Le rôle de sa vie

Pour un premier film, je pense que c’est une vraie réussite. Il est vrai que le charme repose essentiellement sur ces deux monstres de comédiennes que sont Agnès Jaoui et Karin Viard, elles sont incroyablement bonnes (pas à la ouaiche-ouaiche style) dans ce film. Vraiment elles rayonnent d’une manière incroyable, et leurs deux talents à l’unisson produisent une synergie qui nourrit et soutient tout le film.

L’histoire est assez simple, et a déjà fait le sujet de plusieurs film (dont le fameux Eve de Mankiewicz), Jaoui est l’archétype de l’actrice célèbre hystérique et autocratique, tandis que Viard joue le rôle de la nana effacée qui devient son assistante et est complètement en admiration. Jaoui ne supporte pas qu’elle soit soumise et à sa botte, mais elle lui fait des crasses dès qu’elle s’émancipe un minimum, et commence à intéresser son entourage. Tandis que Karin Viard découvre peu à peu qu’elle vaut quelque chose, et prend confiance en elle. Ajoutez à cela un homme charmant et quelques personnages secondaires bien jaugés, et vous obtenez une comédie de moeurs des plus fines et agréables.

Du coup, on rit pas mal à certains mots qui font mouche, on s’émeut aussi à certaines scènes, et on passe un excellent moment sans jamais regarder l’heure. Cette peinture des relations entre célébrité et anonymat est particulièrement acerbe et bien ciselée. A un autre niveau, j’y ai vu ce qui se passe couramment dans la vie quotidienne, entre des personnes sur le devant de la scène, et de simples doublures, et c’est finalement assez troublant.

Le rôle de sa vie

8 Commentaires

  1. tout a fait d’accord j’ai aussi trouvé que cétait un très bon film!
    Karin Viard joue tellement bien qu’à certains moments au début du film tu as envie de la secouer tellement elle semble effacée!!

  2. mouais … Divertissant sans plus … :dodo:
    Voilà le style de film « téléphoné » du début à la fin. Spéciale dédicace quand même au jardinier avec lequel j’aimerais bien cultiver « mon jardin ».

  3. Les deux actrices sont géniales…
    Et Agnès Jaoui a toujorus son ton très personnel et lance des pics à mourir de rire… Rien que sa façon de le dire me fait rire en fait! 🙂
    Vivement le prochain Jaoui/Bacri (c pour bientôt il était présenté au festival de Cannes)!
    :rigole: :rigole: :rigole: :rigole:

  4. Il est tout de même assez intéressant de constater à quel point Karin Viard (qui pour une raison qui me dépasse n’est pas la tête d’affiche ! Enfin, ça ne me dépasse pas vraiment, quand on sait que ce film est écrit pour Jaoui par son amant de réalisateur ! – l’histoire du film est d’ailleurs tout aussi troublante à cet égard), vole la vedette a Agnès Jaoui, qui est il faut bien le dire, comme son personnage dans le film, d’une sécheresse opressante, sans ame. (En gros, je ne l’aime pas beaucoup !).

    Je suis cependant d’accord pour dire que ce film est assez juste sur l’analyse des rapports entre ceux de l’ombre et de la lumière… Et je suis assez fasciné par le jeu border-line de Karin Viard qui est toujours dans la nuance (je l’adore, elle !).

  5. J’ai adoré ce film… Les deux comédiennes jouent super bien, on se laisse prendre dans le film… Tantôt ému, tantôt joyeux, ce film m’a touché. Merci à ma cousine, sans qui je ne serais pas allé le voir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages