Moi, toi et tous les autres

Cette comédie est tellement originale et déjantée, que je n’arrêtais pas de me dire… mais non ce n’est pas possible, ce n’est pas américain. Ca doit être anglais ou australien, mais pas américain… Eh bien si, voilà un excellent film indépendant made in US qui est un vrai petit bout de plaisir. Et pas un faux truc indé à la Miramax, mais plutôt un film qui ne paye pas de mine, et qui entraîne dans son délire avec une déconcertante facilité.

L’instigatrice de ce bijou (Caméra d’Or et Prix de la Semaine de la Critique à Cannes 2005) est Miranda July qui est réalisatrice et qui incarne aussi le rôle principal. Elle est Christine, une jeune artiste qui utilise des éléments de sa vie privée pour réaliser des performances vidéo originales (elle imagine des conversations imaginaires en faisant des voix-off sur des photographies). Pour gagner sa vie, elle est aussi taxi-vermeil (pour les vieux qui ne peuvent plus conduire). En conduisant, un vieux monsieur pour s’acheter des chaussures, elle s’entiche du vendeur du magasin. Ce dernier vient de se séparer, et s’occupe en partie de ses deux enfants, avec lesquels il vient d’emménager dans un petit appartement. Outre cela, Christine envoie une cassette vidéo avec ses travaux et un « message » à une galeriste. Et tout ce petit monde, va plus ou moins se rencontrer ou du moins se connecter.

Il ne se passe pas grand-chose, les gens sont plutôt ordinaires, et dans leurs têtes, et dans leurs vies. Mais Christine va déployer toute son imagination pour séduire ce garçon, et elle nous embarque dans ses idées fantasques avec une candeur et une énergie des plus agréables. Cela donne une comédie atypique et à laquelle j’ai complètement adhéré. Je n’ai pas vu le temps passé, tout est sourire, nawak et simplicité, mais sans être neuneu. Une réussite.

Rien que pour savoir ce que cela signifie, ça vaut le coup d’y aller :

))<>((

D’ailleurs d’autres l’ont bien compris. Et d’autres aussi. 😉

Moi, toi et tous les autres

2 Commentaires

  1. l’amérique n’est pas forcément celle qu’on croit et il existe un cinéma indépendant des plus fascinant et quand il nous en arrive un, c’est un vrai bonheur !
    A voir aussi le travail de Miranda July (elle est artiste, c son premier film) pas très connu en france.
    ))((

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages