Personnel moi ?

J’ai découvert par un commentaire qu’en effet j’étais nommé par Yahoo! dans la catégorie « Le plus personnel ? » dans le cadre de leur dix ans d’existence et d’une célébration du « meilleur du web ». Evidemment, je ne sais pas comment j’ai atterri là, mais cela me fait plutôt plaisir.

En cherchant ensuite dans les mails que j’avais directement mis au rebut, j’ai fini par en trouver un avec le titre « Félicitations! votre site est nominé pour participer à … ». J’avais pensé à une énième proposition d’achats pharmaceutiques, de jeux de hasard ou bien d’allongement de mes parties génitales, mais non (quoique) il s’agissait bien du mail qui me prévenait de cette « nomination ».

J’aime bien ce qualificatif de « personnel » car mon blog est un reflet de ce que je suis, et que je m’y livre avec une vraie candeur et sincérité. Evidemment, c’est le reflet que je veux bien me donner de moi-même et j’y fais figurer ce dont j’ai envie et comme j’en ai envie. Je dis fréquemment et franchement ce que je pense et quand je mentionne quelques anecdotes, je ne crains pas de me mettre en danger en livrant à la critique des pensées facilement attaquables. Et lorsqu’on parle de soi, on se fragilise forcément en offrant aux plus viles personnes les bâtons pour se faire battre.

Ce qui me fascine toujours du coup, c’est la manière allergique dont les gens réagissent, eux-mêmes ayant le manque d’humilité de croire qu’ils me comprennent simplement en lisant mon blog. Donc d’une part, on peut mal me comprendre et mal se comprendre, d’autre part, je crois avoir toujours exprimé l’imperfection de mes réflexions (et de mon orthographe), ma volonté de m’améliorer et mon désir de chercher dans la contradiction et l’argumentation d’autrui une manière de me dépasser. Et puis, j’aime l’échange et cette fantastique possibilité de communiquer. C’est d’ailleurs à cela que servent les commentaires, et, comme Kozlika, j’aime beaucoup cette tribune publique.

J’exprime parfois des opinions qui sont complètement discutables, et on me remet souvent grave à ma place, ce que je trouve tout à fait cool et très bien pour mon ego. Garoo récemment en a donné l’exemple, et je crois l’avoir surpris dans mes réactions. En effet, j’évoquais mon aversion pour la prostitution, et Garoo m’avait vertement tancé par une jolie diatribe. Or j’ai bien aimé ses arguments et j’ai été sensible à ce qu’il avait écrit. Par conséquent, je lui en étais très reconnaissant, et cela m’a même fait partiellement changer d’avis sur le sujet.

Plus récemment, Fredoche a aussi pris la mouche sur la manière dont j’évoquais l’holocauste, et je comprends bien cela car c’est un sujet extrêmement délicat, un sujet où l’utilisation des mots et des expressions prend toute son importance et sa subtilité. Mais je sais qu’on peut échanger à ce sujet, car ce n’est manifestement pas une personne qui me prend pour un imbécile ou qui essaie de me prendre de haut, mais plutôt quelqu’un qui a été touchée, et tente de communiquer son opinion. Et là, je suis carrément tout ouie. Lorsqu’on fait montre de respect et de mansuétude, je suis encore plus à même d’écouter, de saisir les arguments qui me sont présentés, et d’y réagir positivement.

Ensuite, il y a les fâcheux habituels, je mets à part les homophobes et les simples « vandales » (les commentaires de certains ressemblent parfois à des tags sur un mur), ceux qui anonymement sont là pour me montrer ma crasse imbécillité ou mon incurie. Il ne faut pas croire que cela ne me touche pas. Je suis très sensible et donc cela me heurte véritablement, et c’est bien la seule chose qui me ferait arrêter de bloguer ainsi. En effet, je ne suis pas du genre à mépriser les gens qui me blessent, mais au contraire, à en ressentir cuisamment les effets. Mais je sais bien que de m’exposer ainsi est une aubaine pour les gens qui n’attendent que de se moquer et de se repaître de ces blogueurs « personnels ». D’ailleurs, cela touche tous les genres, puisque Neimad ou Paumé ou Phil sont loin d’être à l’abri de ce genre de pratiques.

Et pourtant, le blog appelle à une confrontation, à une discussion, à un échange. Mais merde, la politesse, la bienséance, l’humour, la dérision, le respect sont les notions élémentaires dont on doit faire preuve à tout instant. Putain de chiotte, sa mère, sa race ! :mrgreen: Et surtout, ne jamais se forcer à lire un blog qu’on n’aime pas.

Le commentaire du bien nommé « Vipère » par exemple m’a fait sourire, car je l’ai trouvé plutôt marrant et perspicace. Evidemment que c’était moi aussi qui me sentait mal, évidemment que je me suis aussi fait des films, bien sûr que je ne peux pas me payer un billet en première, mais il est aussi indéniable que les gens du wagon m’ont fait une tronche énorme et que je me suis bien amusé. Ceux qui me connaissent un minimum peuvent facilement lire entre les lignes, et donc je ne comprends pas la teneur d’un tel commentaire. Pourquoi lancer une insulte comme cela ? Quel intérêt ? Il aurait pu exprimer la même chose avec humour et ironie, voire en me charriant et j’aurais beaucoup apprécié cela. Quant à Katia D., ouh là je crois qu’il ou elle n’a vraiment pas bien compris la teneur de mon post, mais lors de commentaire haineux, je laisse pisser.

Etant sur le net depuis 1997, j’ai tout de même appris à ne pas trop me passionner longtemps sur les insultes qui vont et viennent sur ces médias virtuels, où il est si simple de se lâcher. Et puis, je prends encore beaucoup de plaisir à découvrir de nouvelles personnes par mon blog, à lire avec beaucoup d’intérêt ceux des autres, à raconter ainsi ce qui me plait de mon quotidien, mes relations, ce que je vois au ciné ou que je lis. De même, les commentaires restent en majorité des éléments qui seyent parfaitement à l’idée que je me fais de mon blog.

Je blogue par par narcissisme éhonté, par passion de l’écriture, et ce moyen d’être lu tout en restant à sa place et sans jouer ni les écrivains, ni les journalistes, juste les scribes du quotidien, par adhésion à une communauté de plus (élitisme de bas étage).

J’avais dit ça, .

20 Commentaires

  1. Avec moi tu l’as déjà la palme :pompom:
    je suis arrivée par hasard ici et comme tes avis sont toujours intéressants, que l’on aime ou pas, ben j’ai décidé de rester un peu!;-)
    Mais tu ne parles que des posts « négatifs », et ceux qui apprécient tes écrits tu en penses quoi?:roll:

  2. Freaky> D’ailleurs si on regarde même la sélection globale, y’a comme du foutage de gueule… je me demande comment cela a vraiment été organisé…

  3. Mais c’est qu’il est sensible le Matoo! Sensibilité d’autant plus étonnante qu’en général, Vipère appelle les gens qui parlent fort dans leur portable dans le train, quel que soit leur âge et leur raisons, des « gros cons »… Mais comme elle aime beaucoup Matoo, elle restait dans le registre du mignon… En plus, Vipère n’est pas jalouse. Elle sort sa langue fourchue quand un post lui paraît un peu médiocre, jouant sur des ressorts faciles et déjà vus, et tombant finalement dans le piège du jugement d’après les apparences qu’il est censé dénoncer. Qu’est-ce qu’il en sait, Matoo, de la vie des gens en costume qu’il a bien emmerdé avec son cirque juste parce qu’il se sentait parano? Et puis ça vaut la peine de siffler un peu, puisque ça donne le lendemain un post d’autojustification tout touchant et réussi… La vipère aime juste croquer les petits Matoo qui deviennent moins bons et plus triviaux quand, en raison de leur complexe d’infériorité, ils se croient plus malins que les autres. Et puis quand on a envie de s’améliorer et de tirer son blog vers le haut, un peu de venin et d’esprit ça devrait faire du bien, au milieu de tous ces commentaires assez plats qui ne poussent pas franchement à se renouveler… non?

  4. Eh bien, heureusement qu’il y a une vipère pour relever le niveau des pauvres autres malheureux visiteurs qui n’écrivent que des commentaires assez plats et pour donner un second souffle à l’auteur! Ouf, Matoo, ton blog est sauvé! :gene:

  5. C’est vrai qu’il écrit des choses très plates ce Evan, je l’avais déjà remarqué. Il a mis sa photo pour compenser en plus… Et puis alors il l’aime son Matoo, il le protège, faut pas y toucher. Ca doit être une gentil garçon sans beaucoup de personnalité qui a besoin de protéger son idôle pour se sentir exister, une sorte de lecteur béat idéal, non? C’est chouette, c’est vachement sympa… Mais ma préféré c’est Katia, je suis sûre que c’est une vieille dame qui va à l’église et qui le soir enfile une combinaison de latex pour bloguer. Alors Matoo continue à faire des posts qui ne nous plaisent pas, j’ai trop envie de la revoir celle-là. Finalement, une béniouioui de temps en temps c’est original, rafraîchissant, ça change de tous ces noeuds-noueuds trop cools si conformistes. Il est tars Evan, il est temps de faire dodo maintenant.

  6. Que dire face à un jugement d’apparence de la part de quelqu’un qui pointe du doigt ceux qui s’abaissent à cette facilité? :joker: Vipère, on vous aura connu un mordant moins épidermique 😉

  7. Tu n’es que deuxième ? La honte ! Surtout derière javoue.com, qui a l’air bien neuneu. Par contre, c’est dommage que le CV soit dernier, c’est assez rigolo, même si il chante assez mal… :mrgreen:

    Bon allez, je vote pour toi quand même !

  8. Je me demande si on peut voter plusiers fois de suite. Et puis le résultat des votes est en pourcentage et non en nombre de voix, il n’est pas possible de vérifier si quelqu’un trafique les résultats. De toutes façons si le compteur de vote se base sur l’IP, je pourrais voter pour toi à chaque fois que je me connecte.
    :hum: Et n’oublions pas le conseil de confucius du jour : « Don’t feed the troll »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages