Alerte Rouge : Terrible vague d’homophobie en Russie

Vague homophobe en Russie

Le pire c’est que cette « vague » non seulement passe médiatiquement inaperçue, mais n’est surement pas qu’une vague. Ce torrent de haine est fruit de l’application de lois votées par le gouvernement, le tout sur un fond de crasse homophobie aux relents fascisants, et c’est un déferlement sans fin de violences qui s’abattent sur nos frères et soeurs homosexuel(le)s russes.

Cela fait des mois que ça dure, que la pression monte de tous les côtés à Moscou et ailleurs, on voit à présent que les violences se déchaînent en tout impunité. Le gouvernement ayant clairement exprimé son homophobie dans des décrets qui définissent l’homosexualité comme une déviance et une perversité dont la société doit se prémunir par tous les moyens. Ce sont les plus homophobes, les xénophobes, les ultradroitistes et fascistes à qui on vient de donner toute liberté de nous assassiner, de nous éradiquer, de torturer les jeunes, de terroriser les militants.

Le miroir est trop évident pour ne pas nous rendre compte de ce à quoi nous avons échappé en France. Si la loi en faveur du Mariage pour Tous n’était pas passée, si les manifestations pour l’homophobie avaient fait flancher notre majorité, nous aurions donné un signal similaire dans notre pays de liberté, d’égalité et de fraternité. Vous les avez vus déjà dans les défilés et les manifestations, ces groupuscules d’extrême-droite à l’homophobie chevillée au corps et à la haine écumante au coin des lèvres. Même avec cette victoire du Mariage pour Tous, nous avons vu se relever les factions religieuses homophobes de toutes obédiences et de toute véhémence. L’opprobre nous est de nouveau jetée en pleine face, et la tête haute, appuyée et justifiée par des mouvements politiques qui heureusement ne sont pas actuellement au pouvoir. On imagine aisément que s’il y avait eu un doute dans la majorité ou un renoncement aussi minime soit-il c’est la boite de Pandore, telle qu’on la voit en Russie, qui se serait ouverte sur nous.

La violence se déchaîne aussi en France, dans les actes avec ces simulacres de militants qui manipulent et exsudent leur rejet de l’autre, dans les paroles rétrogrades aux effluves de morales médiévales et faussement bien-pensantes, dans une sourde homophobie ordinaire qui est selon moi la plus dangereuse qui soit. En période de crise globale telle celle dans laquelle nous nous débattons actuellement, on cherche le bouc-émissaire, on sent les sangs s’échauffer, on pressent le liant social décrépir, et les anciennes terreurs resurgir.

Avec une homophobie un peu moins ordinaire, un pouvoir simplement équivalent à celui de notre opposition politique et une société un peu plus décatie, la Russie nous ouvre la voie vers les pogroms et le retour à un ostracisme d’état. Il suffit de voir ces photos des attaques des manifestants LGBT, ces visages tuméfiés, ces exactions au vu et su de tous, ces hommes et femmes rejetés, blessés, niés et reniés par leurs prochains. Et comme si ce n’était pas suffisant, on apprend que des jeunes gays sont piégés par des skinheads homophobes via des petites annonces sur des médias sociaux. Ils sont ensuite malmenés et torturés, et tout cela est visible sur Youtube… Voilà où nous en sommes, voilà l’ultime aboutissement des manifs pour tous et consorts.

Ces attaques contre les jeunes sont l’image même d’un retour en arrière vertigineux. Avec cela, jamais plus on ne pourra dire « It gets better« . Ce mouvement qui il y a trois ans a ouvert la voie vers plus de tolérance et d’acceptation de soi, il me paraît à présent dérisoire tant que des choses pareilles ont lieu dans un pays qui nous est si proche. Et je me sens tellement immobile, inutile et incapable, ça me bouffe !!! Putain des p’tits jeunots qui se font torturer parce qu’ils sont gay !!! Ce n’est pas possible !! Pas là, pas aujourd’hui, pas eux !

Grândola, Vila Morena – Zeca Afonso

4 Commentaires

  1. la Russie, cette grande démocratie comme dirait Depardieu.

    Je ne vais pas faire de sociologie politique à une heure aussi tardive. Mais toit cet acharnement d’État (et les conséquences que tu décris) me paraissent partir d’un superbe mouvement de détournement d’attention sur les échecs de certains en tout domaine.

    next, la réaction du CIO pour les JO 2014. Dommage qu’ils soient plus préoccupés par les recettes que par les droits de l’homme comme on l’a vu en 2008…

  2. Quand j’ai entendu parler de ces tristes événements je me suis mis d’abord à bouillir de rage, puis cette fameuse question : que faire ? Et ensuite ce terrible sentiment d’impuissance…
    La pression du CIO ? Je n’y crois pas trop. Mais vraiment pas en fait… Stéphane Bern a plus de couilles que tout le CIO réuni…
    Tout cela nous appelle à être grave vigilent ici. Et surtout à ne rien laisser passer, jamais.
    It gets better only if we kick their asses hard…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages