Star Trek Into Darkness

Star Trek Into Darkness

Le scénario tient sur un timbre-poste mais j’ai trouvé que c’était un blockbuster bien sympathique et efficace. Exactement dans la lignée du premier opus, ce second Star trek « nouvelle nouvelle génération » nous redonne encore une bonne occasion d’aller au cinéma. C’est de la chouette SF qui tient la route, des effets spéciaux assez dingues, et ce qui manquait pas mal au premier : un putain de super excellent méchant !!! Aaaaah y’a pas à dire, un bon méchant comme un Heath Ledger en Joker dans « The Dark Knight », ça redonne toujours pas mal de peps et de saveur à un « film à héros ». Là c’est Benedict Cumberbatch, connu aujourd’hui pour son rôle de Sherlock Holmes dans la série éponyme UK, qui s’y colle avec sa froideur incarnée, et il est absolument parfait.

Au final tout le sel du scénario repose sur la perfidie, le machiavélisme et les plans diaboliques du méchant qui se joue terriblement bien des adorables Chris Pine (James T. Kirk) et Zachary Quinto (Spock) pendant la plus grande partie du film. Après vous ajoutez quelques blagounettes à la Kirk, des mouvements sourcils à la Spock, quelques autres gimmicks (un peu agaçants peut-être au final) directement tirés de la série des sixties, et le film est dans la boite. Les effets spéciaux superbes viennent donner un peu de brillant et de polish tout en justifiant d’aller le voir au cinéma.

Il y a tellement de merdes à gros budgets que je salue ce film divertissant sans être débile, et plutôt bien foutu.

Star Trek  Into Darkness

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages