La vieille dame indigne (1965)

La vieille dame indigne (1965)

Comme d’habitude, je cherchais un truc qui n’a rien à voir mais je suis tombé sur ce film, et après en avoir lu le synopsis, j’ai vraiment eu envie de le voir. Impossible à trouver en DVD ou sur un quelconque support, le web est venu à mon secours sous la forme d’une antédiluvienne copie sous-titrées en espagnol. L’image en noir et blanc fait penser à de vieilles bobines de super 8 qui ont trop pris le soleil, et le son grésillant et souvent hésitant a finalement rendu les sous-titres espagnols utiles. Mais je suis ravi d’avoir vu ce film qui ne démérite pas sa réputation. J’ai lu en effet qu’il est un certain symbole d’une France qui changeait, d’une transition sociétale qui trois ans plus tard allait révolutionner bien des choses.

Je n’avais absolument jamais entendu parler de ce film ou de son réalisateur (René Allio, qui n’est manifestement pas un inconnu), mais la bande son est de Jean Ferrat et on reconnaît quelques comédiens dans le casting. Il y a cette étonnante vieille dame indigne jouée par Sylvie, une comédienne née en 1883 et dont la filmographie et les passages sur les planches sont impressionnants !! Premier film en 1912 et première pièce en 1903…

Sylvie - La vieille dame indigne

Sylvie - La vieille dame indigne

Victor Lanoux, dont c’était un des premiers rôles, est sans doute le plus connu aujourd’hui. Il n’avait pas 30 ans.

Victor Lanoux - La vieille dame indigne

Victor Lanoux - La vieille dame indigne

Victor Lanoux - La vieille dame indigne

Victor Lanoux - La vieille dame indigne

Mais Jean Bouise est pour moi cet éternel second rôle dont les apparitions dans les films de Besson m’ont marqué.

Jean Bouise - La vieille dame indigne

La très jolie Malka Ribowska était l’épouse de René Allio, et Etienne Bierry (à 95 ans !) était encore sur les planches en 2010 !!

Malka Ribowska - La vieille dame indigne

Sylvie et Etienne Bierry - La vieille dame indigne

Enfin François Maistre m’a tout de suite tapé dans l’oeil, car j’ai reconnu d’abord la voix puis le visage du commissaire truculent des Brigades du Tigre.

Francois Maistre - La Vieille Dame Indigne

La vieille dame, Berthe Bertini, devient veuve, et l’affaire de son mari n’était pas vraiment florissante. Ses enfants veulent s’arranger et lui proposent de la prendre avec eux. Première surprise, elle refuse tout de go, et explique qu’elle continuera à vivre dans sa maison. Elle découvre alors la liberté pour la première fois de sa vie, elle n’est plus épouse ou mère, et elle dépense son argent pour se faire plaisir. Elle devient amie avec Rosalie (Malka Ribowska) qui est une jeune femme plutôt libérée et dévergondée (pour l’époque). Elles vont au cinéma ensemble, et la vieille dame vend tout ce qu’elle peut vendre de sa maison pour dépenser son argent en menus plaisirs.

Malka Ribowska et Sylvie - La vieille dame indigne

Malka Ribowska et Sylvie - La vieille dame indigne

Elle devient aussi proche d’Alphonse, et les trois prennent du bon temps ensemble. Berthe achète une auto, et ils partent même en vacances. Pendant ce temps là, les enfants sont paumés et ne comprennent pas cette attitude dispendieuse de leur mère.

Malka Ribowska et Sylvie - La vieille dame indigne

Malka Ribowska, Jean Bouise et Sylvie - La vieille dame indigne

Le petit-fils (Victor Lanoux) tente, sur l’injonction de son père, de raisonner sa grand-mère, mais il est surtout amoureux de Rosalie et en profite pour passer du bon temps aussi avec elles.

Victor Lanoux et Malka Ribowska - La vieille dame indigne

Victor Lanoux et Malka Ribowska - La vieille dame indigne

Le film est fascinant car on imagine allègrement à l’époque le choc que peut représenter cette attitude quasi libertaire de la vieille dame, et même aujourd’hui on peut facilement reconnaître dans nos contemporains une attitude similaire. La pression monte peu à peu, et redoute une funeste conclusion pour cette dame, dont les enfants fomentent un recours légal. Mais elle aura le dernier mot, et la morale du film n’est pas ambiguë du tout. C’est un appel à profiter de la vie, et à prendre pour exemple les agissements de Berthe. J’imagine vraiment ce qu’une telle oeuvre a pu instiller en 1965, et vu qu’elle a eu le prix Méliès, elle n’a pas dû passer complètement inaperçue. Les comédiens sont excellents, et malgré tous les défauts de cette copie, j’ai reconnu un film qui mériterait meilleure notoriété (enfin peut-être que tout le monde le connaît hein, c’est juste moi qui était encore le gros béotien de service !!!).

Malka Ribowska, Jean Bouise et Sylvie - La vieille dame indigne

Sylvie - La vieille dame indigne

La vieille dame indigne (1965)

12 Commentaires

  1. Motoo c’est rigolo que tu ressortes ce film qui est emblématique chez nous.
    Ma mère qui avait 35 ans à l’époque et était déjà une sacrée personne, avait décidé que lorsqu’elle serait vieille, elle SERAIT une vieille dame indigne.
    Ce qu’elle est d’ailleurs, même si encore très éprise de mon père, elle est fidèle mais vraiment hors du commun :D

  2. J’adore ce film que j’ai vu par hasard un soir à la télé. J’ai même réussi à le voir au cinéma en 1985 à Versailles.
    La vieille dame en train d’essayer des chapeaux (son sourire ravi de petite fille qui fait enfin ce dont elle avait toujours rêvé) est sans doute l’une des images de cinéma qui m’est le plus présente.

  3. J’ai vu ce film à peine adolescent à sa sortie, non seulement il n’est pas passé inaperçu mais il a même connu un très gros succès en salle. Mais Alliot n’était pas du genre à surfer sur un succès. Je vous conseille de voir un autre de ses films « Les camisards » film historique très intéressant. J’avais été attiré par ce film par la présence à son affiche de François Maistre qui était à l’époque un habitué et une vedette de la télévision dans de grands rôles tout comme Jean Topard, Duby, Bernard Noel, Harry Max… (on peut retrouver tous ces gens là et bien d’autres talent dans les dvd que fait paraitre l’INA) J’ai eu la chance bien des années plus tard d’interviewer François Maistre quel personnage! Bravo pour votre curiosité.

  4. Je ne connais pas votre âge Matoo. En 1965, j’avais 9 ans. J’ai vu ‘la vielle dame indigne’ en compagnie de ma mère. Ce film nous a fait rire toutes les deux. Mieux, il nous a comme vengées du conformisme ambiant… Et puis ce dernier, nous a rattrapées.

  5. J’avais 18 ans en 1965 et nous regardions, avec mes parents dans le canapé, Le carrousel aux images, une émission présentant les nouveaux films.
    Après avoir vu un extrait, ma mère déclara « Quand je serai vielle, je serai une vielle dame indigne ».
    Six ans plus tard, mon père mourut. J’ai appris à ma mère (60 ans à l’époque) à conduire sa DAF. Elle ne l’a revendue que 25 ans plus tard et a continué à voyager en train.
    Elle est décédée à 96 ans.

    La vielle dame indigne, je ne l’ai jamais vu au cinéma (pas plus que La vie conjugale d’André Cayatte) et je les ai recherché régulièrement sur le net. J’avais trouvé il y a peu de temps une version russe (!) des Cayatte et maintenant, grâce à vous, j’ai la version espagnole de La vieille dame indigne !

  6. Pour être dans le ton, mes parents avaient 6 et 7 ans en 1965… Passionné par le cinéma des années 1960, j’aimerais savoir où puis-je trouver cette fameuse, bien qu’antédiluvienne, version sous-titrée en espagnol.
    Dans l’attente de rencontrer cette « vielle dame indigne », merci beaucoup.

  7. Fais une recherche sur Google avec le string
    « René Allio – La vieille dame indigne (1965).torrent »
    (y compris les guillemets). Tu trouveras le torrent sur torrentz.eu ou torrentexpress.net ou torrentproject.com ou torrentus.to
    C’est une incitation au piratage mais je doute que les ayants-droits de René Allio s’en offusquent.
    NB: la copie est vraiment de très mauvaise qualité.

  8. Festival Allio à Marseille la semaine dernière : j’ai revu la vielle dame avec autant de plaisir et d’émotion qu’à l’époque de sa sortie.
    Bonne nouvelle : la plupart des fil d’Allio sont en cours de restauration numérique, un premier coffret de DVD est sorti, nul doute (m’enfin j’espère) que la vielle dame sera dans le second qui est en préparation.
    Le site de l’éditeur des DVD :
    Les films d’Allio vont ressortir en salle ne les rater pas

  9. Pour le site de l’éditeur cherchez du côté de shellac-altern point org (c’est vraiment pas du spam je ne le connais pas plus que ça mais vous allez y découvrir des films qu’on ne voit pas ailleurs, loin du main stream commercial)

  10. J’ai trouvé une cassette vidéo de la vielle dame à la médiathèque.
    Dès que j’aurai un magnétoscope, je la ripperai. La qualité ne sera probablement pas terrible mais elle sera supérieure à celle de la version espagnole.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages