé ce film.

    Pas mal de choses qui ne tiennent pas debout comme l’appareil photo de Spiderman sur lequel il est écrit « Propriété de Peter Parker », dévoilant ainsi son identité au méchant de l’histoire…

    Ça vous arrive souvent de mettre votre nom sur votre appareil photo ? Hmmpffff…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages