L’insoutenable argument de la haine

Cela fait quelques temps que je me sens complètement sclérosé du blog. J’ai envie d’écrire mais il me paraît futile de parler comme d’habitude de ce que j’ai vu au ciné ou des derniers bouquins lus. Et la situation actuelle, celle des débats autour du mariage pour tous évidemment, me déprime complètement. Je vis très très mal ce déferlement de haine contre les gays et lesbiennes, je me sens touché comme jamais par l’homophobie. Point d’orgue de ce sentiment, cette agression homophobe largement médiatisée de Wilfred de Bruijn qui a montré son visage tuméfié et a permis de sensibiliser le grand public.

Il est terrible de constater la radicalisation des anti-mariages, leur manière ridicule et parfois honteuse ou insultante de reprendre les codes de la révolte ou de l’indignation républicaine à leur compte. Je pense à ce « Printemps français », aux « Hommen » et globalement à tous ces tartuffes qui continuent à scander leurs arguments spécieux et de plus en plus nauséabonds. La droitisation bat son plein, et en même temps que leurs violences s’exacerbent, autant verbales que dans les attitudes, les masques tombent. Au moins à présent, on sait très clairement à qui on a affaire. La religion bien évidemment en figure de proue, avec ses credo tout englués de valeurs rétrogrades, et tout ce que la France comprend de réactionnaires, extrêmes-droites, grenouilles de bénitiers crient haut et fort leur haine, mépris et négation des droits des homosexuels. On ne parle même plus de tolérance, encore moins d’égalité, mais au contraire on retrouve une homophobie crasseuse et primaire.

Heureusement la défense du projet de loi à l’Assemblée ou au Sénat a été exemplaire, et je ne remercierais jamais assez toutes ces personnalités (en majorité) de gauche qui ont argumenté et on répondu à toutes les attaques ou assertions vénéneuses. En revanche, autant je peux comprendre qu’existent des gens aux idées extrémistes et homophobes, autant j’ai été ébahi de l’attitude de la droite qui a usé politiquement des mêmes arguments parfois aussi basiquement homophobes que ceux contre le PACS il y a dix ans. Alors que ce dernier est notoirement accepté, on retrouve les mêmes peurs, et surtout les mêmes haines, et les mêmes raisonnements qui sous-tendent les pires thèses. Et là ce sont des députés, des sénateurs, des gens qui sont censés représenter le peuple mais aussi le gouvernement français, une certaine idée de l’élite (au moins intellectuelle) quoi… C’est leur haine (aussi bien emballée soit-elle) qui me touche et me heurte le plus je pense.

Mais bon, il ne faut pas voir le verre à moitié vide, et je suis aussi rasséréné par les actions ou positions de certains. Heureusement Sophia Aram est toujours aussi drôle et irrévérencieuse dans son soutien et là sur sa mise en boite bien méritée de ce Guaino qui a proféré les pires horreurs sur le sujet. Heureusement, le Monde a rejoint d’autres médias comme autant de repères publics importants en clarifiant son opinion et son parti pris pour le mariage pour tous.

Je comprends aussi que le débat soit nécessaire, et au moins que cela permette d’argumenter intelligemment et surtout avec pédagogie. En cela, un bon montage des échanges de l’Assemblée Nationale est parfait en réponse à toutes les questions qu’il est raisonnable de se poser, et cela a permis aussi un exposé complet de la situation actuelle. Malheureusement lorsque l’on répond aux interrogations légitimes, il ne reste plus que les clichés éculés, les ostracismes bien ancrés, et une gamme de superstitions approuvées par Torquemada himself. C’est tout ce que l’on voit défiler et enrager depuis quelques jours…

Et puis ces manifestations enragées et ces positions de plus en plus clairement homophobes ont eu le mérite de préciser certaines opinions. En effet, même si (homos ou hétéros) on en a rien à battre du mariage pour soi ou tous, au moins on sait qu’on ne peut adhérer aux idées intolérantes et haineuses qui sont ainsi véhiculées. Et du coup on voit pas mal de gens s’exprimer en faveur du mariage pour tous, parce qu’ils ont pris conscience du progrès que cela représente, et de l’étape majeure positive que c’est pour notre société entière. Ce n’est plus une question de mariage pour les opposants, eh bien ce n’est plus non plus une question de mariage dorénavant pour nous aussi. Il s’agit d’une réaffirmation des valeurs de toute une société moderne et ouverte. Ces valeurs incluent la séparation de l’Eglise et de l’Etat, l’égalité entre hommes et femmes, les droits durement acquis des femmes (vote, avortement), et globalement tout ce qui rend la société française plus belle, juste et en avance. Une avance qu’on a malheureusement un peu oublié au vu de tous les pays qui ont déjà légiféré sur le sujet.

Encore une fois qu’on ne me reparle plus jamais de lobby homo alors qu’on voit les véritables lobbies, ceux des catholiques et d’extrême-droite, qui dépensent des millions d’Euros de publicité, de propagande et font montre d’une effrayante mobilisation. Ils ont remis au goût du jour une homophobie fière et affirmée, une homophobie qui s’exprime par des coups et une violence autant verbale que physique, une homophobie contre laquelle nous devons lutter toujours et encore.

J’ai lu hier un article assez extraordinaire puisqu’il résume tout cela et en plus de la plume d’un hétéro bédéblogueur. Il est en faveur du mariage plutôt par réaction aux opposants que par militantisme, et il explique cela avec beaucoup d’intelligence et de justesse. Une fois n’est pas coutume, les commentaires sont écrits en français et se répondent avec pas mal de tempérance (alléluia).

Dans quelques heures, le projet de loi repasse à l’Assemblée Nationale. On va enfin pouvoir passer à autre chose, et on va surtout pouvoir enfin se marier, ou enfin pouvoir affirmer le fait de ne pas vouloir se marier (mais au moins on aura le choix).

La liberté guidant le peuple

16 Commentaires

  1. Comme je te comprends. C’en est au point que parfois, je me coupe des infos (twitter compris) tellement ces vagues de violence sont submergeantes (alors même que bon, ce n’est pas moi qu’on rejette en bloc perso, genre).

    Bref. Solidarité des humains, tout ça.

    Vivement les mariages et les non mariages.

    Vivement le retour à plus de sérénité.

  2. Je dois dire que j’en ai ras-la-casquette. Vivement que la loi passe et qu’on passe à autre chose !

    Je suis triste et navrée pour les tonnes de merde déversées, les amalgames, les épouvantails brandis sans aucune réalité…

    Heureusement, je ne retrouve pas ça dans mon entourage (sauf 1 famille d’élèves ayant fait le déplacement à Paris) et même des gens de droite que je connais sont pour le mariage et l’adoption entre couples de même sexe ! Donc, ne perdons pas espoir, je crois que ce sont les plus réacs, les plus fachos qui ont orchestré tout ça en grande partie pour mettre le gouvernement en difficulté, mais il n’empêche qu’ils n’ont pas choisi le sujet au hasard.

    L’homophobie existe, hélas. Mais cette loi contribuera à la faire reculer. Quand M et M ou Mme et Mme deviendront habituels dans notre paysage quotidien, on renverra les vieilles badernes qui défilent aujourd’hui au Musée Grévin, pour faire peur aux enfants, comme le croquemitaine.

  3. tu as l’art et la manière de résumer la situation avec justesse et brio.
    merci Matoo, ça fait toujours du bien de se dire « bon sang, je ne suis pas seul à me triturer l’esprit avec tout ça »
    un bisou, tiens.

  4. L’Eglise a dû avaler le mariage civil, l’Eglise a dû avaler le divorce, l’Eglise a dû avaler la contraception, l’Eglise a dû avaler l’IVG, l’Eglise a dû avaler le PACS, l’Eglise a dû avaler Galilée et elle sera obligée d’avaler le mariage pour tous comme le reste !

  5. Je te comprends trop bien. Je ne me souviens pas si lors du PACS, il y avait cette même rage homophobe dans le visage des manifestants, mais ça commence à faire flipper. J’avais pas pensé à voir le côté « verre à moitié plein » de l’histoire, mais c’est utile de le pointer, tu as bien raison !

  6. Pas vu la transformation au Louvre-Lens ….
    Plus sérieusement il est grand temps que cela cesse, au nom de tous les enfants existant déjà, des familles qui sont dans l’attente de cette égalité. Je soutiens sans militer (j’ai l’âge de ta grand-mère et des cousins qui ne veulent pas se marier …)

  7. Hélas, ce grand mouvement anti-mariage pour tous ne risque pas de s’arrêter.

    Il y a en ce moment un sentiment de défiance général envers la classe politique et la République, malheureusement entretenu par l’inaction du Gouvernement.

    Ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’avec la débâcle du Parti Socialiste qui ne fait que s’accentuer de semaines en semaines, l’UMP a un boulevard devant elle pour les prochaines élections.

    Et si comme les derniers sondages semblent le démontrer, une majorité de Français est contre le projet de loi Taubira, ils n’auront aucun scrupules à l’abroger une fois de retour au pouvoir en 2017.

    A mon sens, la lutte pour l’Egalité des Droits n’a jamais été autant périlleuse. Ce qui paraissait inévitable il y a quelques années, ce lent chemin vers le Progrès et la reconnaissance des droits des Homosexuels, est aujourd’hui remis en cause.

    J’ai le triste sentiment que nous sommes en train de perdre une bataille… :-(

  8. J’avoue qu’au début je m’en fichais pas mal de cette loi. Pour moi c’était une loi prévue, et je ne m’attendais absolument pas à ce qui s’est passé. Je me souviens du débat contre la peine de mort (oui je suis vieille) un peu de celui du pacs (je m’en fichais comme d’une guigne, je me fiche du mariage absolument) mais là, voir ce déversement de vomissures me fait m’enfoncer chaque jour un peu plus dans la déprime .
    Alors, pour ne JAMAIS être susceptible d’être mise dans le sac à barjot, j’ai dû me positionner, clairement, fortement. Oui je suis pour le mariage pour tous, même si moi, le mariage je le redis, je m’en fiche totalement.

  9. Les Copé et Boutin doivent être fiers d’avoir réussi à attiser ainsi la haine.

    Hier soir nous étions avec des amis dans un petit restaurant du Marais. Nous parlions du mariage pour tous et jJ’étais en train de développer mon argument habituel, à savoir que les opposants au mariage pour tous étaient les héritiers des Ultras de la Restauration et des Versaillais de Thiers quand à la table voisine une rombière a élevé la voix pour se plaindre que ces gens là (moi) parlaient comme d’habitude trop fort et que les droits du parlement étaient bafoués etc…
    Je n’ai pas voulu développer ni envenimer car nous étions avec des amis et nous connaissons le restaurateur mais j’en suis encore bien énervé… Heureusement, ses amis à elle avaient l’air gêné de sa sortie.
    Je ne lui ai même pas dit que la Saint Barthélémy qu’elle espérait se terminerait par les noyades de Nantes…

  10. Vu de Belgique, tout ce mouvement sidère ! Il y a dix ans qu’on se marie gaiement chez nous, et la société n’en a pas été bouleversée pour autant. Avec le recul, l’adoption de la loi chez nous a été un non-événement complet : les hétéros se marient si ils veulent, les gays se marient si ils veulent, (y en a même qui divorcent…) et globalement, tout le monde s’en fout !

  11. bonjour
    je commence à avoir autan de haine qu’eux; j’en suis arrive a un tel point de haine que le dernier qui m’à agresser, aujourd’hui à une grosse balafre sur la tête. j’ai peur pour la suite.

  12. bonjour
    je commence à avoir autan de haine qu’eux; j’en suis arrive a un tel point de haine que le dernier qui m’à agresser, aujourd’hui à une grosse balafre sur la tête. j’ai peur pour la suite.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages