Machines à sous

Je lis un peu dans n’importe quel sens les bouquins de Gilles Leroy, tout en ayant commencé par hasard (Grandir), puis par les derniers (Champsecret), et enfin en reprenant peu à peu le fil du temps (Maman est morte, Les maîtres du monde). Et voilà « Machines à sous » qui complète encore quelques lacunes…

Continuez la lecture →

Cergyrama

Comme la fée Kozlika, j’ai un syndrome de Sisyphe évident dans ma gestion agrégative bloguesque quotidienne. J’agrège, putain ce que j’agrège, et quand j’essaie d’en supprimer quelques uns, je me retrouve ensuite à en rajouter un peu plus. Et justement, comme elle engueulait les très bonnes suggestions des uns, je ne peux que lui renvoyer…

Continuez la lecture →

Dans le scriptorium

Ah un nouvel opus de Paul Auster, c’est toujours un événement important pour ses fans (dont je suis). Je ne peux pas dire que j’ai un jour été déçu par cet écrivain, même si son oeuvre a évidemment des hauts et des bas (et pas du tout les mêmes selon les gens), il a réussi…

Continuez la lecture →

Symphonie n° 2 "Résurrection" de Gustav Mahler par Sir Simon Rattle et le Berliner Philharmoniker, à la salle Pleyel

Eh oui, il fallait bien que je mette le gros titre qui tape bien sa race, car à en croire les spécialistes, je suis allé voir ZE concert. Bon ok, Mahler à la base c’est vachement bien, et ok l’Orchestre Philharmonique de Berlin c’est le meilleur au monde, et ok Pleyel c’est une salle qui…

Continuez la lecture →

Précocités

Samantdi nous parle de ses élèves de cinquième, et alors certains sont vraiment en avance. Elle a en cours un petit auteur de théâtre, et deux lesbiennes en devenir. Si c’est pas mignon tout ça ! Arfff. (Et elle ne s’est même pas démontée suite au coming-out, bravo madame ! Huhuhu.)

Continuez la lecture →

Grandeurs et décadences

Kozlika écrit un article très touchant pour décrire le mélange de déception et de tristesse qu’elle a ressenti pour la manière dont un chanteur lyrique a été hué à Bastille. Ce dernier fut un des grands ténors d’il y a quelques années, mais apparemment l’âge d’or de sa carrière est bien passé.

Continuez la lecture →

Les Arpenteurs du monde

Cela faisait un bon moment, je n’avais pas acheté de roman chez Actes Sud, dont j’adore les bouquins, formellement. En effet, ils ont une forme et une qualité de papier qui en font de très beaux objets, en plus de ce qu’ils renferment. Il s’agit là d’un roman de Daniel Kehlmann, dont on peut lire…

Continuez la lecture →