Friends !

Hier, j’ai concocté un piti repas pour célébrer mon anniv avec une poignée d’amis dont la présence fut un vrai bonheur. Cici, Nico, Diego, Donato, Jeff et son copain Benoît ont répondu présent, et sont venus dîner chez oime.

Je ne me sentais pas de faire une grosse teuf pour mon anniversaire, telle que je l’avais fait pour mes 26 ans par exemple, ou même l’année passée en Bretagne (un joli cadeau de M. et ses potes d’ailleurs). On l’avait évoqué avec Diego qui m’avait proposé ses services et surtout le grand et chouette appart de sa maman dans le marais pour cela. Mais c’était avant la rupture, et j’avoue qu’en ce moment, je n’aime pas trop être le centre de l’attention. Je préfère me recueillir comme cela avec des gens si intimes qu’ils n’ont pas besoin de me voir m’épancher pour comprendre ce que je suis en train de vivre en un clignement d’oeil.

Et malgré tout, à chaque jour suffit sa peine, et je ne peux pas non plus rester quotidiennement si zen et serein, tout en éprouvant pas les affres de la solitude post-séparation. Donc ça va et ça ne va pas, mais ça va quand même. C’est clair non ?

En tout cas, une chose est sûre, les potes c’est trop de la balle dans toutes les occasions de la vie.

5 Commentaires

  1. Beh faut pas tomber sur un pote depressif a vie car il vous usera alors jusqu’a la corde. Ou s’arrête l’amitié serait peut être une question plus intéressante. Ou s’arrête le don de soi pour autrui.

  2. Qu’un ami véritable est une douche chose !
    Il cherche vos besoins au fond de votre coeur
    Il vous épargne la pudeur
    De les lui découvrir vous même
    Un songe, un rien, tout lui fait peur,
    Quand il s’agit de ce qu’il aime
    [La Fontaine]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages