14

Je me souviens quand j’approchais des 10 ans, je me suis dit qu’il fallait que je tienne jusque là. Et puis là sans ciller, ça fait 14 ans, bon bah faudra bien tenir jusqu’au 15 pour faire un compte rond. Et pourtant ça ne sert plus à rien, plus à rien du tout. J’ai carrément deux mois de retard d’ailleurs, oh et puis après tout je me suis arrêté de faire des posts dédiés après la onzième année. Mouahahahahah. Et puis je n’écris plus par pure flemme, j’ai une liste de 250 articles en retard depuis 2013 (mais je continue à l’alimenter !!), et je me contente de charger des photos Instagram pour faire des faux posts pourris. Huhuhu. Mais, putain de sa mère, je suis incapable d’euthanasier mon petit blog d’amour à moi que j’ai.

Je me dit que ça peut revenir. Qu’à chaque fois que je me remets à écrire, ça me donne des ailes, ça me donne envie de réécrire, un peu comme ce qui est exactement en train de se passer à mesure que je tape sur mon clavier en ce moment même. Héhéhé. D’ailleurs, il y a quelques semaines j’ai testé avec Nicolas (un vieux blogueur des années 2005 ^^) un atelier d’écriture. C’était une introduction à ce genre de pratique, plutôt un truc sur une après-midi et une matinée pour ensuite s’engager dans des stages un peu plus complets et ambitieux.

C’est fou comme cela a confirmé le plaisir d’écrire, le plaisir d’écrire beaucoup ! On avait quelques dizaines de minutes à partir d’un thème pour pondre un bout d’histoire, et j’ai couvert à chaque fois des pages et des pages. C’est vraiment la gymnastique du blog qui m’a donné cette désinhibition de la narration, je pose quelques jalons dans mon esprit et hop je raconte, j’échafaude, je brosse, je décris mes personnages, les paysages et les suites d’actions et de pensées qui élaborent mon récit. A chaque fois que je dois pondre quelque chose, je me rappelle de cette règle simple du collège en cours de français : un récit suit toujours ces quatre étapes essentielles, d’abord une situation initiale, ensuite une perturbation, puis une suite d’actions et de pensées, et enfin une situation finale qui peut être égale à la situation initiale.

L’atelier ne m’a pas donné envie de donner suite à ce genre de pratique, mais bien de reprendre plus sérieusement le blog, sachant que ce post a été commencé au mois de juillet. Mouahahaahahahah. Bon, pas grave, le plus important c’est que ça sorte un jour. Huhuhu.

Pour les 14 ans de mon blog, j’ai simplement changé la font du titre en ayant découvert cette nouvelle extraordinaire police de caractères : la Gilbert. Un site qui porte bien son nom vous dit tout à son sujet ! Il s’agit d’un hommage à Gilbert Baker qui est mort en mars 2017, et qui était, excusez du peu, le créateur du Rainbow Flag !!! Cette police multicolore n’est pas encore bien supportée par les standards web, mais c’est pour bientôt je pense. En attendant, j’ai demandé à une amie de me créer mon intitulé de blog de cette manière, et j’en suis très content et fier.

14 ans (et demi) de blog mais aussi 10 ans de couple avec chérichou, bah oui hein le temps passe… Nous avons fêté cela tous les deux en amoureux à Bruges en mai, et c’était une très agréable découverte. Et puis tant que je suis avec lui, tout va bien.

4 Commentaires

  1. Moi je l’aime bien ce blog. Ca me rassure de pouvoir y retourner de temps en temps :) C’est un peu en train de devenir une madeleine (arc en ciel la madeleine) ^^

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages