MDNA Tour 2012 de Madonna à l’Olympia

MDNA de Madonna à l'Olympia

Eh oui je fais partie de ces gens qui sont allés à l’Olympia pour le MDNA. Comme je n’avais pas eu les places que je voulais pour le Stade de France, j’avais renoncé à cette tournée, mais j’avais eu un regain d’excitation à l’idée d’aller à l’Olympia pour cette occasion unique et sans doute magique. J’avais été tellement déçu par le Stade de France en gradins pour le Sticky, que dorénavant c’est « non merci » pour ce genre d’immense endroit à moins d’avoir des places type « pelouse dorée ».

Je ne suis pas un grand fan de la chanteuse que je préfère souvent avoir en studio pour conserver toute la sensibilité de mes tympans, mais je suis vraiment friand de ses shows, de son énergie et son talent sur scène. Les spectacles sont souvent assez froids dans la forme avec leur déroulé millimétré à la précision chirurgicale, mais du coup c’est toujours d’une irréprochable qualité et j’ai souvent passé des moments fantastiques. Dans une salle aussi intime que l’Olympia, je me demandais ce que ça pouvait donner, mais j’avais beaucoup d’espoir. Arf arf.

Parlons de ce qui était bien… Eh bien le show bien sûr ! Waouh quoi… La scène est certes modeste mais les décors sont là, mobiles, impressionnants, les images sont superbes et diablement bien mises en scène. Idem pour les éclairages, deus-ex-machina, et globalement une production de grand concert mise à contribution pour l’Olympia. J’étais conquis ! J’ai d’ailleurs trouvé que vocalement, ce n’était pas trop mal, et même avec une place très très éloignée, j’avais l’impression d’être tout près. En outre, le public était évidemment le plus fan possible, et il s’agissait de personnes qui scandaient les chansons de la star à l’unisson, et qui dansaient en choeur avec elle. Aucun regret de ce côté là, ce qui a été présenté était bien à la hauteur des échos des autres concerts, et l’enchainement des chansons, intermèdes, les chorégraphies, les performances des danseurs, tout était extraordinaire.

Vous savez bien ce qui a gâché toutes ces bonnes choses… La salle a ouvert à 19h30, spectacle prévu à 20h. Il ne s’est RIEN passé jusque 22h45, juste rien. Et à 23h30, les lumières se rallument, c’était terminé. On était tellement dans l’ambiance, et c’était tellement inattendu que tout le monde est resté sur place, interdit. Alors qu’à un concert de Madonna, et il n’y avait que des fans dans la salle, on aurait compris que c’était le final, et que JAMAIS elle ne pourrait revenir. Eh bien là, au bout de 8 chansons, les gens étaient tellement sur le cul qu’il sont restés assis. Moi-même j’ai attendu deux minutes en pensant que c’était un entracte et puis me ravisant qu’évidemment c’était la fin. Je me suis levé et des personnes à côté de moi qui venaient de Lille m’ont dit en rigolant « Nan c’est pas possible, c’est pas terminé ? Nan elle a pas pu nous faire ça, pas avec le prix des places en plus ? ». La salle bruissait de ces conversations et pendant que je descendais les gradins, 80% des gens étaient encore assis à deviser et augurer d’un possible retour de la chanteuse.

En quittant la salle et arrivant dans le couloir qui mène à l’entrée de l’Olympia, j’ai commencé à entendre des noms d’oiseaux (« Madonna Pute ! » le plus souvent) et des « Remboursez ! », et ça a pris de plus en plus d’ampleur quand je suis sorti de là. Ce n’était pas une émeute, mais un atmosphère électrique de frustration, de déception et une vraie animosité à l’égard de l’artiste. On s’était un peu fait avoir quoi… Je me serais du coup aussi bien passé, pendant le concert, des discours sur l’intolérance qui ont duré des plombes, et surtout celui où elle remercie ses fans d’avoir dormi dehors pendant plusieurs jours en expliquant qu’elle était très sensible à cela.

J’étais étonné ensuite d’entendre tous mes amis se moquer de moi et me dire qu’évidemment elle n’allait pas faire tout le concert, et que c’était plus un showcase qu’autre chose, et finalement rire de ma candeur. Evidemment si j’avais su que ça durerait moins d’une heure, je n’aurais pas dépensé autant, ou quand bien même je l’aurais fait mais du coup sans déception aucune à la fin. Je suis donc très naïf car je pensais en effet avoir droit à un concert en bonne et due forme. Et je suis étonné que tous les gens qui sont allés à l’Olympia (dont certains avaient manifestement l’air beaucoup plus aficionados que moi) aient du coup eu cette même ingénuité.

Mais il n’en reste pas moins que j’ai passé un très bon moment, et que le show était absolument génial. Seulement sa brièveté a tout gâché, et a vraiment entamé l’estime que beaucoup nourrissait à l’égard de Madonna. Evidememnt cela lui en touche une sans faire bouger l’autre, et ça n’empêchera pas ses prochains concerts d’afficher complets, mais je ne me suis jamais senti autant abusé par un artiste, ni si peu respecté, et ce n’est pas agréable.

MDNA de Madonna à l'Olympia

7 Commentaires

  1. Intéressant, ton point de vue. Faisant moi aussi partie des spectateurs de son Olympia j’ai souvent droit aux railleries « ah bon tu t’es fait avoir toi aussi? » Et généralement je fais court. J’explique pourquoi j’ai aimé et pourquoi je me suis éclaté. J’explique que pas une fois les médias n’ont rendu compte des spectateurs conquis, se limitant à casser de la star, car c’est bien connu, les médias adorent ça. Bref. Content de te lire malgré tout et de lire un billet nuancé.

    À tout zazar mon billet de spectateur conquis : http://desfraisesetdelatendresse.blogspot.fr/2012/07/at-olympia-with-madonna.html?m=1

  2. Je voulais y aller mais c’était le soir où j’étais dans l’avion. Alors je n’avais pas cherché de places. Le matin, une amie me téléphone : « Tu veux venir ? J’ai des places assises ». Je me tâte et puis renonce. Changer de billet me couterait…deux fois le prix d’une place. Et quand j’ai vu les reviews…Wow.

    Un détail, mais pour moi Deus Ex Machina signifie « Coup de théâtre dramatique sauvant le héros de manière inattendue ». Pour beaucoup de gens, aussi :) Et les lumières étaient un coup de théâtre ?? Just asking.

  3. Ah oui pour moi c’est la signification étymologique, j’évoque les machineries théâtrales, les éléments de décor mobiles, et les effets scéniques (techniques) divers et variés. :rigole:

  4. Ayant été aussi présent (d’ailleurs à quelques places de toi), je ne veux au final ne garder en mémoire que le positif.
    Le spectacle était là et bien là! Elle a quand même fait 2 chansons qu’elle n’avait jamais fait auparavant.
    Je ne lui demande pas d’être chaleureuse, elle sait être généreuse à sa façon. Elle sait garder la distance nécessaire qui fait d’elle un VRAI mythe! En cette époque où tout est galvaudé, ridiculisé, facilement accessible, j’aime qu’elle ne cède pas à la facilité. Le mystère est toujours là (pourquoi dit-elle ceci? Pourquoi chante-t’elle cela? Pourquoi ce geste à ce moment de la chorégraphie? Pourquoi reprendre cette chanson? Pourquoi cette référence?) et enrichi mon imaginaire. Elle est la seule à provoquer ceci. Quoi que l’on en dire : Madonna n’a pas d’équivalent. En positif, comme en négatif, on ne sait jamais où l’on sera embarqué mais une chose sera sure : cela sera original et jamais vu ni entendu ailleurs. JAMAIS! Et ce, depuis 1982.
    Imaginons la pop culture des ces 30 dernières années sans elle, si nous en sommes capables… Il manquerait quelque chose. Un ennui grand comme le monde! Et il ne suffit pas d’écouter seulement son dernier album car Madonna, c’est une vie artistique, un voyage comme aucun autre. Cet Olympia, aussi court, frustrant, déroutant qu’il ait pu être reste à mes yeux une chance d’avoir pu l’approcher et me dire qu’elle vieillit avec intelligence et que les aigris et ceux qui ne l’aiment pas, ne sont pas prêts de changer d’avis. Tant mieux !

  5. Il faut vraiment être grand fan pour ne pas admettre qu’elle trompe son public en ne donnant visiblement pas ce qu’on peut attendre d’une mégastar comme elle!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages