1973-2003

Cela fait trente ans aujourd’hui que mes parents se sont dit oui « pour la vie ». Pourtant, ils sont en plein divorce… Cela me fait tout chose évidemment, même si je sais que c’est la vie, et que je suis content qu’ils se sentent la liberté de briser leur union. J’espère surtout que c’est pour le mieux, et je préfère percevoir cela comme le début de quelque chose plutôt qu’une fin. En effet, je me dis que c’est aussi une nouvelle phase pour moi et mon frangin, une nouvelle manière d’appréhender nos relations avec nos parents. Ce sera aller voir maman ou aller voir papa, mais plus « papaémaman ». C’est donc aussi l’occasion de redéfinir un peu mes rapports avec chacun d’eux, plutôt qu’avec l’entité « Parents ».

Je ne pourrais plus appeler chez mes parents en disant « Salut Papa, ça va ? Tu me passes Maman ? », ni aller chez mes parents pour parler et passer du temps avec ma mère, mais en donnant aussi le prétexte de voir mon père. Oui, je vais devoir aussi concrétiser une relation filiale nouvelle et que je veux bonne avec mon père. Putain ! Je sens que ça ne va pas être une sinécure !! :mrgreen:

Cela me fait aussi bizarre dans l’absolu de réaliser qu’on puisse se séparer à 53 ans, après 30 ans passés ensemble. C’est ouf ! Et ce n’est pas pour nous rassurer sur le couple et sa pérennité. Enfin, nous ne sommes pas non plus dans les années 70 et je ne suis pas hétéro, donc je sais qu’au moins je ne reproduirai pas à l’identique le schéma parental. En outre, je sens tout de même que je suis beaucoup plus dans la quête de bonheur, dans la remise en question de moi et de « nous », et puis dans un modus operandi de couple basé sur une communication intense et épanouissante. Une communication faite d’écoute et de discussion… J’espère ne pas faire les mêmes bêtises que mes parents, tout en étant riche de ce que j’admire chez eux, en tant qu’individus et en tant que couple.

J’ai laissé un message à ma mère pour lui dire que je comprenais qu’elle ait les boules aujourd’hui (on en a déjà parlé, comme tous les ans depuis quelques années), et que je pensais fort à elle. J’ai passé un coup de fil à mon père, mais je n’ai rien dit de spécial. Bah c’est un premier pas…

7 Commentaires

  1. une fois de plus sur un sujet qui entrainerait chez beaucoup des réactions larmoyantes ou des bouffées de colère, tu réussis à avoir une attitude pondérée et surtout, surtout extremement positive. Passer du « papaémaman » convenu à « c’est l’occasion de redefinir mes rapports avec chacun d’eux », je trouve ça fort, trés fort.
    Maturité raisonnée et affection…
    Cocktail improbable et pourtant ça sonne juste venant de toi…
    Respect, Matoo !!

  2. c’est drôle (enfin pas vraiment) mais mes parents qui se sont mariés également en 1973, parlent aussi de divorce ;
    j’imaginais peut être naivement que ce cas de figure était plutôt exceptionnel mais les exemples se multiplient autour de moi.
    bon courage pour ta relation père-fils, car pour moi aussi c’est pas gagné.

  3. Moi qui ai 30 ans, mon meilleur ami ayant 30 ans demain, nous changeons nos vies, nous nous marions ou nous PaCSons et nous avons des exemples devant nous de couples, longtemps unis, qui se brisent ; même si cela se passe bien ça fout les boules…
    J’espère que pour tes parents, ton frère et toi ça ira du mieux possible. Idem pour Bradshaw.
    Quand je vois ce que les divorces ont donné dans ma famille…

  4. « je suis content qu’ils se sentent la liberté de briser leur union. » Je cite. Un peu singulière comme expression… Même si je « pense » deviner ce que tu entends par là… Me laisse un peu songeur, quand même… Moi, le divorce de mes parents, il y a longtemps que j’ai arrêté d’en rêver… Ils mourront mariés. C’est très « regrettable » pour tout le monde… Conne de vie… Chienne de vie… ! A se :mur:

  5. En effet, Simba, tu as raison ma phrase n’est pas évidente. Cela signifiait qu’ils sont restés ensemble pendant très longtemps car ils avaient deux enfants et que la famille, c’est la famille… Or, j’ai 27 ans, mon frangin en a 29, leurs parents sont morts… ils peuvent enfin agir selon leur libre-arbitre. Voilà ce qu’il y avait derrière cette expression sybilline.

  6. un bon divorce c’est souvent le départ d’une nouvelle vie, la fin d’une situation étouffante

    c’est con que tu es un peu vieux pour faire le coup de la concurrence aux cadeau de noel et d’anniv :-p

  7. Je trouve ça triste et en même temps c’est une bonne chose pour connaitre mieux ces parents. Moi mes parents ce sont séparé pendant un moment, ça m’a permis de mieux connaitre mon papa avec qui je m’entendais pas super bien, c’est pas le grand amour mais c’est beaucoup mieux qu’avant. C’est un cap a passé. Mais une fois qu’il est passé ça va mieux. Surtout lorsque l’on a des frères ou des soeurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages