Paris-Carnet bis

J’étais avec Johann alias le Tatou alias la « Dame aux Camélias » qui souffrait encore pas mal de sa crise d’asthme allergique, et qui a, joué les phtisiques toute la soirée. Nous sommes d’abord allés au Louvre, et puis après avoir mangé un bout, nous nous sommes rendus au Paris-Carnet.

Suite à ma relative défection à mon premier Paris-Carnet, je me suis efforcé d’être un peu moins sauvage cette fois-ci. Mais c’était pas ma faute les hétéroblogueurs m’avaient fait peur ! Et là encore, tout était fait pour me décourager. Il fallait tout de même avoir le courage d’aller au Sous-bock Tavern aux Halles, affronter donc un écran de télévision avec du sport et des hétéros avachis qui regardent ce même « sport » en buvant une bière !!! Mein gott ! :langue: Et en sous-sol, même pas une backroom, nan nan, encore des hétéros, encore de la bière. Décidément !

J’ai repéré au plus vite le village des irréductibles pédéblogueurs avec Laurent, Cossaw et françois. Je tenais à souhaiter un joyeux anniversaire à ce cher Arnaud qu’il me tardait de rencontrer de visu. Nous avons un peu papoté et trop peu à mon goût, mais le Tatou poitrinaire était vraiment pas en état de supporter une atmosphère enfumée plus longtemps. Mais j’aurais une autre occasion je l’espère de discuter plus avant avec ces vieux machins qui essaient de me persuader qu’ils ont tout connu. Mouarf.

Je me suis un peu levé pour m’inscrire à une blogofight (j’espère qu’on m’expliquera ce que c’est avant que je me prenne un coup) et voir si je ne reconnaissais pas un blogueur (naaaaaan je lis pas que des pédés !). Mais malheureusement j’ai un peu été bloqué par timidité et tous ces gens qui tchatchaient en ayant l’air de bien se connaître. C’est un peu différent des communautés virtuelles habituelles ou les participants sont liés par un sujet unique en commun. En général, on peut accoster n’importe qui et se rendre compte qu’on le connaît, ou qu’on a forcément un truc en commun. Là c’est un peu différent puisque ce sont finalement des communautés de personnes imbriquées (les communautés, pas les gens… tiens dommage d’ailleurs parce que le petit keum là il avait un très beau cul… ah ? tu es hétéro… pffff). Ainsi cela produit plutôt des petits groupes de gens qui se côtoient de groupuscules en groupuscules, et je suppose de blogolistes en blogolistes. Et je ne me voyais pas trop arriver avec mes rangers (c’est une métaphore) en disant : « salut je suis blogueur. Vous aussi ??? Ah boooooon ? », donc je n’ai malencontreusement pas pu faire connaissance avec les gentils (ils et elles en avaient l’air) blogueurs qui étaient présents.

Et en quittant le pub, une apparition est venue encore embellir la soirée… c’était une fille qui avait des gants, avant.

16 Commentaires

  1. J’suis d’accord avec freaky.

    Et putain la fille aux gants, je l’aime. (si, si, Muriel, j’ai mué depuis longtemps… enfin, longtemps, comparé à votre âge à tous… mouahahahahaha :joker:)

    Matoo, j’suis désolé… la prochaine fois, j’irai mieux, vraiment désolé d’avoir gâché la soirée (enfin, on parle de quelle partie de la soirée là ? :langue:)… Allez, la prochaine fois j’aurai ma vraie voix et ma vraie capacité respiratoire ! :pleure:

  2. non mais c’est juste que tu es une putain de fiotte HETEROPHOBE !!!!

    moi au précédent ParisCarnet, j’ai tripoté la bite à tout le monde, (même à MrPeer, hihi) et ça créé plein de liens…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages