Kill Bill : volume 2

Et bien ce second volet tient les promesses du premier et termine ce film (car c’est bien un film unique) avec un brio inégalé. Vraiment il assure grave sa mère sa race ! J’en reviens donc je suis encore un peu dans les couleurs, les personnages, la musique… le western, le pur film de kung-fu chinois à la « Baby Cart »… Dingue.

Il faut savoir que Uma Thurman est absolument fantastique, et belle comme une déesse. Que Tarantino a toujours la caméra aussi leste et habile, ce type fait des plans et joue avec le spectateur comme personne, ça c’est un vrai réalisateur qui raconte son histoire à sa manière et qui use magnifiquement des outils mis à sa disposition. L’histoire ce n’est même pas la peine de la raconter, elle n’a pas un intérêt extraordinaire, la gonzesse est en colère, elle veut se venger, on s’était arrêté au chapitre 5, ça tombe bien on recommence au 6 !

Le ton est volontairement différent, puisque l’on nous a montré ses capacités de tueuse sanguinaire à la moitié précédente, donc on est plus dans une narration, dans la mise en place macabre de la funeste fin de Bill, mais comment ? Mais les scènes de combat sont aussi époustouflantes que dans le premier (avec la merveilleuse Daryl Hannah notamment), et autant rythmées avec une sauce asiatique très classique et savoureuse (autant dans le punch que dans l’humour et la dérision).

Et vraiment, on s’en prend plein la vue et les oreilles. Un spectacle dingue, d’une vitalité à couper le souffle !

A lire, le post de JP qui en parle très bien.

Kill Bill Volume 2

9 Commentaires

  1. Nous y sommes allés aussi, et même avis: c’est mauvais.

    Le premier avait une bonne musique (j’ai même le cd de le bo), un bon rythme, des idées intéressantes (le manga par exemple), des dialogues bêtes mais distrayants, et surtout gardait un certain humour, une certaine folie. Même si le scénario était un franchement léger (la vengeance implacable), et que l’étalage de références pouvait agacer, nous avions passé un moment agréable.

    Le second, hélas, me décoit: la bo est loin d’être au niveau, les dialogues creux lassent vite, et le scénario qui se prend au sérieux est franchement pénible. La violence gratuite (comme dans le 1) est filmé différement, d’une facon qui m’a semblé malsaine. Beaucoup d’étalage prétentieux, par contre.

    J’avoue: je me suis ennuyé, et j’étais content que la fin arrive. (Fin minable et baclée, d’ailleurs)

  2. Pour ma part j’ai adoré.
    Les dialogues ne m’ont pas paru creux – en fait, ils le sont effetivement, mais comme dans tous les films de Tarantino, ils sont dits avec une telle sincérité, les acteurs y croient tellement, que cela en devient plausible et brillant.

    Et la scène où Bill explique la particularité de Superman, qui est en fait le seul super-héros dont le costume est celui de l’homme « normal », est excellente.

    Mention spéciale pour la scène où Uma est enterrée vivante dans le cimetière, c’est l’une des scènes les plus opressantes et effrayantes que j’ai pu voir depuis longtemps…

    Note : effectivement, la BO est moins bonne que le premier opus, mais comme c’est en tout une seule et même oeuvre, ce n’est pas si grave.

  3. >Matoo : la scène d’enterrement est effectivement glauquissime. L’épisode de la black manba (?) est pal mal non plus dans le genre. Par contre dans le premier volume, la scène qui m’a paru la plus violente fut celle du dessin animé avec ses bruitages et son absence de musique pendant une bonne partie de la scène.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages