Gay Pride 2013

Gay Pride Paris 2013

Comme tous les ans depuis 1997, je suis allé faire la marche annuelle et traditionnelle des Fiertés LGBTQAZERTY (rayez la mention inutile !) de notre bonne ville de Paris. Rien de transcendant pour cette manifestation, sinon qu’elle était bien festive et agréable, et au final chouettement ensoleillée. En revanche, je me suis bien rendu compte qu’il n’y avait pas grand monde dans les rues, en tout cas ce n’était pas une « grande » Gay Pride. Mais un aspect très positif réside dans la jeunesse qui est sortie ainsi danser et se montrer. J’ai vraiment trouvé que les jeunots et jeunottes pullulaient derrière les chars dans un joli mélange bigarré et polysexué.

Je ne sais plus comment juger cette désaffection. Je comprends le ras le bol post-mariage, mais je n’excuse pas le manque de conscience politique et militante (en fait ça m’attriste beaucoup…), et d’un autre côté c’est aussi peut-être le signe d’une intégration de plus en plus poussée des homos dans la société. Tout cela est compliqué et complexe puisque cela sert et dessert à la fois les mouvements gays, mais serait aussi un bon signe pour la société, et en même temps un truc qui devrait conforter la droite et les conservateurs, alors qu’ils prendront cela pour argent comptant afin d’étayer leurs idées vénéneuses du moment.

Je ne me remets pas des manifs pour tous et consorts, de tous ces gens qui militent contre nous, et des élus qui continuent à arguer leur opposition tout en se vautrant dans une homophobie aussi ordinaire que délétère. Et tout ça contre moi…

Gay Pride Paris 2013

Gay Pride Paris 2013

Gay Pride Paris 2013

Gay Pride Paris 2013

Gay Pride Paris 2013

Gay Pride Paris 2013

Gay Pride Paris 2013

10 Commentaires

  1. Ha la la, Matoo ! Qu’est-ce que je suis d’accord avec toi ! Le manque d’affluence m’a déçu : c’est le devoir de tout bon pédé de participer à la gay-pride ! La manif pour tous est pourtant là pour nous rappeler ce qui nous guette si nous nous démobilisons… Tu le dis mieux que moi : « Je comprends mais je n’excuse pas le manque de conscience politique et militante (en fait ça m’attriste beaucoup…) ». :cry:

  2. « Je comprends le ras le bol post-mariage, mais je n’excuse pas le manque de conscience politique et militante (en fait ça m’attriste beaucoup…)  » : mais tellement quoi ! Grave !
    J’aime bien ta sélection de photo aussi. ( Ça valait le coup de les sortir de FB pour ceux qui peuvent pas y aller…)
    We’re queer, we’re here… Get used to it !

  3. Au risque de me faire gronder, je dois avouer que c’est la première fois que j’en arrive même à en oublier que ça avait lieu ! Oui, je m’en suis souvenu en regardant les infos le soir… Mais je ne regrette pas d’avoir oublié, j’assume et je suis d’accord avec tes critiques !
    Je sais que j’ai perdu mon âme militante et après toutes ces manifestations honteuses contre notre mode de vie, j’aimerais juste un peu d’indifférence maintenant…
    Voilà, je ne suis pas assez queer :negative:

    1. Ce que l’on pouvait prendre avant pour de l’indifférence se révèle après ces manifestations comme une assourdissante méprise et haine affichée. Du coup il ne faut plus se raconter des histoires, l’indifférence n’est pas prête de venir. Là il faut je crois au contraire essayer de tenir tête, sinon tout peut arriver, même le pire. :unsure:

  4. En ce qui me concerne je prends toujours autant de plaisir à faire le trajet entre Montparnasse et Bastille. Cette année j’ai même poussé le vice à aller faire celle de Berlin. Donc en ce qui me concerne c’est Gaypride Forever !

  5. Perso, la gaypride ne me donnes pas envie de défiler, manifester pour le mariage pour tous oui… mais aller marcher pour ‘crier’ ma différence non, ne cherchons nous pas a être comme tout le monde?

    Le fait qu’il y ait mon de monde, c’est peut etre parce que y’a eu de la peur, peur que des abrutis d’Anti MPT viennent et soient quelques peu ‘violent’.

    Ce qui m’embête le plus c’est les gens ne comprennent pas pourquoi je n’ai pas envie de défiler. Je n’ai aucun problème avec ma sexualité, j’ai juste pas envie de ‘montrer’ ma ‘différence » alors que je ne demande qu’a être comme tout le monde…

  6. @ Julyan : avant le droit à l’indifférence, il faut d’abord être accepté et, être accepté, que tu le veuilles ou non, ça passe par une phase de revendication. quand on voit la manif pour tous, c’est loin d’être gagné, alors parler du droit à l’indifférence, c’est se cacher derrière son petit doigt, c’est se payer de mots…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages