Le Fer et la soie

Ou plutôt Iron and silk vu que j’ai fait l’effort surhumain de le lire en anglais !
J’ai vu le film au début des années 90. J’avais vraiment adoré ce film, qui n’est pourtant pas un chef-d’oeuvre mais qui était tellement dépaysant et plein de rêves d’ado je crois.
Du coup, j’avais acheté le bouquin à l’époque qui m’avait énormément plu, et que j’ai du lire n fois sans m’en lasser (je suis comme ça avec les livres). En gros, c’est l’histoire d’un p’tit amerloque qui, dans les années 80, part enseigner l’anglais en Chine Populaire dans le cadre d’un échange (ouverture de la Chine à l’occident). Il découvre un monde complètement différent, mais surtout une philosophie en contraste complet avec ses valeurs occidentales, des gens très attachants mais aussi insupportables, et surtout il apprend les arts martiaux avec un grand maître.

J’ai prêté le bouquin il y a quelques années et jamais je n’ai pu le récupérer. Or ce bouquin en français est épuisé, non réédité et à priori introuvable. Pou !
Bon ben ça le fait aussi en anglais, mais j’ai surtout halluciné sur une chose : je me rappelais de passages entiers en français. Aussi, l’anglais la plupart du temps ne me servait que de canevas pour tenir le fil de l’histoire qui s’est réveillé en moi aussi vivant que dans mes vertes années.

J’ai passé une semaine onirique grâce à cette re-lecture.

Iron and Silk

J'aime 0

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: