Matoo bouilli

Temps de lecture : < 1 minute

Je ne peux pas m’empêcher de rire quand je lis ça. Mais dans le fond, c’est terrible.

Mais qu’est-ce que c’est drôle. Et alors ce titre, il n’y a que l’édition locale du Parisien pour trouver ça.

Pauv’ minou ! :gene:

La psychiatre s'est vengée en faisant cuire le chat

19 Commentaires

  1. oui , j ai lu l article hier j ai eclaté de rire en buvant mon café ; par contre sur la meme edition , il y a un article sur les lettres de mences homophobes qu a recu Mamere ; faut s accrocher ( aller voir le blog de Ghalys qui fait un resumé de le reunion qui s est tenu hier pour le mariage homo , où il y avait Mamere):lol:

  2. Evidemment dès qu’on parle du chat, tu te sens concerné ! 😯
    C’est vrai qu’elle est barrée la psy(chopathe)! Et pour agraver son cas, madame a voulu planter un flic au moment son arrestation… Quand tu lis des trucs pareils, tu te dis que l’idée d’aller rendre visite à des inconnus dans leur chez-eux, c’est pas une si bonne idée que ça ! (je parle aux chatters fou),(Mais on ne va pas devenir parano, hein ? Il existe des gens très bien -apparemment- qui ne portent pas de sous-vêtements sous leurs jeans, et qui attisent les curiosités dans les pissotières, sans pour autant demander leur reste !).

  3. c’est monstrueux moi je te la condamnerais à de la torture genre implantation de larve de vers dans les seins et immobilisation jusqu’à ce que les oeufs aient éclos et qu’ils se soient rassasiés…

  4. « L’inquiétant médecin ». pour le journaliste auteur de cette perle, c’est très beau cette manière très… comment dirais-je… pudique de raconter cette histoire. J’aime ! :salut:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: