Fières démarches

Cette année 2017, j’ai fait le plein de Gay Prides, et c’était une très bonne chose. Entre la Pride de Nuit, qui se veut une marche un peu moins proprette que la traditionnelle Marche des Fiertés 2017, ou bien une spéciale des Paillettes dans la Capote, cette bonne vieille Gay Pride Parisienne ou celle de Montpellier, on a bien fêté la Gaytittude cet été !!

D’abord la 3ème Pride de Nuit, j’étais déjà de la première, qui a encore eu lieu un soir de la semaine précédent la Marche des Fiertés parisienne. Cette Pride 2017 se veut plus militante et revendicatrice, moins consensuelle et policée que sa grande soeur, et du coup plus queer, et donc c’est plus moi aussi. Je me reconnais de plus en plus derrière ce vocable qui a le mérite d’être très inclusif. J’avais adoré il y a quelques années manifester à une Marche des TorduEs, l’esprit était similaire, et ça me plait de prendre en étendard cette mauvaise image, comme je dis toujours *FUCK la bonne image*. TorduEs est une bonne traduction de « queer », mais c’est dommage qu’on ne puisse pas créer un mot français tout neuf pour ça. Hu hu hu.

En effet, cette petite manif nocturne rassemble un peu plus d’outcast (pfff encore un mot anglais je sais) que d’habitude, et les slogans fusent, c’est à la fois festif et politique.

Je n’ai jamais parlé des Paillettes, c’est un collectif de Drag Queens parisiennes que j’aime beaucoup. Elles présentent régulièrement des shows reprenant le rôle de certaines drags militantes, avec par exemple des lectures de textes queers et féministes sur des thèmes donnés. Il y a aussi évidemment un peu d’humour potache et des splendides tenues, improbables perruques et maquillages extravagants pour couronner le tout. Pour la Pride, elles ont présenté un show génial « Des Paillettes dans la Capote » avec quelques Soeurs de la Perpétuelle Indulgence.

Et bien évidemment, j’ai participé à la Gay Pride parisienne. J’y tenais particulièrement car ma première c’était en 1997, donc cela faisait mes vingt ans de marche des fiertés, ce n’est pas rien !! J’ai aimé y voir du monde, plein plein de monde, des jeunes, des vieux, du degré de follitude et d’extraversion de 0 à l’∞, des filles et des garçons et tous les degrés entre les deux ou en-dessous ou au-dessus, des hétéros, des homos, des trans, des pan-poly-a-inter-cequetuveux, des gaminEs, des bears, des otters, des chubbies, des puppies, des cuirettes, des slaves en cuir et latex, des amis, des potes, des cousins, des connaissances, des accointances, des satellites, des perdus de vue, des connus de vue, des ex, des plans cul, des militantEs, des gens qui dansent, qui défilent, qui crient, qui chantent, qui se taisent pendant une minutes.

Et puis, cette année la grande nouveauté c’était le week-end à Montpellier pour voir ce que ça donne une Gay Pride 2017 réussie en dehors de Paris. Je connaissais bien quelques Prides européennes mais j’ai rarement eu l’occasion d’en faire une en dehors de la capitale. Montpellier était clairement le bon choix, étant donné que selon moi c’est la seconde ville gay de France après Paris. Il y avait du monde, il y avait du fun et du soleil ! Evidemment ce n’est pas un mouvement aussi impressionnant qu’à Paris, mais la manifestation a d’autant plus d’importance dans un endroit où vivre queer n’est pas aussi facile qu’à Paris (déjà que ce n’est pas toujours facile ici). On y retrouve un échantillon de tout ce que j’ai précédemment cité, et plus encore !! On est allé jusqu’au bout du trip puisqu’on est allé à la soirée officielle djayée par un DJ Kingstone qu’on a particulièrement aimé (pour la musique comme pour son physique avantageux).

5 Commentaires

  1. « On n’est pas là pour se faire dégueuler, on est là pour là pour les voir s’enfiler ». Un vrai bon post ! J’adore la dernière photo.

  2. Merci pour ce post, qui me permet à chaque fois de vivre l’événement par procuration !
    Mais une question me taraude : y avait-il du beau monde à Port-Royal ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages