Deliberate black-out

Je suis en bagarre avec M. depuis quelques jours sur la manière dont je narre ma life sur mon blog. Il n’a pas tout à fait tort, mais pas entièrement raison non plus.

Je dis que je ne relate nous concernant que des faits tangibles, et rien de spécialement privé ou intime, que des événements factuels simplement exposés au vu et su de tous.

Il me dit que ce n’est pas aussi simple, que ce n’est pas très « fair » de ma part de raconter des choses qui le mettent en défaut, et surtout il reçoit des courriers qu’il apprécie moyennement de la part de personnes qui ne seraient pas autrement au courant de certains faits de notre vie à deux à nous qu’on a.

Bon… il a raison. Mais comme je le répète et serine, ce ne sont que des faits. Mais bon, il a raison, ça me ferait aussi ièche d’être mis en porte à faux comme ça.

Aussi, je vais mettre un bémol sur ma manière de raconter des événements qui pourraient heurter la sensibilité de M., c’est une question de respect réciproque. Je comprends surtout le fait que le blog engage ma propre vision, et que ce n’est pas sans conséquence sur autrui, donc il faut que je sois plus circonspect dans mes récits et que je prenne en considération le fait que certains ne voudraient pas voir tout exposer sur la place publique.

16 Commentaires

  1. EXACTEMENT ! 🙂
    C’est pas comme si j’étais une pauvresse qui avait besoin de se faire défendre !! Nan mais oh !!!

    (Qui, qui a osé me traiter de pÔvresse ?? Vous là-bas dans le fond !!! 8))

  2. Très délicat de tenir un blog en effet. Il ne pas froisser les susceptibilités des gens que tu connais et qui te lisent. Il y a toujours une petite part de censure du coup.

  3. C’est vraiment une question de tempérament : il y a des gens qui « se livrent » volontiers et racontent leur vie en public, et d’autres qui veulent un maximum de discrétion. Ensuite, il faut apprendre à faire avec le tempérament des gens qu’on côtoie : ce n’est pas comme si certains avaient tort et d’autres raison. Moi je n’ai jamais eu l’impression que tu racontais des choses « trop intimes », mais, bon, je ne suis pas exactement une référence en la matière, c’est sûr.

  4. Mouais, j’ai jamais eu l’impression que tu dévoilais trop de choses sur ton couple (c’est bien dommage d’ailleurs ;)) mais bon il faut bien composer avec les gens plus pudiques que nous… Je crois quand même que les chieurs dans l’histoire ce sont ceux qui écrivent à ton mec…
    Mais attention, si tu ne te livres pas assez, moi j’organise un boycott de ton blog ! 😀 lol

  5. Par essence un blog est un espace de liberté. Liberté d’écrire. De ne pas écrire. De le lire. De ne pas le lire. Pour le topic tout le monde a un peu raison non? 😀 Après c’est une question de délicatesse. Attention de ne pas devenir ton propre n°1 Matoo 😉

  6. En fait, si des personnes que je ne connais pas lisent les écrits de mat, ca me dérange absolument pas. Et dans un sens j’avais parfois l’impression que Mat écrivait des trucs sur moi sur son blog sachant que je les lis, et donc tout cela me paraissait biaisé. M’enfin bon, je préfère que Mat puisse écrire sans se censurer car souvent les écrits spontanées sont souvent les meilleurs.

  7. oulala, j’ai de ces bouffées d’amour ce matin………………….Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika Youpika

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages