La place de la République métamorphosée !!

La place de la République est un des centres névralgiques de Paris, et un de ses célèbres points de repère urbains. La statue au centre et les fontaines qui ornaient la place sont des oeuvres magnifiques et à l’allégorie républicaine qui méritaient qu’on les mette un peu plus en valeur. Même si je suis désolé que le projet sélectionné se conclut par la suppression des fontaines aux dauphins, je trouve que le résultat est particulièrement réussi. Inaugurée dimanche dernier, nous y sommes passés en fin de journée, et la transformation de la place est radicale !!

Panorama de la nouvelle place de la République

Je fais ce post uniquement parce qu’un pote a partagé un article du Fig terriblement critique, mais avant tout un libelle politique à deux balles. Dimanche dernier, on se rendait compte à quel point l’espace dégagé est immense et agréable. Evidemment c’est un projet très simple et dépouillé, mais dans le genre c’est tout à fait bien senti. Il rend parfaitement bien la place aux piétons, alors qu’elle était depuis des décennies un axe routier majeur et la propriété presque exclusive des bagnoles et pots d’échappement. Quelques installations agrémentent l’esplanade avec des brumisateurs et jets d’eau que les gamins se sont empressés d’étrenner jambes et pieds nus.

Nouvelle place de la République, Paris

La statue a été aussi bien décapée, et on peut à présent en jouir en toute quiétude. Je ne l’avais d’ailleurs jamais reluqué d’aussi près (et j’ai réalisé que j’étais loin de connaître toutes les dates, célébrant l’institution républicaine, qui y étaient gravées).

Nouvelle place de la République, Paris

Nouvelle place de la République, Paris

Vivement que le café ouvre avec sa terrasse, et que l’on puisse y siroter des cocalaïtes à l’ombre en plein été ! Il y avait vraiment une chouette atmosphère dimanche, et j’espère que les parisiens et touristes y trouveront vite leurs marques (je n’en doute vraiment pas, on n’a pas beaucoup de lieux de ce genre dans le coin). Ce n’est pas un projet parfait ou idéal, de toute façon chacun a le droit de voir midi à sa porte, mais je suis persuadé que cela restera comme un des grands succès de la fin du mandat de Delanoé.

Nouvelle place de la République, Paris

Bon et puis à quelques encablures, au seuil du canal Saint Martin qui chemine alors à découvert, on trouve aussi toujours dans son écrin de verdure ma petite Grisette fétiche hein…

La Grisette des Faubourgs

La Grisette des Faubourgs a été molestée

Je témoigne en direct du Onzième arrondissement, où je viens rendre compte de l’agression qu’a subie la Grisette des Faubourgs. Regardez par vous-même : la Grisette s’est fait taguer la face ! Sa mère, sa race, c’est inadmissible !

La Grisette des Faubourgs a été molestée

Rappelons que la Grisette par essence, et malgré sa présence au coeur de Paris, était aussi une meuf des banlieues qui dealait du matos. Et si elle pouvait s’exprimer, elle nous dirait : « Putain les chacals de leur race, je vais les marave si je les revois dans mon tiékar ! ». Car elle n’aime pas qu’on lui abîme son piédestal comme cela, et qu’on la dégrade impunément.

Mais demain est un autre jour, et la Grisette nous reviendra nettoyée de ces souillures graffitesques qui ne siéent pas à son rayonnement sur mon arrondissement.

Concordia civium murus urbium.

Et la Grisette des Faubourgs est toujours là…

J’en avais déjà parlé l’automne dernier, et je passe toujours aussi souvent à côté pour rentrer chez moi de République.

Je la regarde à chaque fois, et lui fait un sourire en passant. Elle reste impassible, mais je suis certain qu’elle n’est pas insensible à mes égards. Je suis vraiment fan de cette statue qui n’est pas spécialement bien mise en valeur, vu l’endroit où elle est (!), mais qui revêt pour moi une importance toute particulière. L’esprit du quartier…

Grisette des Faubourgs

La Grisette a mis son bonnet

Je suppose que vous avez déjà croisé cette statue si vous vous promenez de temps en temps dans mon quartier. La Grisette de 1830 est au bout du square Jules Ferry juste en face du canal St Martin qui se découvre tout juste. J’aime beaucoup cette oeuvre qui figure une jeune fille à la mode romantique, et qui n’est pas très connue, mais à laquelle je jette toujours un coup d’oeil en flânant.

La Grisette de 1830 - J-B. Descomps

Une grisette selon les définitions c’est une jeune ouvrière, ou bien une vendeuse de quatre-saisons, une vendeuse ambulante ou même une jeune fille aux moeurs légères, mais cette statue de J-B. Descomps qui date de 1909 ne nous en dit pas plus. En tout cas il s’agit d’un personnage pittoresque parisien ainsi iconifié.

Toute à l’heure, en allant me balader, j’ai remarqué qu’on l’avait affublé d’un petit bonnet tricoté fort seyant. C’est vrai qu’il commence à faire frisquet dehors. Je ne sais pas qui a eu cette initiative, mais je trouve cela charmant.

La Grisette et son bonnet pour l\'hiver

La Grisette c’est un peu le Manneken Pis de République. ;-)