Marital woes hinted

Bon bah voilà, mon petit mari a trouvé un indice de plus dans le passé chelou de monsieur mon peut-être ancêtre dont je vous ai parlé, Adolphe Dumoulin.

Lisons-donc un article du Daily Press de Paterson (NJ) du 30 avril 1897 :

Je vous traduis le bouzin :

Suspicion de malheurs conjugaux
Une épouse veut savoir si son mari l’a plaqué.
Le juge Nash a été sollicité pour donner des informations à une femme qui soutient que son époux s’est marié avec une autre femme.

Il y a manifestement eu un problème à Paterson, à en juger par la demande qui a été reçue par le juge Nash il y a quelques jours. Il se pourrait qu’un homme de Paterson ait tenté la dangereuse expérience de garder deux épouses en même temps dans des villes différentes, ou bien qu’il ait fuit son épouse légitime pour aller vivre avec une autre femme.

Le juge a reçu une lettre de Magdalene Dumoulin, habitant au 16 Olive Street à Paterson, demandant s’il avait marié Adolph Dumoulin et Helen Beyaert à Plainfield* le 6 novembre 1896, et dans ce cas comme la lettre le stipule : « son épouse souhaiterait en connaître les circonstances exactes ». Le juge est également interrogé sur l’endroit où le couple vivrait actuellement. A en juger par le contenu de cette lettre, Dumoulin s’est mis dans un sacré pétrin.

Le 6 novembre 1896, un homme et une femme sont entrés dans le bureau du juge Nash, et ont demandé que le magistrat effectue la cérémonie. Lorsqu’on lui a démandé, Adolph Dumoulin a déclaré qu’il venait de New York City, qu’il avait 42 ans et qu’il était originaire de France. Sa compagne a dit que son nom était Helen Beyaert, et qu’elle habitait East Ninth street à Plainfield. Elle a dit qu’elle était née en Belgique.

Les deux ont déclaré n’avoir jamais été mariés avant. Le juge a accepté d’effectuer la cérémonie, et les témoins furent J.F. Shepard, S.P.T. Wilbur et Amos Moffett.

Le couple est ensuite parti dans expliquer où ils se rendaient. Il était plutôt bien habillés, et avait l’air de gens très bien sous tout rapport.

*Plainfield (NJ) est à 1h de bagnole de Paterson (NJ). NdB

Bon tout cela est donc bien cohérent avec ce qu’on savait, c’est à dire qu’Adolphe a bien fini sa vie avec Helen. Et on a aussi du coup quelques doutes sur la probité du monsieur dans le domaine conjugal. Ce qui me trouble c’est l’adresse indiquée par Magdalene c’est à dire le « 16 Olive Street » qui est aussi celle de l’annuaire que j’ai cité dans l’autre article.

On a donc à cette adresse une Madeline Dumoulin qui est dressmaker, ce serait donc la fameuse Magdalene (le prénom étant une variante orthographique plus qu’autre chose). Mais sur le recensement de 1900 où on le voit en couple avec Ellen/Helen, et habitant à NYC, il y a cette femme présentée comme la fille du couple et également dressmaker.

Recensement de Paterson de 1900

Donc il se serait marié avec Helen, et cette dernière (d’après le recensement) aurait déjà une fille de 14 ans qui s’appelle Madeline et qui est dressmaker (je l’attribue à Helen, car on voit qu’elle est née en Germany, sans doute encore une erreur puisqu’Helen est belge, et elles ont l’air d’être arrivées en même temps aux USA). Du coup Helen a sans doute aussi menti sur son statut marital. Et cette histoire de Magdalene/Madeline est totalement FUCKED-UP !!! Si on ajoute la mention sur sa demande de passeport de 1904 d’un femme qui s’appelle Lucy et d’une fille qui s’appelle Mary (née à Cherbourg dont on n’a pas du tout retrouvé la trace !!) : C’EST LE POMPON !!! Parce que là du coup il était en 1904 domicilié carrément à Chicago… Or il est bien mort à NYC en 1911 et est enterré avec Helen dans le Queens.

Mouahahaha, sacré Adolphe Dumoulin, tu vas voir qu’on va découvrir un Monsieur Verdoux ou un truc encore plus flippant. Pourvu qu’il soit bien mon ancêtre, y’a du level là !!

2 Commentaires

  1. Une coïncidence ? Je suis tombé ainsi sur un ascendant dont son épouse et la mère de son fils portaient un prénom curieux mais pas le même nom de famille. J’ai cru à une erreur sur de nom de famille dans l’un des actes trouvés. Puis j’ai découvert qu’il s’était marié deux fois. Ses deux épouses portaient le même prénom étonnant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages