Lettres d’Iwo Jima

Je n’ai malheureusement pas vu le premier volet de ce diptyque de Clint Eastwood, mais ils ne sont pas totalement indissociables. En tout cas, concernant les « Lettres d’Iwo Jima » je ne tarirais pas d’éloges… Quel réalisateur, mais quel réalisateur alors !!! « Lettres d’Iwo Jima » retrace une bataille entre les américains et…

Continuez la lecture →

Matoo au Maroc

OuiNon a créé une incroyable carte de la blogosphère francophone !! Et moi je suis… le Maroc ! Pourquoi pas (même si comme je le disais chez lui en commentaire, mon grand-père Mohamed-Ali aurait moyennement apprécié, et s’il y a plus gay-friendly… huhu) !? Arfff.

Continuez la lecture →

Les Témoins

Un film de Téchiné qui évoque les premières années Sida, avec un casting de rêve et une affiche closerienne assez mal venue, forcément ça donne envie d’aller se faire son idée. Histoire de se rendre compte du jeu des comédiens, mais aussi du traitement des événements, de la manière dont Téchiné rend cela avec sa…

Continuez la lecture →

Faut-il le dire ?

Tout ça en lisant les posts de Dr Nono et [Elle] qui s’interrogent sur leur « anonymat » de blogueur… Avec mon regard et mon expérience de vieille pédéblogueuse décatie, je commence à repérer les différentes phases du cycle de vie du blogueur. Au début, on est tout excité, on a envie d’écrire dix fois…

Continuez la lecture →

Promeneurs du dimanche

Le week-end ne se présentait pas sous les meilleurs augures. Déjà depuis trois jours, je ne me sentais pas très bien. Toujours ma sempiternelle manie de rogner sur mon sommeil pour tout concilier : amis, boulot, blog, sorties… Du coup quelques semaines d’abus, une forme physique amoindrie, et vlan, je me retrouve sur le carreau….

Continuez la lecture →

Livre 8 – LI

Dans tes actions, ne soit point nonchalant ; dans tes conversations, ne soit point brouillon ; dans tes pensées, ne t’égare pas ; en ton âme, en un mot, ne te contracte pas, ne t’en évade pas, et ne passe pas ta vie dans les tracas. Ils tuent, ils dépècent, ils poursuivent sous des malédictions…

Continuez la lecture →

Livre 8 – XLVII

Si tu t’affliges pour une cause extérieure, ce n’est pas elle qui t’importune, c’est le jugement que tu portes sur elle. Or, ce jugement, il dépend de toi de l’effacer à l’instant. Mais, si tu t’affliges pour une cause émanant de ta disposition personnelle, qui t’empêche de rectifier ta pensée ? De même, si tu…

Continuez la lecture →