Le Grand Ecart ou Tous les garçons s'appellent Ali (Patrick Cardon)

Le Grand Ecart ou Tous les garçons s’appellent Ali (Patrick Cardon)

Le livre est sous-titrés « vignettes post-coloniales » et c’est aussi cela qui m’a gêné parmi d’autres choses. En effet, il s’agit d’une série d’histoires, des plans cul ou plus ou moins sentimentaux en réalité, vécues de 1977 à 2004 et racontées par Patrick Cardon. On comprend rapidement qu’en effet l’auteur a un faible pour les maghrébins, et j’ai eu plutôt du mal avec justement ce côté « post-colonial » si bien assumé. Cela pourrait ressembler à des Tricks […]