BlogSpam, the new batch

D’habitude, je mate les derniers commentaires avide de lire les réactions des uns et des autres, mais aussi et surtout, pour déloger les spammeurs insatiables qui nous assomment jour après jour de leurs casinos, cialis, viagra et tutti quanti.

Le 31, comme j’ai posté sur mon anniversaire et que les commentaires ont été nombreux (merci les poulets et les poulettes), le rappel des dix derniers commentaires a été un peu juste pour repasser tous les échos du moment. Donc je me suis allé dans WordPress histoire de vérifier que l’homme de ma vie ne m’avait pas laissé un message sur un vieux post qui date d’un an, ce qui arrive (mais jamais de l’homme de ma vie, vu que c’est plus souvent une poulette lubrique qui veut mater du rugbyman à oilpé).

Et là je constate que des hommes m’ont en effet laissé de gentils messages en anglais, et pas moins de 15 en moins d’une demi-heure, tous en anglais, mais dont le texte est très surprenant ! S’ils n’avaient pas été en anglais, j’aurais pu être bluffé d’ailleurs (j’en ai aussi eu en français récemment pour un site d’armement par exemple, et alors l’url même du gars m’avait rendu suspicieux). En général, le type vante les mérites de ses molécules et met une kyrielle de liens dans les commentaires, ce qui les rend facilement repérables. Là, on dirait que c’est plus une stratégie de spam au blogueur, plutôt que de booster son page ranking avec google.

En effet, ces bonshommes me félicitent pour mon blog du genre (but in english) : « J’aime beaucoup ce que vous écrivez. Ce post est très intéressant.». Et tout ce qu’on peut avoir c’est l’url du blog du mec. Je me doutais bien de l’entourloupe, mais la curiosité m’a poussé à regarder les pages de ces « avatars ». Et bien le faux semblant va encore plus loin puisqu’il s’agit de pages distinctes et « crédibles ». William et Taylor (voir l’exemple que je vous ai fourni ci-dessous, avec les url que j’ai encadrées dans l’image, si vous voulez vérifier, je ne veux pas non plus leur faire de la pub) ont une adresse tout à fait classique de la forme nom.domaine.com, et une page perso des plus vraisemblable avec le parcours, les photos des mômes, les hobbies etc. Jetez un oeil, c’est dingue !

Mais la plausibilité s’arrête là, puisque « online casino » est inscrit absolument partout, et qu’il y a des news qui ne traitent que de « gambling ». Par contre, je ne vois pas de liens directs vers les sites incriminés ce qui est étrange. Et les pop-ups ne viennent que lorsqu’on surfe sur le second site (et des pubs classiques plutôt liées à l’hébergeur).

Est-ce qu’ils attendent qu’on envoie un mail aux types pour choper des adresses (c’est un peu gros non ?) ? Ou bien est-ce que je me trompe ? Mais je n’aurais pas alors reçu de commentaires comme cela… Quel est l’intérêt final ? Juste pour booster le trafic de ces hébergeurs gratos ? Mystère…

Spammeur d'un nouveau genre

12 Commentaires

  1. L’homme de ta vie? Es-tu certain de le trouver dans un vieux post? Au risque de te lasser (yaaawn, oui, le S, c’est ça) avec ma théorie, je répète: l’homme de ta vie tu ne le dénicheras pas, il te tombera sur le coin de la binette, et avant même que tu t’en rendes compte…

  2. A mon avis, ils placent des Google bombs : plus il y a de sites différents qui mentionnent un lien, mieux il est placé sur Google… enfin tu connais cette histoire. Et si c’est au deuxième degré (un lien sur un site qui a un lien vers le casino en question), ça marche aussi. Tiens par exemple, hop! Avec ce commentaire inutile, j’augmente le Pagerank Google de mon site ! Malin, non ?:ok:

  3. Alors une autre explication, moins terre à terre, serait que ces personnes ont joué leur âme avec des entités supérieures (le hasard, le diable, la finance internationale… que sais-je) et qu’elles doivent maintenant payer en bradant leur destinée sur le net…
    Je vais brancher Mulder et Scully sur l’affaire. 😎

  4. Continuant à investiguer, je signale aux curieux cette brochette de sites tous bidons, pointant vers le même site de casinos en ligne, et qui sont assez étonnants :
    * le texte est à chaque fois plagié sur un site sérieux du web
    * il y a pour chacun un réel travail humain de mise en page ; par exemple une photo en réel rapport avec le sujet a été sélectionnée, et il y a bien sûr aussi à chaque fois à payer le nom de domaine.

    On a peine à croire que ça soit financièrement rentable, mais bon s’ils font ils doivent se rendre compte que oui…

    Voir une recherche faite par
    http://www.alltheweb.com/search?cat=web&cs=utf8&q=link%3Awww.rodigas.com&_sb_lang=pref&o=10

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages