Crise de la déconstruction

Zipperstein était d’humeur joviale. Il revenait d’une conférence à New York, habillé différemment des autres jours. En l’écoutant parler de son intervention à la New School, Madeleine comprit soudain : la sémiotique était la forme que la crise de la quarantaine avait prise chez Zipperstein. Devenir sémioticien lui permettait de porter un blouson de cuir, de se rendre à des rétrospectives Douglas Sirk à Vancouver et de récupérer dans ses cours les filles paumées les plus sexy. Au lieu de plaquer sa femme, Zipperstein avait plaqué le département de littérature. Au lieu de s’acheter une voiture de sport, il s’était mis à la déconstruction.

Citation extraite de « 7 » de Tristan Garcia.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages