Le monde de Charlie

Le monde de Charlie

Voilà un petit film mais qui a un bon potentiel pour devenir culte. Ils sont rares les bons films sur l’adolescence, à la fois full-power midinette, dans lequel on se retrouve comme à 15 ou 16 balais, mais en même temps tout à fait actuel et qui doit sans doute parler (et remuer quelques tripes) à nos ados des années 2010. On y retrouve du Donnie Darko, du Mysterious Skin, et quelques émanations de petits films indés bien amerloques (mais j’ai pensé aussi à Juno ou encore à Dans la maison).

Charlie (Logan Lerman) est un adolescent tout timide, rêveur et complexé (comme beaucoup d’ados en somme) qui arrive en première année dans un nouveau lycée. Mis de côté pour sa sensibilité et son décalage, il fait la rencontre et est pris sous l’aile de Sam (Emma Watson) et Patrick (Ezra Miller) qui sont en dernière année. Il s’agit alors d’une série de découvertes initiatiques plus ou moins adolescentes, avec quelques traumatismes dont Charlie doit se dépatouiller (dont le suicide de son meilleur ami l’année passée).

Le film est très simple et il frise la niaiserie mais sans jamais l’atteindre. L’exercice est réellement périlleux, mais les comédiens sont tellement bons (Emma Watson est merveilleuse !!!!) que ça passe. Le charme opère aussi pour moi, avec des évocations des affres de cette période de la vie que j’ai trouvé particulièrement aiguisées et saillantes. Et on se prend, selon sa propre sensibilité, à s’identifier à ces personnages attachants. Le film a aussi cette qualité d’être à la fois universel et terriblement en prise avec l’adolescence d’aujourd’hui (je n’arrive pas bien m’expliquer pourquoi, mais c’est ce que je ressens).

Le tout fonctionne vraiment pas trop mal, et m’a laissé de jolies images en tête.

Le monde de Charlie

5 Commentaires

  1. Ce film souffre quand même d’un énorme défaut : son distributeur en France, SND, qui n’a pas trouvé qu’il méritait une sortie en Blu-ray. On doit donc se contenter d’un DVD :(
    (Sûrement un complot pour nous faire acheter le Blu-ray anglais)

  2. Et puis le casting est très joli, même si, encore une fois, constitué de jeunes passés du côté adulte de la force (deux années de moins auraient fait toute la différence trouvé-je).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages