6 personnes relient 2 inconnus

C’est un truc que je pensais être une légende urbaine, et finalement je l’ai lu ce matin dans La Recherche d’octobre. Une étude confirme le fait qu’entre deux personnes prises au hasard, il n’y a en moyenne que 6 personnes pour les relier de connaissances en connaissances.

L’usage du mail a pas mal illustré ce fait, puisque l’on s’aperçoit assez facilement quand on forwarde un e-mail qu’on a reçu, et qu’une semaine après, on reçoit ce même courrier d’une source distincte. En outre, en général, ces chaînes permettent de suivre qui connait qui et doit pouvoir plus facilement mettre nos réseaux de connaissances en exergue. De même qu’on peut recevoir de n sources, une même blague qui a fait le tour du monde ! (parfois on s’en passerait même)

6 personnes

6 Commentaires

  1. Rappelez vous du fillm Seven Degrees of Separation pour vuos montrer que c’est pas toujours possible.
    J’pense que cela ne peut marcher que dans des cadres précis, comem hollywood : donnez vous un acteur célèbre, alors pour n’importe quel autre acteur, vous trouverez une chaîne de cinq acteurs le reliant à la star au sens « a tourné un film avec » !
    Sinon , c’est la théorie des graphes qui pourra donner une idée d’ordre de grandeur du nombre de personnes dans une chaîne de connaissances nécessaires pour relier deux personnes quelconques. En dehors des cerlces fermés (type : les aborigènes d’Australie avent l’invasion anglaise par rapport au reste du monde), il doit être possible de relier n’importe quelle personne à n’importe quelle autre. Mais en combien d’itération, no lo sé!

  2. En fait, ils disent bien en MOYENNE ! Etant donné qu’on connait tout de même avec moins de 6 personnes entre nous, pas mal de gens finalement, je pense que ce résultat n’est pas complètement stupide.

  3. Réellement, je ne suis pas surpris. Depuis un an, j’ai vu l’ensemble de mes cercles de connaissances se croiser, s’entremêler, voire se mélanger, à m’en donner le tourni. Même des personnes a priori sans lien fondé arrivent à se trouver des amis communs.

    La vie c’est bluffant. Parfois.

  4. Je suis heureux de tomber sur ce sujet, d’autant plus que je ne suis pas tombé sur cet article au hazrd… en effet, je faisais une recherche sur cet info, j’avais déjà entendu cette info, j’avais même participé à une expérience sur le Net, des chercheurs qui avaient lancés un programme via le Net, on s’inscrivait sur le site avec un certain nombre d’information sur soi, puis le site vous proposais des profils et vous deviez dire si vous connaissiez ces personnes, si vous connaissiez des personnes habitant dans le même pays, si vous aviez des chances de connaître cette personne car vous faisiez le même métier… pas mal d’autres trucs dans ce style… Le seul petit soucis, c’est que tout étais en anglais, et que mon niveau dans ce langage n’étant pas excelent, j’ai préféré abandonné…
    Par contre, en faisant ma recherche, ce soir, j’ai téléchargé un PPT assez technique traitant ce sujet, si vous êtes intéréssé par ce PPT, je vous invite à me joindre sur cet email : cillbq@yahoo.fr

    Bonne continuation à tous et à toutes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages