Dean Can Dance au Grand Rex

J’ai appris que le concert avait lieu alors qu’il n’y avait déjà plus de place. Mais j’ai eu une chance énorme car des amis m’ont proposé in extremis de racheter la place d’un de leurs potes qui ne pouvait pas venir !!!! Et quel concert c’était !!

J’ai connu Dead Can Dance en 1995 avec l’album live « Toward the Within » qui reste une grande référence du groupe pour moi. D’ailleurs pas mal de morceaux ont été joués ce soir là aussi. Et dès que retentit un air connu, la salle se soulève comme un seul homme. Dead Can Dance est un groupe principalement composé des deux interprètes d’exception : Lisa Gerrard et Brendan Perry. Chacun poursuit une carrière solo (Lisa Gerrard notamment est très célèbre en dehors du duo) mais c’est lorsqu’ils sont réunis que la magie opère.

Difficile de décrire cette musique que l’on classe dans la section « World music » le plus souvent. C’est clairement très indépendant et aux sonorités plutôt traditionnelles, mais on y perçoit aussi des élan « New Age » ou électro à d’autres égards, des variations uniques qui portent sur les voix extraordinaires des interprètes (qui chantent parfois sur des paroles inventées, choisies pour leurs sonorités, ou improvisées). Parfois on dirait de la musique médiévale ou tour à tour chamanique, comme des prières ou de mystérieuses formules magiques !!

Le concert m’a scotché dès les premières secondes et ne m’a plus lâché jusque la fin. Ce fut un moment unique, magique et fantastique. La scénographie est assez simple et consiste surtout en de savants jeux de lumière qui soulignent les apparitions de la chanteuse (elle est teeeeeellement diva et teeeeeellement star la Lisa !!!), mais la qualité du concert repose avant tout sur les interprètes et leurs extraordinaires talents. Les voix sont toujours aussi puissantes et possédées par ces chants hypnotiques et superbes. Je n’ai pas grand-chose à dire de plus tant c’est à vivre plus qu’à raconter.


Rakim – Dead can dance


Yulunga – Dead Can Dance

Dean Can Dance au Grand Rex

3 Commentaires

  1. Sans nul doute mon groupe préféré… Ils m’ont accompagné tout au long des années 90 dans mes moments « mystiques » et mes périodes de spleen aussi… « Spirit Chaser » de 1996 est une expérience effectivement quasi-shamanique vraiment merveilleuse. Seb xoxox

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages