Demi-mesures

Suite au décès de Fidel Castro, on a entendu les habituels discours anti/pro aux antipodes de l’échiquier politique. C’est stupéfiant de lire et relire avec une certaine lassitude (putain je suis vieux, ça y est) les mêmes poncifs. A (l’extrème) gauche, on salue le libérateur, à (l’extrême) droite on conspue le dictateur. En bon (vrai)…

Continuez la lecture →