La différence est une force

Je remontais la rue Oberkampf en fin d’après-midi sous cette pluie qui ne discontinue pas depuis ce matin. J’avais pas mal d’idées en tête, mais j’entendais principalement cette chanson d’Otis Redding que j’adore avec le ploc ploc des gouttes de pluie sur ma capuche. Dans la rue désertée par les parisiens, avec cette fin de journée de solstice bien morne, humide et sombre, on me promettait du changement dans les écouteurs.

It’s been too hard living but I’m afraid to die
‘Cause I don’t know what’s up there beyond the sky
It’s been a long, a long time coming
But I know a change gonna come, oh yes it will

A Change Is Gonna Come – Chanson de Sam Cooke (1964) interprétée par Otis Redding.

La chanson est en référence à son auteur, Sam Cooke, et sa lutte pour l’égalité des droits civiques aux USA.

Qui dit rue Oberkampf dit évidemment Le Mur et sa fresque changeante. Il se trouve qu’elle était aussi en écho avec le reste.

La différence est une force

En ce moment tout me ramène au mariage pour tous, avec en ce moment un incroyable déferlement d’homophobie plus ou moins « ordinaire », et une envie de plus en plus prégnante de faire avancer les choses. J’ai aimé cette phrase car elle rappelle bien que le but n’est pas tant de se conformer ou de s’hétéronormaliser en requérant comme cela le mariage, puisque notre seule quête est celle vers l’égalité. Ni plus, ni moins. Le but est bel et bien d’imprimer en notre société le principe que les couples, quels qu’ils soient, sont égaux en droits, en valeurs, en bienséance ou bienfondé. Il n’est pas question de reproduction, procréation, altérité ou différentiation, il n’est question que d’amour, de solidarité, de projet commun et de la fondation d’une famille. Il est important que l’Etat reconnaisse et affirme que tous les couples doivent être égaux. Le it’s ok to be gay va plus loin qu’une simple tolérance, et par là nous aurons une véritable acceptation de ce que nous sommes, et nous sommes des gens vachement bien.

Cela ne va pas non plus révolutionner le pays, comme cela n’a pas révolutionné l’Espagne ou le Portugal, on va d’ailleurs (heureusement) garder nos anticonformistes farouchement antimatrimoniaux, ce qui est un vrai manifeste pour certain(e)s. On aura juste la chance d’être officiellement reconnu comme des citoyens français comme les autres. Avec nos différences, ces différences qui sont notre richesse et notre force.

Avez-vous apprécié cet article ? 1 j'aime

4 commentaires sur “La différence est une force

  1. Mouais… les pédés sont mal placés pour parler de différence : on en parle quand ça nous arrange (par rapport aux hétéros), mais on est les premiers à faire le tri en distinguant les folles, les bears, les cuirs, les vieux, les jeunes, les à moitié jeunes, les ceci cela et à surtout ne pas vouloir se mélanger avec telle ou telle sous-catégorie.
    Je préfère parler, comme tu le fais d’ailleurs, d’égalité, mais la différence qui est une force personne n’y croit et les pédés les premiers ! C’est triste mais c’est comme ça !

  2. Ah mais je suis d’accord, je ne dis surtout pas que les homos sont mieux que les autres justement. Huhu, autant cons et étroits d’esprit que les autres, ils ont aussi en effet tendance à se discriminer les uns les autres. Mais ça n’a pas de rapport avec ce que je dis, parce que je parle pour moi quoi. Lorsque l’on considère un groupe assez large et dont on fait partie, et qu’on zoome, très rapidement on ne voit plus que des individus avec des désirs individuels. La différence est aussi une notion à géométrie variable.

  3. Une amie hétéro qui défilait le 16 décembre a répondu à un gay qui la remerciait d’être là, qu’elle défilait avant tout pour elle… Pour avoir une chance de vivre dans une société proche de ses valeurs. Dans les fait la différence n’est pas toujours une force mais ça n’empêche pas de se battre pour ce à quoi l’on croit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


3 + 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)