La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis (Francis Dannemark)

La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis (Francis Dannemark)

Ah là là, quel dilemme ce bouquin !!! J’ai trouvé que c’était bien écrit, il y avait tout un fond narratif avec des situations et des personnages qui m’ont bien accroché, et il est truffé de références cinématographiques que j’ai a-do-ré. Mais manque de bol, il ne se passe… rien. Pfff. Francis, maaââââaaan, t’avais toutes les cartes en main là, pourquoi est-ce que tu m’as écrit une histoire aussi plate et consensuelle ? Rhaaaaaaaaa !!

J’ai aussi un peu eu l’effet Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, donc c’est joli, c’est chouettement écrit et tout avec une histoire de club de lecture et un bouquin-choral avec une kyrielle de personnages attachants, mais ça ne décolle pas. Malgré tout je trouve à ce bouquin-ci beaucoup plus de qualités…

Le héros, Max, qui est psy, a un coeur grand comme ça et tient un ciné-club dans son immense baraque qui a sérieusement besoin de réparations (et de financements). Il est aussi veuf, et reçoit donc des amis (sept femmes et un homme) toutes les semaines pour visionner et échanger des opinions diverses et variées sur des films ! Une très bonne partie du bouquin se résume d’ailleurs à des conseils et des digressions cinématographiques, ce que j’ai beaucoup aimé dans l’absolu, mais qui finit par un peu par faire tâche dans le bouquin tant ça prend de la place. Côté intrigue, ça commence bien parce que les personnalités des protagonistes se dessinent peu à peu, et j’ai beaucoup aimé l’approche de Francis Dannemark à cet égard. Il prend son temps, et nous familiarise avec son univers par petites touches. On s’attache à ces cinéphiles, et à ce Max qui cherche aussi l’amoûûûûûûr. Il y a un petit côté « Le festin de Babette » dans cette réunion d’écorchés vifs qui m’a particulièrement excité au début.

Mais voilà, plus j’ai avancé dans le bouquin, plus les textes sur les films ont pris le dessus, et moins les intrigues se développent. Et au final, ça se termine plutôt en eau de boudin… J’ai donc été déçu parce que je trouve qu’il y a avait là un potentiel génial, mais j’en attendais sans doute trop autre chose (j’ai tort de faire cela, mais je ne peux pas m’en empêcher). En tout cas, la liste des films est indispensable, et ça m’a conforté dans l’amour que j’ai de certaines oeuvres cultes, tout en me donnant des idées pour en découvrir d’autres !

L’avis de Cachou (moi aussi je déteste les bouquins avec ces vilains affreux bandeaux, donc je t’ai piqué ton image ^^).

La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis (Francis Dannemark)

9 Commentaires

        1. Mouaaaarf, c’est Gilda qui me l’avait offert, et on avait discuté par mail justement de ce que j’en pensais. Donc elle ne sera pas surprise !! Je n’en dis pas que du mal en plus hein !! :whistle:

  1. Ah mais on n’a parfaitement le droit de ne pas apprécier une œuvre … surtout si on réussit ce tour de force de donner quand même envie d’y aller voir !
    (et puis l’auteur est assez grand pour se défendre lui-même, nanmého ;-) ! )

    PS : oui bon je sais j’arrive après la bataille, mais bon, dimanche j’ai préféré aller manifester au lieu de lire les blogs amis (et mon boulot n’est pas devant un ordi ou seulement aux jours trop creux)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages