Que recherchez-vous ?
C’est la lutte nuptiale
7 novembre 2012
638 Vues

C’est la lutte nuptiale

Il y a sept ans déjà je m’exprimais sur le sujet, et mon opinion est toujours la même. Mes congénères se sont aussi exprimés à ce propos, et j’ai été agréablement surpris de tant de résonances. Ce qui est drôle c’est que comme Xavier, j’ai vraiment pensé, avec ma candeur habituelle, que ça allait passer comme une lettre à la poste. Eh oui avec une France passée à gauche, voilà une mesure qui ne coûte rien mais apportera beaucoup à l’évolution et aux progrès de notre société. Comme lui, je réalise aujourd’hui à quel point la France archaïque, rétrograde et cul-bénie, est vivace et met en danger ce projet si innocent et tellement beau. Un truc qui est tellement l’essence même de ce qu’est la France selon moi…

Comme Orphéus aussi, j’ai lu et constaté les oppositions, des plus banales aux plus surprenantes, des argumentations les plus faciles à démonter, aux plus vicieuses et spécieuses qui soient. Et à chaque fois, dans ma tête je reprends mes propres motivations et repères moraux, et j’essaie de démontrer le bien-fondé de notre ingénue quête d’égalité.

Mais comme Le Roncier, j’en ai ras les couilles de ces attaques de plus en plus démagogiques, extrémistes et bientôt carrément fascistes qui déferlent depuis quelques jours. Et comme lui je voudrais que les voix s’élèvent un peu plus clairement pour l’égalité et le mariage pour tous. Celles de mes amis, de ma famille et tous mes proches, car on sent bien les réticences ou du moins une neutralité et des prises de position faiblardes. Or ne pas s’exprimer pour le mariage pour tous, c’est bien être contre. Et c’est donc une marque flagrante d’inégalité qui me bouffe. Je n’arrive pas à accepter qu’on ne puisse pas me considérer assez « bien » pour me marier comme si j’étais hétéro, pas assez « bien » pour élever des enfants dans un cadre légal classique et identique pour tous.

Je ne suis pas un adepte du mariage, même si cela me tente de plus en plus, et pour une chose en particulier. Il s’agit de cette filiation, de ce symbole de continuité entre mes parents et moi-même (même s’ils sont divorcés aujourd’hui). C’est quelque-chose pour eux, ma famille et la société, de réaliser que mon couple est aussi « valable » et reconnu par la loi et la République que le leur. C’était un peu le sens de mon court témoignage dans TéléStar (ouéééééééééééé trop classe sa mère sa race !!! LOLILOL krikrikri).

Téléstar - Matoo sur le mariage pour tous

Mais avant tout, je veux avoir le même droit que les autres, et donc avoir aussi le droit de refuser de me marier, et de militer ensuite avec tous ces hétérosexuels anticonformistes qui veulent un nouveau modèle, ou une absence de modèle. Mais pour cela, il faut que j’ai le droit de me marier. Hé hé hé. En outre, je suis persuadé que cela sera extrêmement sain pour la société et un des meilleurs outils de lutte contre l’homophobie.

Au milieu de ces vilenies et diatribes homophobes, il y a aussi quelques lueurs d’espoir. Heureusement, on a aussi des soutiens et de belles histoires qui montrent que le progrès est en marche. En Espagne où dans ce très catholique pays voisin, le mariage et l’adoption ont été définitivement reconnus. Et tout cela sans catastrophe ni pour la religion, les bonnes moeurs, ou je ne sais quoi… On a vu aussi cette très émouvante réponse d’Obama à une petite fille qui évoque ses deux papas. Et chez nous, on peut souligner aussi ce remarquable texte de François Morel dans une émission de France Inter qui parle avec simplicité et vérité de l’amour filial quelles qu’en soient les modalités. Enfin, Les Inrocks ont le mérite d’avoir dit les choses avec autant de simplicité et de beauté :

Couverture des Inrocks sur le mariage pour tous

Et en fait, je suis tellement naïf, que je n’arrive même plus à entendre des raisons ou des arguments qui iraient contre le mariage pour tous. Il y a soit les homophobes de base qu’on ne peut qu’honnir en fournissant un début de commencement d’exercice de raison humaine. Les religieux qui n’ont selon moi rien à faire dans ce débat qui ne les concerne pas. Et quand bien même, les religions devraient s’occuper de la sphère spirituelle uniquement et de leurs sacrements et non de l’évolution de notre société civile et laïque. Et quand bien même bis, que comprendre de l’attitude des croyants et autres grenouilles de bénitier quant à l’avortement, la contraception, le divorce ou bien la virginité avant le mariage ? J’imagine sincèrement que la majorité des croyants n’ont rien à foutre que des homos et des lesbiennes se marient, et j’ose penser que cela ne change en rien pour eux leur notion du mariage. Car cela ne change en effet absolument rien… Au contraire, c’est une évolution magnifique, et je comprends qu’elles ne puissent s’obtenir dans la quiétude, car c’est de lot de tous les progrès de société. Et quand on voit revoit les discours d’époque contre le vote des femmes, contre l’avortement dans les années 70, ou même le PACS il y a dix ans, ou encore liés à la ségrégation aux USA, on mesure à quel point ce processus est aussi normal que pénible.

Quant aux discours sur le droit à l’enfant ou bien je ne sais quoi sur l’enfant qui serait déstabilisé par une situation d’homoparentalité, vraiment je n’y crois pas. Déjà parce que je connais pas mal de familles homoparentales, et que ce mouvement va aller en s’amplifiant, sans même parler d’adoption. Ensuite parce que ce qui compte c’est l’amour porté aux enfants, le reste va de soi, et est aussi naturel et instinctif chez un couple homo qu’hétéro. On y retrouve les mêmes travers et défauts, ni plus, ni moins.

Et puis, il ne faut pas se faire des films, tous les homos ne vont pas vouloir se marier, et surement pas adopter. C’est drôle au fond que ce soit la droite qui soit tellement contre cela, alors que c’est le meilleur moyen de nous faire entrer dans leur norme, et dans leurs carcans. Et les homos anticonformistes et libertaires veulent se marier comme les hétéros dont ils méprisent le mode de vie ? Hé hé hé, les choses ne sont pas aussi simples qu’elles paraissent. Quand on y regarde de plus près, et d’autant plus quand on fait partie d’une communauté, on finit par ne plus voir que des individus. Et j’ai donc aussi de plus en plus de mal à entendre des argumentaires qui ne reposent sur rien de concret, ou bien sur des clichés qui ressemblent à tout le monde et personne à la fois. Il faut donner cette égalité car elle est juste, et ensuite on pourra tous ensemble, hétéros et homos, se prendre la tête sur le fait que se marier c’est à chier, que ça tue le couple, et que les enfants bah d’abord ça pue (et que le mariage c’est quand même un chouette symbole, et une reconnaissance qu’on aimerait bien, et que les enfants ce sont des petits anges d’amour qui donnent un sens à ta vie). Ouuuuh j’ai hâte, j’ai hâte !!!!

Mercredi 7 novembre à Paris, rassemblement à 19h devant l’Assemblée Nationale pour l’égalité des droits.

PS: D’autres pédéblogueurs que je suis (eh ouiiii ça existe encore) ont aussi parlé du même sujet. Il y a Plouf, Philoo et Ditom. :coeur:


17 commentaires

  1. Alors à demain ! Rameutons les hétéros friendly devant le Palais Bourbon !

  2. Aaaaah ! Ton titre, je surkiffe. Parfait et tellement évident. Comme j’aurais aimé y penser.

  3. Et surtout, on ne demande rien aux hétéros, aux catholiques, aux musulmans, aux juifs, à qui que ce soit. On ne retire rien à personne, on demande seulement des droits identiques, pas un privilège. Pourquoi nous les refuser ? Seul la question des enfants pourrait être recevable, car elle fait intervenir la vie et le devenir d’un autre humain, mais on voit qu’elle n’est pas recevable, puisque des milliers d’enfants grandissent déjà dans des familles monoparentales, homoparentales, ou sans famille du tout, en France et dans le monde. Alors quoi ? Où est le problème ?

  4. Bon, on fait un deal. Je viens ce soir et après, tu défiles avec moi contre ceux qui voudraient imposer le mariage comme unique façon de montrer son engagement à son amoureux(se) !! ;-)

  5. J’suis hétéro, j’peux venir quand même ce soir ?

    :-)

  6. Mais oui Franck, et carrément !!!! :coeur:
    Sacrip’Anne> Exactement. :tirelangue:

  7. olivier

    Espagne : le tribunal constitutionnel valide le mariage homosexuel ! Le tribunal constitutionnel espagnol a validé, mardi 6 novembre, la loi de 2005 sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels, rejetant un recours de la droite au pouvoir qui envisage toujours de modifier cette loi votée sous les socialistes, selon une source judiciaire.
    Cette loi a fait de l’Espagne l’un des premiers pays du monde à avoir autorisé le mariage entre personnes du même sexe et l’adoption, avec la Suède, pionnière en la matière, les Pays-Bas, la Belgique, l’Afrique du Sud et la Norvège.
    Et la France ?!?

  8. Moi aussi j’ai tellement hâte ;-)
    … Et vive TéléStar!
    A ce soir :xkiss:

  9. A ce soir ! Et j’adore ton titre.

  10. dom

    oué bon d’accord mais la question c’est : qui va porter l’enfant ?
    ne me cherchez pô je suis déjà dehors… sinon oué, j’adhère à donf !
    :jeu:

  11. Ils gueulent de plus en plus fort, de moins en moins complexés, et les sondages en faveur du mariage pour tous grimpent, passés de 61% à 65% maintenant. BIEN FAIT !
    Et si les journalistes interrogeaient ceux qui sont pour plutôt que systématiquement ceux qui sont contre ?

  12. Nous vivons depuis 22 ans une histoire d’amour. En 2002 nous nous sommes pacsés. Et j’espère que la loi nous permettra d’entrer dans ce mariage dont jouissent nos propres géniteurs. Au-delà du droit le symbole social nous est important : une société évolue grâce aux symboles. Et l’équité en matière de loi n’est pas des moindres. Quand mon conjoint et moi nous sommes rencontrés nous étions étudiants en théologie protestante. Au bout de trois ans on nous a fait comprendre que la ministère nous sera refusé, qu’il était inutile de poursuivre notre parcours. J’ai gardé la Foi. Parce que croire et adhérer sont deux phénomènes différents. Que des religions participent à ce projet, je trouve ça plutôt opportun : la laïcité est un argument idéal, non un fonctionnement social absolu.

  13. Magali

    Je suis hétéro, non mariée, mère et 100% solidaire du mouvement pour le mariage et l’adoption pour tous.
    Toutefois, concernant la GPA, on ne peut pas faire l’économie d’un débat éthique. Porter un enfant et accoucher ne sont pas des activités banales que l’on pourrait acheter comme un paquet de lessive au supermarché. Personnellement, je pense que cela devrait être un acte gratuit avec compensation des frais engendrés par cet acte (comme cela se pratique pour le don d’ovocyte). C’est le seul moyen pour éviter la marchandisation du corps de la femme.

    1. Bien entendu, la GPA n’ayant même pas de cadre légal aujourd’hui en France, il faut évidemment se pencher dessus beaucoup plus sérieusement.

      Sur le coup ça n’a plus rien à voir avec l’orientation sexuelle, et ça me va bien. ;-)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− 8 = 0

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 

Vous êtes le à venir perdre du temps ici depuis le 3 avril 2003 (merci).

Le "A propos" c'est là. ¯\_(ツ)_/¯

Cliquez pour prendre votre photo ! Cliquez pour vous prendre en photo ou consulter celles des autres. ;)

Oral Sex Donation accepted

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.