Margaret Cho et son « MOTHER tour » à la Java

J’ai déjà régulièrement évoqué cette comédienne de stand-up américaine, Margaret Cho, qui est la plus hilarante qui soit. Elle a cette originalité d’être ultra gay-friendly (elle même fièrement bisexuelle) et la reine des filles à pédés, tout en ayant un discours énormément axé sur des problématiques gays, et principalement le cul… (CQFD)

Evidemment il faut être pas mal anglophone pour saisir tout ce qu’elle dit, mais quand c’est le cas alors vous bénéficiez d’un humour décapant absolument irrésistible. Je rigolais déjà à toutes ses vidéos et ce que je pouvais lire d’elle (l’article de Yagg donne de bonnes infos aussi), mais en live c’est encore plus désopilant. On est bien dans le format stand-up donc c’est juste une personne qui parle de sa vie et évoque des anecdotes pendant une heure et demie. Il faut avoir une sacrée dose de répartie et un vrai talent pour mêler sketch écrit et improvisation.

Les sujets de Margaret Cho sont à peu près toujours les mêmes, et j’aime particulièrement lorsqu’elle parle de ses parents coréens, et qu’elle imite l’accent asiatique de sa mère. On retrouve aussi ses blagues de cul, ses descriptions terribles de ses expériences sexuelles homos ou hétéros, ses péripéties avec ses potes gays, mais aussi l’homophobie et le mariage gay aux USA et d’autres sujets (toujours très à gauche dans notre référentiel politique). Son show était fabuleux, et elle a reçu des tonnes d’éclats de rire et d’applaudissements tout le long. Je n’étais pas en reste, et je n’avais pas ri comme cela depuis très longtemps.

C’est très rare d’avoir des shows en version originale comme cela, et surtout sur une telle « niche ». Mais en l’occurrence, ils avaient prévu un seul show, et il a fallu en organiser deux tant la demande a été importante. Donc je pense qu’on verra de plus en plus de choses comme cela. Et si Margaret Cho revient en France, je serai graaaaaaaave partant pour la revoir !!!

Margaret Cho et son "MOTHER tour" à la Java

Moustache is back!!! (@ Flash Cocotte)

Samedi soir, une fois n’est pas coutume, j’étais bien motivé pour bouger à la Java où il y avait une soirée Flash Cocotte, dont j’avais entendu beaucoup de bien. Bien m’en a pris, car en effet, j’ai passé une excellente soirée. J’étais vraiment content de retourner à la Java, la salle est complètement hors-norme et chelou, mais justement va très bien avec les thématiques décalées du style « Androgyny » ou « Mort aux jeunes ». En outre, mon papa est né à quelques numéros (109) dans la rue du Faubourg du Temple, et il me racontait régulièrement ses soirées d’ado dans cette salle, qui a ouvert ses portes dans les années 20 (apparemment la plus ancienne boite parisienne).

Je pourrais reprendre la plupart des aspects positifs que j’avais cités pour la soirée Androgyny où j’étais allé. Donc les gens plutôt originalement accoutrés, une musique excellente et qui change tout le temps, une vraie ambiance festive et un bon mélange des genres. Oh là là, la file d’attente était tout aussi catastrophique, qu’elle soit à l’entrée ou au bar ou encore au vestiaire, avec ce truc incroyable d’arriver en milieu de soirée avec un vestiaire impossible car blindé. En fait, j’ai senti le vent tourner depuis la dernière fois. J’ai peut-être tort d’ailleurs de comparer ces soirées, mais je pense tout de même que ce sont des populations et thématiques connexes.

Cette affluence et cette popularité grandissante font que la soirée avait une toute autre saveur que celle de la dernière fois, et ce que j’avais imaginé. Non que je boude mon plaisir, car encore une fois, j’ai passé du bon temps. C’est plutôt que j’ai dénoté quelques nuances qui m’ont un peu désarçonnées et déçues (vous savez, je ne bois pas d’alcool, alors il faut bien que j’observe, hé hé). Mon ressenti réside principalement dans l’attitude des gens. Ce ne sont plus les mêmes… J’avais vu des gens qui avaient un style et l’assumait, qui prenait du plaisir à s’habiller ainsi et à laisser s’exprimer toute leur originalité et extravagance.

Samedi soir, c’était avant tout une soirée de gens lookés et qui cultivaient le look pour encore plus mettre en proue leur moues boudeuses et hautaines. Donc je pense que la mode va simplement s’orienter par là… D’ailleurs à certains égard, ça me rappelait le Queen ou le Palace en 1994 (ma bonne dame), donc je pense que la mode future est au NAWAK !!!! Bref, j’ai été un peu refroidi par les habituels oeillades tapiolesques, et ces gym-queens nouvelle génération à chemises à jabot et pantalon en lamé-or (pourquoi pas).

Après tout, c’est le lot de toute soirée qui marche bien, et qui commence à rameuter du monde. L’entrée est encore à 6 euros, et c’est important de le noter car c’est assez incroyable pour une soirée pédé parisienne. Le truc très positif, c’est que j’ai croisé pas mal de connaissances, dont certains que j’attendais carrément, tel un Coco moustachu et chemise-à-carreaux-bucheronné. Car je vous le dis, oui écoutez-moi bien, LA MOUSTACHE EST DE RETOUR !!! Ils étaient beaucoup à arborer fièrement cette obsolète pilosité de la lèvre supérieure, et je dois avouer que cette petite ambiance Harvey Milk produisait une certaine tension sexuelle des plus plaisantes. Huhu. Merde, je vous jure (Ne jurez pas Marie-Thérèse !!), tous les moustachus de l’assemblée avait plus pour modèle le petit modèle Falcon des années 70, que le gros bikers de Treasure Island Media. :mrgreen:

Enfin, quand j’ai croisé Vince à la soirée, je me suis dit que oui ça y était, la Java était the place to be. Evidemment quand on croise Vince en boite, Patxi n’est pas loin, mais comme il est petit, on ne le voit pas de prime abord. Hu hu. Et puis vous savez, les soirées parisiennes ce sont aussi les potes qu’on rencontre plus ou moins inopinément, les conversations débiles et irrésistibles, les résultats d’improbable coucheries (Nan mais tu imagines, il faut que je baise avec un mec, pour que ce soit justement le contact de machin sur Rezog !!! Mais Rezog c’est le facebook des pédés, tout le monde y est !!). Nizar aux platines, le petit Alain d’Henri ou encore le Nico bourré du 14 juillet 2005 ont ainsi croisé nos routes. Et plus étonnant encore, j’entends une voix qui dit tout haut « Hey, et ça c’est Matoo !! ».

Il s’agissait d’un garçon que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam, et qui a révélé son identité d’ancien blogueur : « Nov3mbre ». Je me rappelle fort bien du design de son site, et au final je l’ai reconnu très vite à son profil qui était similaire à l’icône de son site (pourtant très stylisée et contrastée). Donc vous voyez quelques bémols, mais au final une très bonne soirée ! ;-)

Soirée "flash cocotte" à la Java