La Saint Valentin selon Hugleikur Dagsson

saint_valentin_hugleikur_dagsson

J’ai déjà dit que j’aimais beaucoup beaucoup Hugleikur Dagsson (It is cööööld in Iceland!!! <-- à prononcer comme Dawn French dans ce clip culte de French & Saunders où elle interprète Björk sur un camion). Mais là je l'adore d'autant plus. C'est TOUTE LA SAINT VALENTIN !!! :DDD Sources : son site, son tumblr.

Des Embruns sur la Vergue

Notre cher Capitaine a créé un nouveau blogue dans lequel il poste d’anciennes photographies. J’en parle parce que depuis la dizaine de jours qu’il a commencé à y publier des photographies, je suis stupéfait de leur qualité, des sujets, des anecdotes qui s’y rapportent, mais aussi de la pose ou des émotions qui émanent de ces clichés antédiluviens.

Souvent les photos de cette époque sont abîmées ou on n’arrive que trop rarement à voir correctement les visages. J’ai la chance d’avoir quelques clichés sympas de mes grands-parents malgré tout comme je l’ai montré récemment. Mais là c’est une qualité bluffante, et une résolution qui permet de saisir une attitude, un rictus, l’émotion d’un regard ou l’espièglerie d’une pose. J’adore ça car non seulement ces photos ont une centaine d’années (putain quoi !!!), mais elles figurent des jeunes gens à l’exacte réplique de ceux d’aujourd’hui. Ok les modes ont changé (et encore, elles vont et viennent), et la photo n’est plus forcément l’oeuvre d’art d’alors, mais j’adore ces visages si nets et aux traits identifiables. Ils semblent si proches !

J’imagine que dans une centaine d’années la donne sera tout autre. Si une mégabombe à IEM ne vient pas annihiler nos jolies photos en réseaux, nos descendants auront des images saisissantes de vérité, et tout un tas de choses ainsi transmises. C’est un véritable bouleversement en terme d’échelle par rapport à ce qui était transmis d’une génération à l’autre auparavant. Bon sauf qu’on va transmettre tellement et tellement de trucs inutiles… (genre mon fil Facebook intégral ^^)

Surtout cliquez sur ces photos, allez voir sur le site Vergue les versions hautes définitions, les visages apparaissent en grand avec leurs imperfections et leur authenticité, c’est génial. Par exemple, je me régale de cette baigneuse de Deauville de 1919 dont l’attitude me paraît si provocante et irrévérencieuse pour l’époque. Mein gott, et ce téton qui point sous l’étoffe, n’est-ce point des plus affriolant et dégradant ? Hu hu hu.

Baigneuse à Deauville - 1919

La photo (encore une fois à voir en haute déf !!) de ce prisonnier allemand est fascinante. Surtout avec les explications et l’anecdote rapportée par Laurent sur le post en question.

Prisonnier allemand, 1918.

Après j’avoue aussi triper sans vergogne sur les beaux gosses de l’époque. Et le petit Léon Hourlier sur cette photo est particulièrement comestible. MIAM !! Ce look alors que nous sommes en 1913 correspondrait parfaitement à la coiffure et la moustache d’un bon petit flashcocoteux de la Java. Et ce regard… Léon était un cycliste qui a remporté quelques courses, mais il est mort pour la France deux ans plus tard, alors aviateur, en 1915 à 30 ans à peine.

Léon Hourlier, 1909.

Enfin il y a aussi le choupinet-touink-BelAmi-Têtucoverable Jeff Smith, un boxeur qui se montre là avec tous ses charmes en 1913 aussi.

Jeff Smith, Boxeur en 1913

C’est fou comme ces photos pourraient être celles d’un gars d’aujourd’hui, vous voyez ce que je veux dire ?

Jeff Smith Grinderisé

Jeter la pierre ?

J’ai déjà évoqué Radiolab qui est sans doute un des podcasts les plus écoutés et appréciés de la planète. Les deux animateurs sont assez brillants et très agréables à écouter. La spécialité de l’émission c’est de lier des phénomènes scientifiques à des expériences du quotidien, à des anecdotes de « gens » de la vie de tous les jours. Ces derniers mois, les émissions ne sont plus aussi pertinentes et scientifiquement scotchantes qu’avant, et ils ont tendance à se suraméricaniser avec des histoires qui font un peu trop appel à l’émotion et un pathos larmoyant. Je pensais que c’était encore mon cynisme gaulois qui s’exprimait, mais j’ai constaté avec étonnement que les commentaires des émissions font paraître des remarques similaires.

Malgré tout, cela reste un excellent podcast, et il me procure énormément de plaisirs en découvertes scientifiques. On y trouve aussi des interviews qui illustrent très bien certains concepts. Et dans cette émission en particulier, je trouve qu’ils parviennent à évoquer les notions de libre-arbitre, de culpabilité, de pardon et de « jugement d’autrui » avec un sacré brio.

L’émission s’articule autour de trois « histoires » qui illustrent de manière différentes ces notions et qui jouent avec bonheur de notre capacité bien humaine à juger à l’emporte-pièce. D’abord c’est cet homme qui est épileptique, et qui a subi des interventions chirurgicales lourdes pour le soulager. Cela consistait à supprimer des parties de cerveaux impliqués dans ses crises. En revanche, après sa dernière opération, sa personnalité a été « endommagée ». L’homme est devenu complètement affolé du cul (hétéro, gay, BDSM etc.) et surtout il a collectionné une kyrielle de photos pédophiles sur son ordi. Evidemment un jour le FBI débarque, et le mec a orienté sa défense sur cette notion étrange de déconnexion entre son « cerveau et lui ».

La seconde interview se focalise justement sur cette nouvelle méthode de défense qui consiste à expliquer que l’on n’est pas complètement responsable de la chimie interne de son cerveau. S’ensuit une intéressante discussion philosophique sur le libre-arbitre et la justice. La dernière anecdote est incroyablement touchante. C’est un type âgé (plus de 85 balais), Hector, qui explique que sa fille a été tuée et violée par un type. Une histoire horrible et crapuleuse qui est allée jusqu’à la condamnation du criminel. Lors du procès, Hector réussit à dire au mec qu’il lui pardonne et qu’il ne souhaite pas la peine de mort, même au regard de ce qu’il a fait subir à sa fille. Quelques mois plus tard, Hector écrit au type en prison pour lui dire ses quatre vérités. Le mec répond, et incroyablement une correspondance s’établit entre les deux hommes. Il explique pas à pas, les échanges, la compréhension mutuelle, et enfin le récit circonstancié du criminel (qui fait froid dans le dos). C’est une relation complètement dingue, mais qui contre toute attente est pleine de raison et d’espoir.

Quelques bons repères historiques sur le Coran (et l’Islam)

J’ai parlé il y a quelques semaines de Franck Ferrand que j’aime beaucoup mais qui m’agace aussi régulièrement. J’ai eu très très (très très très) peur pour ce début de saison qui voit alterner des thématiques proches de l’actualité qui confinent parfois à la promotion pure et simple. Mais le pire c’était cette émission sur « La France de René Coty« . Oui oui tout un programme… mais bon je me suis dit que j’allais sans doute apprendre des choses sur des points précis de cette période de notre toute récente histoire. C’était sans compter le talent de Franck Ferrand qui a réussi à nous faire du pur concentré de Jean-Pierre Pernaut sur le fond, et du Stéphane Bern sur la forme. A grands coups d’envolées lyriques, la voix tremblante, cet homme né en 1967 nous explique comme l’époque était chouette, douce et insouciante dans les années 50, et que nous en sommes tous tant nostalgiques. Rien d’historique là-dedans sinon un récit lénifiant décrivant cette période avec autant de clichés et d’images d’Epinal que dans « Retour vers le futur ». Mein gott ce que ce n’était pas bon !!!

Heureusement je me suis consolé avec d’autres émissions qui étaient vachement bien parce qu’il est aussi capable du meilleur le bougre ! Je l’adore quand on est vraiment dans l’histoire et dans des anecdotes à la fois intéressantes et distrayantes (selon moi évidemment, je ne livre que mes modestes impressions), et qui m’apprennent en plus quelques trucs ou m’éclairent sur d’autres. Dernièrement, je vous conseille ardemment l’écoute de cette émission sur le Coran avec Malek Chebel. L’histoire du Coran qui se confond évidemment avec celle de l’Islam est passionnante, et cela permet de se remettre quelques idées en tête à ce propos. Cela fait du bien aussi d’écouter Malek Chebel, qui vient de livrer une nouvelle traduction du Coran en français (que j’ai acheté du coup), qui prône un Islam extrêmement modéré, ouvert d’esprit et en résonance avec notre époque.

Pour écouter l’émission sur le site Europe1.

Les corps intermédiaires

Depuis le 1er juillet et pendant tout l’été, on peut écouter sur France Inter une drôle d’émission, et comme souvent sur Inter, c’est vachement bien ! Les corps intermédiaires, présentés par Baptiste Etchegaray, ce sont des interviews de garçons et filles pendant quelques minutes. Une petite introduction, description malicieuse et lapidaire, de Baptiste puis des paroles chuchotées et confiées à nous par ces interlocuteurs qui racontent leurs sexualités, désirs, trips ou aventures.

C’est chouette car on entend de tout, des hétéros, homos, filles, garçons, et ce sont des histoires d’amour, de cul, d’amitié, de relations au sens large, et un mélange de tout cela. Il s’agit surtout d’un panorama aussi instructif que divertissant des jeunes du moment (eh oui ils vieilliront eux aussi, hu hu hu), avec leurs interrogations cornéliennes, leurs libérations et inhibitions. On se retrouve selon les cas en résonance ou dissonance avec ses propres émotions, expériences ou crédos, mais bien souvent je souris avec une certaine tendresse à l’écoute de ces personnes. Je trouve le programme positif car il donne l’image d’une jeunesse ouverte, décomplexée et qui a dépassé par mal de carcans de la société.

Ce n’est pas pour autant que c’est open-bar et partouze du matin au soir, il s’agit au contraire d’une jolie démonstration d’une liberté qui apporte un esprit aussi ouvert que critique. Et en tout cas j’y devine une prise de conscience et un recul sur soi salutaire, et non plus une obéissance aveugle et idiote à des modèles avec craquages accidentels qui renversent tout (ce qui arrive toujours même dans les systèmes familiaux les plus rigoristes) et font faire les pires conneries. Evidemment la vie sans modèle est plus risquée, inattendue et source de bien des drames émotionnels, mais apparemment c’est sacrément marrant et excitant !!!

On a même pu découvrir dans ce programme l’ami Arthur (ce petit bout de chou qui bloguait sur son séjour à LA à 19 ans, puis a continué ici et ailleurs) qui parle de GrindR avec sa candeur et son optimisme habituels. Arthur est exactement à l’image de l’émission et de ses autres coreligionnaires interviewés par Baptiste Etchegaray. Vous pouvez l’écouter ici et là. On pourrait peut-être reprocher à l’émission d’être très parisienne en revanche…

On peut aussi apprécier pour chaque émission une illustration à l’aquarelle et gif animé (ça fera sympa lors des rétrospectives dans un musée sur les affichettes descriptives) de Kim Roselier, et je les trouve particulièrement belles, expressives et idoines. Ci-dessous celle d’Arthur (une des deux émissions et donc deux illustrations) qui traduit parfaitement les quelques minutes échangées dans une hilarité pleine de décomplexion et de sensualité exacerbée. Vive l’été !!

Les Corps Intermédiaires - Arthur (Illustration de Kim Roselier)
Les Corps Intermédiaires – Arthur (Illustration de Kim Roselier)

Alerte Rouge : Terrible vague d’homophobie en Russie

Le pire c’est que cette « vague » non seulement passe médiatiquement inaperçue, mais n’est surement pas qu’une vague. Ce torrent de haine est fruit de l’application de lois votées par le gouvernement, le tout sur un fond de crasse homophobie aux relents fascisants, et c’est un déferlement sans fin de violences qui s’abattent sur nos frères et soeurs homosexuel(le)s russes.

Cela fait des mois que ça dure, que la pression monte de tous les côtés à Moscou et ailleurs, on voit à présent que les violences se déchaînent en tout impunité. Le gouvernement ayant clairement exprimé son homophobie dans des décrets qui définissent l’homosexualité comme une déviance et une perversité dont la société doit se prémunir par tous les moyens. Ce sont les plus homophobes, les xénophobes, les ultradroitistes et fascistes à qui on vient de donner toute liberté de nous assassiner, de nous éradiquer, de torturer les jeunes, de terroriser les militants.

Le miroir est trop évident pour ne pas nous rendre compte de ce à quoi nous avons échappé en France. Si la loi en faveur du Mariage pour Tous n’était pas passée, si les manifestations pour l’homophobie avaient fait flancher notre majorité, nous aurions donné un signal similaire dans notre pays de liberté, d’égalité et de fraternité. Vous les avez vus déjà dans les défilés et les manifestations, ces groupuscules d’extrême-droite à l’homophobie chevillée au corps et à la haine écumante au coin des lèvres. Même avec cette victoire du Mariage pour Tous, nous avons vu se relever les factions religieuses homophobes de toutes obédiences et de toute véhémence. L’opprobre nous est de nouveau jetée en pleine face, et la tête haute, appuyée et justifiée par des mouvements politiques qui heureusement ne sont pas actuellement au pouvoir. On imagine aisément que s’il y avait eu un doute dans la majorité ou un renoncement aussi minime soit-il c’est la boite de Pandore, telle qu’on la voit en Russie, qui se serait ouverte sur nous.

La violence se déchaîne aussi en France, dans les actes avec ces simulacres de militants qui manipulent et exsudent leur rejet de l’autre, dans les paroles rétrogrades aux effluves de morales médiévales et faussement bien-pensantes, dans une sourde homophobie ordinaire qui est selon moi la plus dangereuse qui soit. En période de crise globale telle celle dans laquelle nous nous débattons actuellement, on cherche le bouc-émissaire, on sent les sangs s’échauffer, on pressent le liant social décrépir, et les anciennes terreurs resurgir.

Avec une homophobie un peu moins ordinaire, un pouvoir simplement équivalent à celui de notre opposition politique et une société un peu plus décatie, la Russie nous ouvre la voie vers les pogroms et le retour à un ostracisme d’état. Il suffit de voir ces photos des attaques des manifestants LGBT, ces visages tuméfiés, ces exactions au vu et su de tous, ces hommes et femmes rejetés, blessés, niés et reniés par leurs prochains. Et comme si ce n’était pas suffisant, on apprend que des jeunes gays sont piégés par des skinheads homophobes via des petites annonces sur des médias sociaux. Ils sont ensuite malmenés et torturés, et tout cela est visible sur Youtube… Voilà où nous en sommes, voilà l’ultime aboutissement des manifs pour tous et consorts.

Ces attaques contre les jeunes sont l’image même d’un retour en arrière vertigineux. Avec cela, jamais plus on ne pourra dire « It gets better« . Ce mouvement qui il y a trois ans a ouvert la voie vers plus de tolérance et d’acceptation de soi, il me paraît à présent dérisoire tant que des choses pareilles ont lieu dans un pays qui nous est si proche. Et je me sens tellement immobile, inutile et incapable, ça me bouffe !!! Putain des p’tits jeunots qui se font torturer parce qu’ils sont gay !!! Ce n’est pas possible !! Pas là, pas aujourd’hui, pas eux !

Grândola, Vila Morena – Zeca Afonso

Ce qu’est vraiment la « manif pour tous »

manif_pr_ts Le Monde publie un article détaillé sur les dessous de cette manifestation nauséabonde de dimanche prochain. Il s’agit là d’une étude très prosaïque et factuelle. L’auteur, Samuel Laurent, se pose la question des associations et organisations qui sous-tendent ce rassemblement.

On découvre non sans surprise que les associations sont souvent des boites vides, et beaucoup de boites vides très récemment créées, sans site internet ou avec des domaines à l’affiliation cachée, la plupart du temps liées à des religions et parfois à des organisations franchement fachos.

C’est cela, la « manif pour tous ».

Le Mariage pour Tous a été voté à l’Assemblée Nationale

La première étape consistait à voter le projet de loi du Mariage pour Tous à l’Assemblée, depuis hier avec 329 voix « pour », c’est chose faite !! On se réjouit donc, mais j’attends avec circonspection le passage au Sénat qui risque d’être plus difficile à négocier. En attendant, Orphéus propose une compilation géniale des interventions de Christiane Taubira. Je vous le conseille, c’est fabuleux !!

Les homophobes pochêpisés

Le génial dessinateur Pochep a pondu quelques bulles qui caricaturent les opposants au Mariage pour Tous, et c’est à mourir de rire. On retrouve les fringantes Barjot et Boutin, dont les dessins font très bien ressortir ce qu’elles sont aussi à l’intérieur.

Christine Boutin Frigide Barjot

La palme pour le dessin de Bongibault, ce jeune homme gay qui est contre le mariage pour lui et pour les autres. Arf arf. De nouveau, on retrouve bien son regard troublant d’intelligence et de mansuétude envers son prochain.

Xavier Bongibault

[Sources : Pochep évidemment]