La boîte à musique de la rue du Sentier

J’habite une toute petite rue perpendiculaire à la rue du Sentier dans le quartier du même nom, et très régulièrement je passe à côté de cette petite oeuvre urbaine collée sur un mur en pierre. C’est vraiment rue du Sentier en remontant vers les Grands Boulevards, et ça m’intrigue toujours car il y a ce mécanisme de boîte à musique avec cette manivelle qui me donne envie d’écouter l’air qui y est ainsi poinçonné. Ce qui m’interpelle presque autant c’est que depuis le temps, ce truc ne soit toujours pas vandalisé, cassé ou volé !

On y voit donc ce portait très 19ème siècle et le nom « Pottier ». J’avoue que cela ne me disait rien, mais dernièrement j’ai tourné la manivelle et eurêka !

Mais oui, c’est le refrain de l’Internationale !! Et qui en est l’auteur ? Eh bien c’est Eugène Pottier, et il s’agit donc bien de son portrait, et d’un curieux (et chouette) hommage ainsi collé sur ce mur. J’aime beaucoup les paroles et l’air de l’Internationale en bon gauchiste, et cela m’a aussi rappelé l’excellente chanson de la révolution des Œillets que j’aime tout autant : Grândola, Vila Morena.


Grândola, Vila Morena – Zeca Afonso

3 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages