Berlin, the gay experience !

Et bien le voilà, l’ultime post de cette série berlinoise bien relou, mais bon c’est mon blog, je fais ce que je veux avec mes cheveux ! :mrgreen: Et si nous avons passé quatre jour dans la capitale allemande, c’était aussi pour expérimenter la vie gay de ce coin là.

En fait, il y a trois quartiers gays référencés dans les magazines que l’on a couramment trouvé. Diego connaissait le quartier principal d’un ancien séjour, et comme par hasard, c’était à 5 minutes à ièpe de l’hôtel ! A partir de ce « marais », nous avons établi un plan de campagne pour ratisser les autres quartiers et sentir un peu l’ambiance gay.

Donc le premier soir, nous avons décidé d’aller traîner nos guêtres à côté de l’hôtel et simplement faire la tournée des bars. Du coup, on va sur Wittenbergplatz et on se fait les bars de la rue Fuggerstraße qui est un peu la rue Sainte-Croix de la Bretonnerie de Berlin. Là on croise la boite/backroom populaire qui est le « Connection » et plusieurs bars du type Cox, Bears’den, Quetzal… donc du genre mec-mec et pas Open/Okawa si vous voyez ce que je veux dire… On fait le tour du tiéquar et on ne voit pas vraiment où sont passés tous les points rouges du plan. Et surtout on est étonné du peu de monde dans les rues pour un vendredi soir. Mais bon c’est toujours le piège avec les plans gays, ils font figurer des endroits qui n’existent plus, ou des magasins et des sex-shops, ou encore ne mentionnent pas vraiment les endroits les plus en vue. Le danger est ainsi de passer à côté DU bar sympa, qui est dans une ruelle difficile à trouver. Et comme les tapioles ne pullulaient pas dans la rue, nous avons pris un premier verre dans le bar le plus rempli (et assez bondé même). Comme les noms des bars sont en allemand et que je n’y comprends rien, nous appellerons ce bar le Cox, parce que c’était le Cox dans l’ambiance et la clientèle.

C’est le bar qui est accolé au Connection et qui est assez cool dans le genre. Les beaux mecs sont malheureusement derrière le bars à servir. A un moment, je m’exclame : « damned, c’est Noël Mamère !! ». Mais je croyais qu’il devait célébrer un mariage de dèpes à Bègles !! Et après quelques minutes, je vois plein de Noël Mamère tout autour de nous. Waow l’angoisse !

Un truc m’a un peu surpris, c’est que les gens ne se marraient pas vraiment en groupe. Je comprends que les mecs seuls jouent leur plan méchant/séducteur/je souris pas, mais en général quand on vient avec des potes, on se parle, on se sourit et on se marre. Mais là, y’avait que moi et Diego qui nous marions grave en critiquant les uns et les autres et en minaudant et fanfaronnant. Parce que il faut l’avouer, et puis vous ne pourrez jamais vérifier, mais on était les deux bombasses de la réssoi ! :mrgreen:

On a voulu trouvé un endroit un peu plus « jovial » et du coup, on a continué nos investigations plus loin dans la rue, après avoir traversé Martin-Luther Straße. Et là, on trouve quelques 5 ou 6 bars gays en enfilade un peu minable et désuet genre Thermik ou Feeling (lol je vais me faire des ennemis), avec un étrange mélange… des vieux moches et horribles allemands et de jeunes plutôt mignons souvent turques. Mein gott !! On est tombé sur des bars manifestement de tapins ! C’était tellement évident que c’en était choquant en fait. Je n’ai pas résisté à l’envie de rentrer dans un bar pour prendre un verre. On a choisi le plus kitsch : le Blue Bar avec la méga déco à base de fleurs en plastique. Et là, la réalité faisait peur à voir. Au bar étaient accoudés des vieux mecs, et dans le fond des tapins attendaient patiemment, et de temps en temps, quelques couples bancals sortaient comme ça… :berk:

Quand nous sommes rentrés : 1, 2, 3, Soleil ! Personne ne bouge, tout le monde nous regarde avec incompréhension. Tapin ou client ? On s’est assis au bar comme des clients, mais certains nous regardaient avec avidité et leur concupiscence sexagénaire comme des tapins. Nous n’avons pas tenu bien longtemps et sommes allés voir ailleurs… J’ai tout de même voulu voir le bar d’en face le « Pinocchio », et même topo, avec les mêmes groupes de mômes turques très louches et trop jeunes. En fin de compte, nous sommes revenus vers le début de la rue, un peu désespérés de passer de l’ambiance butch à l’ambiance teupu, sans vraiment de transition.

Avant de rentrer, car on voulait avoir une première journée en forme le lendemain, nous avons testé un autre bar en face du Cox. C’était genre le Mario’s bar un truc comme ça. Et là le fin du fin, une ambiance Quetzal de fin de soirée, avec quelques mecs trashy cuirs et un bon film de soumission, torture en figure de proue. On est pas resté longtemps, mais on a tellement ri que ça en valait bien le coup.

Gay Berlin Gay Berlin

Samedi matin, on décide de se balader dans Kreuzberg à l’est qui est un quartier qu’on a adoré. On se croirait dans le 11e arrondissement, c’est très sympa avec de vieux immeubles qui ont du cachet et des restos, des cafés très agréables. Et bien sûr, on y trouve quelques bars gays, mais rien de vraiment concentré, le plan fait croire le contraire, mais vraiment la vie gay est anecdotique. On est tombé sur un café assez sympa (on a même retrouvé le barman en backroom le soir même lol) sur Oranienstraße (que j’ai appelé Oberkampf du début à la fin pour m’en souvenir) en plein quartier turc un peu space. Ensuite, on est allé vers Mehringdamm où on a trouvé un bar gay sympa et bien fréquenté, encore quelques têtes qu’on a retrouvé le soir même dans les lieux malfamés de la ville. Et là, quelques bars, boutiques et même une sorte de CGL qui constituent une extension du milieu gay un peu plus fournie, mais rien de transcendant.

Gay Berlin

Le soir, nous sommes retournés boire un verre au Cox et puis Diego voulait me faire découvrir le Connection. Aheum… j’ai simplement trouvé que c’était le Dépôt mais à Berlin et en plus grand. :langue: Mais le Dépôt à la sauce berlinoise, c’est forcément un peu plus trash et un peu plus cul, et sur trois niveaux. Alors en effet, les mecs sont plus cash et la tension sexuelle est plus tangible et manifeste (nan chuis pas un expert !).

Le lendemain, nous avons crapahuté dans le dernier quartier, celui de Schönhauser Allee en plein Berlin-Est, un quartier complètement bohème et vraiment cool. On se voyait super bien habiter là avec Diego, et d’ailleurs si on doit retourner à Berlin, on ira certainement dans ce coin. On est tombé sur une pension gay où on a tardivement déjeuné, avec une serveuse adorable à qui on a tenté de demander quelques précisions sur la soirée au Café Moscou (oui oui j’écoute les conseils de mes commentateurs !).

Mais en gros, on s’est rendu compte que le vrai quartier gay était celui du premier jour et de Berlin-Ouest. Le soir, on est retourné à Alexanderplatz pour faire une teuf plus fun, techno et jeune au Café Moscou, et la soirée était vraiment cool. Par contre, l’arrivée à Alexanderplatz a été des plus originales. Genre personne… gris, désert et vide. On va même comme deux oufs à prendre un souterrain glauque pour traverser la place où sur Paris on aurait imaginé se faire étrangler mille fois. L’ambiance reste tellement stalinienne dans ce coin, c’est dingue. En face du café Moscou, il y a même un cinéma énorme avec un style super RDA vraiment désuet et superbe.

Cette boite est un endroit incroyable, génialement organisé pour faire une fête. Et puis, on était dimanche soir, et j’aime bien sortir en dehors du week-end pour sentir un peu plus les gens et l’ambiance de teuf. La musique en plus était fantastique, une techno un peu hardos mais avec un DJ dont la virtuosité m’a fait dansé sans m’arrêter. Et les gens étaient un peu plus cools, souriants et pas mal du tout. Le bâtiment est énorme et du coup il y a plusieurs salles avec des ambiances différentes, une cour intérieure en plein air et une déco encore très Berlin-Est.

Lundi, nous avons voulu faire un dernier tour dans le premier quartier, et puis en passant en métro à Nollendorfplatz, j’ai remarqué une énorme devanture de magasin aux couleurs du drapeau gay qui avait pignon sur rue. Donc on a sauté du métro, et on est allé voir plus avant. Il s’agissait de Bruno’s, un supermarché gay avec librairie et vidéos et tout ce que vous voulez dans de genre consommation homo. En discutant avec le caissier, on s’est rendu compte qu’on avait zappé toute une partie du quartier en se contentant d’aller sur Wittenberplatz. Du coup, on a découvert quelques bars vraiment agréables qu’on aurait aimé avoir connu avant ! Et là c’était plus genre Okawa/Amnésia… cool quoi ! :ok:

Voilà, le gay tour est terminé, n’oubliez pas le guide merci.

33 Commentaires

  1. Hum… ces histoires de backroom pourraient faire croire au lecteur que tu as encore joué ta Samantha :-). Fait gaffe tu vas finir par passer pour une « chaudasse du cul » 😉

  2. A mémoriser pour une éventuelle visite future.

    (note : pour le tapinage, il faut savoir que la prostitution est tout à fait légale en Allemagne, contrairement en France)

  3. Ah je suis content que tu sois allé au Moskau! Pacsman et moi on a eu plus de chance c’est vrai, dans la prog il y avait Jay Haze et le mec d’Air Liquide, donc, musique moins hardcore! Nous avons remonté la karl Marx Alle vers potron-minet, 45 minutes de marche (cette avenue bien CCCP est gigantesque) pour rejoindre l’hôtel, bien chépers, et pas un chat pour nous embéter. Seulement des gens en vélo, et un lève-très-tôt qui sortait son clébard. J’ai pris des photos du Moskau si ça te branche.

  4. Ah ça me rappelle trop mes vacances de l’été dernier, le connection, nollendorfplatz, le second quartier qui est pas vraiment si gay que ça, le tapin aussi (notre hotel était à 2 min du connection et c’était pas prévu, quand on a vu le tapinage on s’est demandé si le quartier était si bien que ça lol)… Et puis c’est vrai que souvent les mecs sont vieux et les rares jeunes non prostitués sont les « bombasses de la soirée », mais de temps en temps ya une troisième bombasse que tu connais pas et là… :joker:

  5. c’est normal que le dimanche il y a bcp de monde en allemagne les cours commences à 9h et le taff aussi. Sinon, une ville ou il y a un quartier pas mal dans l’ambiance gay c’est bohn :langue:

  6. Je signale à nos chers amis non-germanistes que Matoo a commis une faute sanctionnée au bac : d’après la réforme récente de l’orthographe allemande, le ß n’a plus droit de visite ! Il doit être remplacé par son équivalent phonétique : ss. (sans jeu de mot scabreux)…

    Donc : pas Oranienstraße mais Oranienstrasse. Amis germanophiles, bonsoir ! :mrgreen:

  7. Pas completement vrai en ce qui concerne le ß (ça se dit scharfes S et non « S-tzèd » comme nous l’apprennent les profs d’allemand en France); il est conservé dans certains mots ou certaines formes verbales après une voyelle longue ou après une diphtongue. Ainsi on écrira Schloss (chateau) musst (il doit) mais draußen (dehors) et Straße (hé oui, le a est long dans ce cas), néanmoins, les Allemands ne s’y retrouvant plus vraiment, les deux orthographes cohabitent allègrement!
    Alles klar? :gne:

  8. Bon, nem moi j’y suis a berlin… et vraimment la meme impression… on vient d arriver, et on est vraimment deroute en tant que parisien… 🙄 On est arrive lundi… et c est pas tres concluant, c est que des backroom partout!!! c est l allu!! il n y a pas de bar sympa gay et pas trash!!! enfin, en tout cas on a pas vu. triste… alors il parait que la vrai scene gay se passe… dans les bars et boites normales, car totu le monde est tres mellangee… enfin, il parait!!

    ciao

  9. Bon nous avons un autre avis : nous sommes un couple de mecs de la quarantaine qui avons vécu à Genève, à Paris et à Lyon, nous avons voyager à Key West, Londres, Barcelone, Budapest et bien sûr à Berlin. Et bien oui, Berlin est une ville pour les mecs décontractés plutôt que pour des tapioles et des minets lookés parfois vieillissants, une ville où on se prend pas pas la tête mais la queue, une ville où si vous aller pour parader et pour vous trémousser comme des blondes en jouant les Samantha vous serez décalés. Effectivement c’est pas Paris, les gens n’y friment pas, ils sont abordables, aimables et polis (c’est pas comme les français), et où que vous alliez, même si vous dénotez, vous serez respectés. Bref c’est pas Paris et heureusement. A bon entendeurs, salut.

  10. Nous somme alles a Berlin avec trois copain du Mans au mois de septembre 2005, hum le pied pour les bars back room tres tres sexe au sous sol don un ou nous avons etabli notre cartier general le  » Scheune » et trois autres au alentour meme genre, et fais deux saunas tres tres bien et tres sexe, deux systeme dans le sauna 15 euros avec casier ou 25 euros avec cabine privee, ou tu te dessabille tu as ta bouteille de coca et tous et tous et en plus tele avec film de cul et les chaines de las bas. Malheuresement pas de prevention comme ici en France au sauna 1 euro le presa hereusement que j’avais assure les provisions pour nous quatre, et pas vue beaucoup de presa dans les bars. Et maintenant je prepare une semaine a Cologne pour avril 2006. Les mecs a Berlin sont tres tres sexe et tres cuir, les bars et saunas sont tres propre.

  11. Bon, en résumé, pour un bon week end Q, il faut allé au connexion, au cheune, et un ou deux saunas. (Qu’y a til dans le style du bunker, impact ou QG à Paris)
    Quelle hotel ou bed and breakfast faut il prendre pour être dans le quartier gay le plus chaud.
    Merci de vos réponses

  12. Tro bon komme coms’10/10 je le balance de nouvo,et toi une bombasses,sorry une bombe cé un mec grand, musclé,de bo yeux, des muscles,et surtout des cheveux, allée via dormiré, ciao ciao povérino

    Bon nous avons un autre avis : nous sommes un couple de mecs de la quarantaine qui avons vécu à Genève, à Paris et à Lyon, nous avons voyager à Key West, Londres, Barcelone, Budapest et bien sûr à Berlin. Et bien oui, Berlin est une ville pour les mecs décontractés plutôt que pour des tapioles et des minets lookés parfois vieillissants, une ville où on se prend pas pas la tête mais la queue, une ville où si vous aller pour parader et pour vous trémousser comme des blondes en jouant les Samantha vous serez décalés. Effectivement c’est pas Paris, les gens n’y friment pas, ils sont abordables, aimables et polis (c’est pas comme les français), et où que vous alliez, même si vous dénotez, vous serez respectés. Bref c’est pas Paris et heureusement. A bon entendeurs, salut. YES,YES

  13. Pourt le ß, ils n’ont qu’a aller se faire voir les réformateurs de l’ortographe allemade. Personne n’y croit; c’est un truc d’intellos déconnectés de la vie réelle. Autant il y a des aberrations en ortographe allemande, autant le ß il génait personne.

    Enfin, ß ou pas, l’important c’est le q…

  14. j’ai passé des heures SM inoubliables au « quaelgeist ». c’est une association de mecs Sm qui tiennent un grand bar avec tous les équipements pour triper grave dans les jeux soumission domination.
    Ils ont plusieurs soirées à thèmes.
    Ils organisent aussi des « lager » c’est dire des camps Sm de 48 h voir 72 h, où les soumis ne sortent pas et sont totalement « pris en charge » pour une parfaite éducation. Il vient des mecs de toute l’allemagne et aussi des anglais, des belges des hollandais et des autrichiens.
    Cet endroit a ouvert un site internet pour pouvoir expliquer leur trip.
    Attention ils sont installés en troisième cour depuis la rue, il faut donc bien noter le n° dans la rue sans cela vous ne remarquerez aucune enseigne en passant à cet endroit. Faites toujours bien attention en allemagne aux heures d’ouverture pour les soirées à thèmes. Il y a des heures d’entrée. Aprèse l’heure fixée, la soirée est en vase clos et en règle générale ces soirées là délirent bien hard.
    pour ma part j’aime bien le milieu gay à Berlin: j’y ai trouvé des mecs sympa et reglo dans un ambiance bien virile et bien hard.

    L’ambiance est très chaude et l’esprit est très responsable. c’est très bien tenu et on peut bien se lacher et délirer un max.
    Tschüss

  15. Franchement, j’adore! le comparatif berlin/paris…ça aide à se faire une idée…mais bon, juin 2004…c’est loin quand même…faut réactualiser tout ça m’sieur 😉 Moi j’y vais demain 🙂

  16. Juste pour info on a tenté de recenser l’ensemble des lieux gays de Berlin (bars, boites, saunas, bars à cul) dans un site web. Hésitez pas à consulter si vous partez à Berlin, et aussi à mettre à jour si des infos sont incorrectes ou manquantes.
    On sort d’une semaine à Berlin où on a visité et pris en photo la plupart des établissements.
    Vous trouverez les infos ici (on est en train de mettre à jour les photos / commentaires) :
    http://fr.togayther.net/s-recherche/b-bars/CITY2950159-Berlin

    Christophe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages