La patiente (Jean-Philippe Megnin)

La patiente - Jean-Philippe Mégnin

Une femme se rend chez un gynéco, Vincent, qu’elle ne connaît pas. Elle lui balance de but en blanc en quittant son cabinet que c’est un drôle de choix de métier pour un homosexuel. Le docteur ne comprend pas qui est cette femme, et comment elle a l’air d’en savoir tant sur lui, et surtout sur son petit-ami : David. En quelques séances, elle sème le trouble chez le praticien, mais de grosses grosses révélations et drames viendront tout expliquer. Et ça fonctionne bien parce qu’on ne s’attend pas à « ça ».

C’est un roman de 150 pages écrit gros, donc ça se lit en quelques heures sans problème. Juste le temps de rentrer dans cette histoire qui vous emmène assez rapidement et ne vous lâche plus. Mais ce n’est pas non plus le roman du siècle, il s’agit d’une bonne idée, bien tenue, même si un peu étirée en longueur finalement. L’écriture est efficace, le rythme soutenu, et cette forme de dialogue de cabinet médical associé aux réminiscences des rencontres fonctionne plutôt bien. Je n’en garderai pas un souvenir impérissable, mais j’ai passé un moment de lecture agréable.

La patiente - Jean-Philippe Mégnin

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages