Muséum d’Histoire Naturelle (Grande Galerie de l’Evolution et Galerie de Paléontologie et d’Anatomie Comparée)

C’est fou je n’avais jamais eu l’occasion de visiter le muséum d’Histoire Naturelle, et mon Bibou m’y a emmené le week-end dernier. On a fait le plus classique, donc la Grande Galerie de l’Evolution et la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie Comparée. La Grande Galerie qu’on voit dans la première photo est vraiment un bâtiment à l’architecture dingue. On y voit donc ce qui est très connu, avec tous les animaux (naturalisés) de la savane africaine en bas, et des milliers de spécimens sur les côtés, sur 3 niveaux !!! On retrouve des animaux marins au niveau inférieur (sous la savane), et les différents types de milieux naturels au « rez de chaussée ». Au niveau 2, c’est assez clair on conçoit l’impact humain sur la nature, à la fois la faune et la flore.

C’est le niveau 3 qui est assez flou et bordélique pour moi, et pourtant qui m’intéresse le plus, traite de l’évolution en tant que tel il me semble… On y voit pas mal de focus sur la reproduction des êtres vivants, de la génétique et d’autres trucs vraiment difficiles à relier les uns aux autres. En fait ça foisonne tellement qu’on ne comprend pas trop quel est le fil de tout cela (il n’y en a peut-être pas ?), et on ne peut pas dire que la scénographie est d’une aide quelconque. Surtout qu’on a des animaux par-ci par-là mais parfois sans lien avec ces petits « stands » présentant des expériences ou des explications poussées sur un élément de génétique. En revanche, tout est graaaaaavement passionnant. C’est juste qu’on ne peut pas faire un choix très éclairé d’où s’arrêter ou quoi zapper. Du coup j’ai pris un temps fou pour regarder des trucs avec attention, mais j’en ai aussi ignoré au hasard, et c’est un peu frustrant.

La galerie d’anatomie comparée et de paléontologie (je le dis dans cet ordre, car c’est dans le sens de la découverte en fait) est composée de deux sections bien distinctes, avec justement d’abord l’anatomie au rez de chaussée, et la paléontologie au-dessus. Ce n’est pas super grand, mais du coup on a le temps de s’attarder sur les choses qui intéressent le plus les uns ou les autres. L’anatomie comparée par exemple est souvent réputée pour les fœtus ou les animaux atteints de malformations conservés dans le formol. Bon bah ça c’est pas du tout mon truc. La galerie s’ouvre sur une vue assez incroyable d’une grande pièce très XIXème avec des centaines de squelettes entiers de face, un peu comme les animaux de la savane de la galerie de l’évolution, et un impressionnant écorché humain.

Donc moi j’ai bien aimé les collections de crânes de primates notamment avec toutes ces espèces dont on peut percevoir les différences. Quelques notes permettent d’en apprendre un peu plus, mais la galerie est principalement une exposition de vieux os. Le côté tiroirs de scientifiques époque révolution industrielle, et cette drôle d’ambiance atelier de Frankenstein, donnent à l’ensemble une touche glauque et gothique des plus délicieuse. Je le vois plus comme une balade sympa dans le labo du savant fou. Bon évidemment, il y a des squelettes qui retiennent plus mon attention, comme celui-ci :

Narvaaaaaaaal !!! <3 D'ailleurs je n'en ai pas parlé mais il y avait aussi un truc assez poussé sur les narvals à la grande galerie de l'évolution, mais évidemment j'ai trouvé que ce n'était pas super super bien fait. Et certaines informations étaient un peu datées, notamment toutes les dernières trouvailles sur les défenses de mes narvalounés chéris. ^^

Bon ils sont fortiches pour les mises en scène, et c’est vrai que ce sont les bonnes collections pour cela. Au niveau supérieur, on trouve la paléontologie et notamment les DINOSAUUUUUUURES !!!!!!

Là évidemment c’est le bonheur à l’état pur : bienvenue à Jurassic Park !!! Ce n’est pas une collection de fou, mais tout de même il y a quelques pièces vraiment impressionnantes, et beaucoup d’entre elle sont de vieilles découvertes du 19ème siècle. On ne peut pas dire que ce soit le pied en termes d’explication, et quelques cartons ont l’air de dater du siècle dernier, mais on a encore cette ambiance Adèle Blanc-Sec (surtout avec le fameux ptérodactyle qui est toujours accroché là !!!).

Le summum c’est une sorte de mezzanine qui fait le tour de la pièce à l’étage, et qui présente des collections de mollusques et autres coraux des temps immémoriaux. Je pense que là c’est vraiment pour les fans (j’en connais), parce que les explications sont assez parcellaires et vieillottes, et pas ultra passionnantes.

Enfin j’ai adoré cette sculpture qu’on trouve à l’entrée de la galerie, magnifique allégorie je trouve des rapports humain/nature. Exactement tel que je vois le juste retour de bâton karmique que l’on mérite après avoir vu ces squelettes, animaux naturalisés et autres collections. Cela m’a rappelé ce passage génial de la « Planète des singes » où on voit que le muséum d’Histoire Naturelle local possède des hommes taxidermisés dans leur milieu local, et c’est très très choquant pour nous aujourd’hui de voir ça. Arf arf.

2 Commentaires

  1. La Grande galerie est un vrai boxon je trouve aussi, comme la vie quoi… et sinon j’avais été choqué aussi par un muséum de province qui il y a quelques années encore avant sa rénovation laissait voir des têtes d’hommes dans du formol, dans une collection dite ethnographique. Il s’agissait de représentant de peuples africains ou indonésiens. Cette collection a depuis été mise au rencard.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages