Ce qu’est vraiment la « manif pour tous »

manif_pr_ts Le Monde publie un article détaillé sur les dessous de cette manifestation nauséabonde de dimanche prochain. Il s’agit là d’une étude très prosaïque et factuelle. L’auteur, Samuel Laurent, se pose la question des associations et organisations qui sous-tendent ce rassemblement.

On découvre non sans surprise que les associations sont souvent des boites vides, et beaucoup de boites vides très récemment créées, sans site internet ou avec des domaines à l’affiliation cachée, la plupart du temps liées à des religions et parfois à des organisations franchement fachos.

C’est cela, la « manif pour tous ».

Le Mauvais Esprit de Noël

C’est via Pochep que j’ai découvert cette révue hebdomadaire en ligne Mauvais Esprit. J’aime à la fois le fond et la forme, parce que ça me fait diablement penser à la verve et l’impertinence (et la drôlerie) de mon Fluide Glacial mensuel (que j’adore vous le savez), et parce que ça reste disponible en ligne mais avec un business model qu’il me plaît d’encourager.

Jusque là les bédéblogs passent au support papier et à la vente de bouquins pour gagner leur vie, tout en conservant (ou pas) un blog vu comme un produit d’appel. Souvent aux premières planches qui ont apporté le succès par leur originalité et vigueur, on a droit ensuite à du teasing ou des rebuts histoire de ne pas donner des perles à des cochons. Je ne jette pas du tout la pierre d’ailleurs, cela me paraît au contraire tout à fait compréhensible. Mais comme je ne suis pas un adepte du support physique, quel que soit le domaine culturel d’ailleurs, j’ai vu avec un oeil curieux et optimiste cette nouvelle proposition de consommation de BD en ligne. C’est un abonnement plutôt modique (1,5€ la semaine, 4€ par mois, ou 9€ les 12 numéros) et chaque semaine vous pouvez découvrir de nouvelles planches originales et plutôt bien senties.

D’ailleurs profitez d »un numéro gratuit pour Naël et pour découvrir tout le potentiel du magazine !

Pour Noël, il y a eu quelques machins bien barrés qui m’ont fait rire, un peu grinçants, ironiques et très drôles. Comme cela :

mauvaisesprit2

Ou bien celle-ci aussi avec une grande révélation sur les activités sexuelles de la Mère-Noël :

mauvaisesprit1

Et enfin Pochep dont le dessin m’a énormément fait rire, là c’est partiel, en fait l’histoire est plus longue. J’adore la vision du Père-Noël qui pète un boulon à cause des cadeaux de merde qu’on lui demande maintenant. Mouahahahah. A voir en grand là !

mauvaisesprit3

Allez-y ça vaut vraiment le coup d’aller y faire un tour, et de tester !!!

Le désir de lire

C’est bien ce qui manque (aussi) selon l’auteur d’un bouquin coup de gueule: Emmanuel Delhomme. Ce libraire explique [via un twit de Monolecte] les difficultés de sa profession et de l’industrie en général, et enfin on y lit des propos aussi calmes et raisonnés que tristes et pessimistes. Mais je crois qu’il a raison…

Les grandes enseignes ne vous tuent pas, alors ?
Nous, on défend des valeurs et des auteurs, ça n’a rien à voir. Et ce n’est pas eux qui nous tuent. Ce qui nous tue, c’est l’absence de désir. Les gens sont moins curieux, ont tous les mêmes sujets de conversations, ils s’ennuient. L’économie est fragile, le pays va mal, les gens ont peur. Et quand on est angoissé, on ne lit pas. Il faut être bien dans sa tête pour lire. Soyez heureuse, soyez amoureuse, vous lirez jusqu’à 3 heures du matin, vous vous lèverez à 5 heures et vous irez très bien. Quand on va mal, on a beau dormir douze heures, rentrer tôt le soir. On prend un anxiolytique et on regarde la télé.

Vous semblez blasé…
Comment ne le serait-on pas ? N’avez-vous pas le sentiment dans le quotidien d’être une sorte de numéro interchangeable ? La réalité disparaît au profit des écrans.

Par le pouvoir du prisme lunaire

Hé hé, vous vous souvenez peut-être mais j’ai posté il y a quelques temps sur une erreur dans Fluide Glacial à propos de Sailor Moon et Saint Seiya. J’en avais profité pour écrire, comme j’ai eu souvent envie de le faire depuis quinze ans que je lis ce magazine, à Movida le journaliste ibère cool. :) Je me suis donc fendu d’une remarque avec grand renfort de publicité :

Hello,
Juste une petite erreur dont j’aimerais bien connaître l’origine (?). Sailor Moon alias qui donc ? Et Saint Seiya entre parenthèses alors que c’est un des animes majeurs de la période (ok je ne dis pas non plus que tout cela était hautement intellectuel…). ;))
Cela m’a au moins donné de la matière pour bloguer un truc.

Sailor Moon Alias Saint Seiya ?


Merci !
Matoo

Apparemment je n’étais pas le seul, et mon stratagème viral n’est pas non plus passé inaperçu (Carrrramba jé souis démasqué !!).

Rubrique de Movida "ma boite est pleine" - Fluide Glacial N° 422

Sailor Moon Alias Saint Seiya ?

J’ai souvent dit ici tout le bien que je pensais de Fluide Glacial, mais là ça craint du boudin !! Alors qu’ils servent pour le mois de mai un numéro « spécial série TV » d’une belle facture, voilà qu’un texte humoristique qui rappelle les fameux animes des années Dorothée nous livre cette explication :

Sailor Moon alias Saint Seiya

Rhoooooooooooooooo n’importe quoi !!!

Petit rappel : Sailor Moon et Saint Seiya

Sailor Moon

C’est bête parce que sinon Glee sous le crayon d’Edika ou Californication par Pluttark (avec l’arrivée de Scully surtout) sont carrément réussis (y’a aussi Friends à la fin par Libon qui vaut son pesant de cacahuètes), mais on sent que ce n’est pas la spécialité du magazine. Je vais enfin pouvoir envoyer un email à Movida (Yeah !!). Huhu.

Glee par Edika - Fluide Glacial mai 2011

Californication - Fluide Glacial mai 2011

Bon faut pas exagérer non plus, je ne peux pas dire que je sois très choqué non plus. Mais ça me donne l’occasion d’excaver ce post de 2005 que j’adore avec ses caricatures à mourir de rire et surtout quelques vidéos parodiques des Chevaliers du Zodiaque qui n’ont pas pris une ride.

Voir le post avec toutes les vidéos !

Le Bondy Blog et les homos

En 2005, j’avais été très touché par les émeutes en banlieue, et j’avais d’ailleurs écrit mon ressenti à ce sujet, un peu contre mon gré. Dans la même période et conséquemment à ces événements, des journalistes d’un magazine suisse, L’Hebdo, ont eu l’idée fantasque et incongrue de se rendre en banlieue parisienne pour vraiment savoir ce qu’il pouvait s’y passer. Cela a donné le « Bondy Blog« , un carnet passionnant et criant de vérité ou ces journalistes sont allés au contact de la population sans à priori et comme ils l’auraient fait pour couvrir un sujet n’importe où dans le monde.

On peut lire cette genèse dans le blog actuel, et comment une association en a ensuite repris les rênes. Aujourd’hui c’est un média hébergé par Yahoo! qui possède une jolie verve, animé par des contributeurs variés et souvent talentueux, tous portés par l’envie de dépeindre leur banlieue sans cliché et avec originalité. Je me retrouve pas mal dans ces écrits, banlieusard que je suis né, et osnyssois que je demeure dans mon coeur autant que parisien aujourd’hui.

J’ai été plus surpris par un article qu’un ami m’a transmis, et surtout par ses commentaires. Il s’agit d’un post assez léger et drôle, et qui m’a bien plu. Son auteur, Yanis, y évoque « Homo-Ghetto », un bouquin qu’il doit lire pour en faire la critique sur le blog. Et plutôt que de le faire de manière traditionnel, il évoque avant tout les quelques anecdotes qui entourent cette découverte. Et force est de constater que ses historiettes sont plus intéressantes que le bouquin lui-même, même s’il en parle aussi évidemment.

En effet, il raconte comment ce fut embarrassant pour lui d’être simplement en possession d’un tel ouvrage, et donc de donner à croire à son entourage qu’il était homo, ce qui n’est pas le cas. Il parle de son voyage dans le RER pour Cergy notamment et des regards inquisiteurs des autres voyageurs. Ayant lu à maintes reprises mon « Têtu » en effectuant un parcours identique, je ne peux qu’être d’accord. Et moi j’étais vraiment pédé !!! Mais il suffit d’un simple bouquin d’Edmund White pour procurer le même malaise… Yanis va plus loin en narrant comment sa maman est tombée sur le bouquin, et le quiproquo vaudevillesque qui s’en est suivi. Bref, il a dû se dédouaner et expliquer « non je ne suis pas homo ».

Je ne connais pas ce garçon, et comme toujours l’ironie de son texte est sujette à interprétation. Personnellement, je ne crois pas à une traduction littérale mais bien à un texte qui souligne cette homophobie ordinaire avec un brin d’humour qui fait du bien, cette peur de paraître gay même par erreur, et qui permet de remettre le focus sur l’homosexualité en banlieue, qui est en effet, et j’en sais quelque-chose, plus difficile à vivre qu’ailleurs (mais ce n’est de toute manière facile nulle part).

J’ai surtout été épaté par les commentaires, leur nombre puisque nous en sommes à 239 tandis que les autres articles ne passionnent pas autant les foules, mais aussi leur teneur. En effet, on trouve vraiment de tout là-dedans. Entre des personnes qui ont ressenti l’article à peu près comme moi, d’autres qui crient à l’homophobie, et une kyrielle de débats plus ou moins stériles sur le mariage gay, l’adoption, la zoophilie, la pédophilie et j’en passe et des meilleures. De la même manière qu’on donne des points Godwin, je pense qu’il y aurait matière à donner des points lorsque dans une conversation sur l’homosexualité, on en vient à parler de pédophilie ou de zoophilie. Mein gott!!!

Le nouveau Journal Officiel

Le dernier Série Or de Fluide Glacial (N°48) propose une dernière de couv qui m’a fait mourir de rire. En surfant sur la mode pipole, il s’agit d’une publicité pour le nouveau « Journal Officiel« . Comme d’habitude avec Fluide, tout est dans le détail et ils font mouche à chaque petite remarque, photo ou minuscule vacherie cachée dans un coin. D’autant plus qu’avec la pipolisation grandissante de tout ce qui nous entoure, ce n’est pas loin d’être un pastiche bien caricatural et sanglant mais pas si grotesque.

Alors voilà ma spéciale dédicace à Kozlika, je suis certain que ça va lui plaire !!!

Le nouveau JO selon Fluide Glacial - OR SERIE N°48

2040 selon Fluide Glacial…

Je ne sais pas si vous avez lu le dernier hors-série (Série Or en fait) de Fluide Glacial, mais vous devriez il est, comme d’habitude, excellent !! Cette thématique de « 2040 » selon les dessinateurs de Fluide donne lieu à des visions particulièrement vitriolées et grinçantes, mais foncièrement drôles.

J’ai toujours adoré Charb (notamment pour ses participations légendaires dans Charlie-Hebdo), mais je crois que je suis de plus en plus sensible à Lindingre. Ces deux auteurs montrent bien mon genre d’humour !!! Et en faisant le tour du magazine, ce sont naturellement sur ces deux dessinateurs que ma préférence s’est portée.

On y trouve par exemple de jolies images de notre président actuel :

"Sarkozy en 2040" par Charb - Fluide Glacial Série Or N°46

"Sarkozy en 2040" par Lindingre - Fluide Glacial Série Or N°46

Que de belles projections dans les 30 ans à venir… Mouahahaha. :mrgreen:

Beaucoup d’auteurs se plaisent aussi à imaginer les conflits dont nous sommes habitués depuis des lustres et qu’on imagine pas vraiment avoir une fin. Evidemment on y trouve des évocations aigres-douces concernant le conflit israélo-palestinien. Mais il est plus drôle finalement de lire cette brève sur un énième projet de partition belge…

Une nouvelle partition de la Belgique ? - Fluide Glacial Série Or N°46

Et puis pour être complet, il faut ajouter un peu de réflexion sociétale et bioéthique :

Lindingre et la génétique en 2040 - Fluide Glacial Série Or N°46

Une pincée de people…

"Tokyo Hotel en 2040" par Lindingre - Fluide Glacial Série Or N°46

… et un brin de religion :

"Jésus revient" par Charb - Fluide Glacial Série Or N°46

Et moi, je me marre. :lol: